Extension Factory Builder
20/03/2012 à 15:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Karim Wade, ministre d'État, lors d'un meeting du président sortant. Karim Wade, ministre d'État, lors d'un meeting du président sortant. © Émilie Régnier pour J.A.

En cas de victoire de Macky Sall lors du second tour de l'élection présidentielle sénégalaise, fixé au 25 mars, le camp d'Abdoulaye Wade doit s'attendre à rendre des comptes. L'ancien Premier ministre a promis des audits, même s'il exclut toute "chasse aux sorcières".

C'est le porte-parole de la présidence, Serigne Mbacké Ndiaye, qui l'affirme : « Si Wade perd, on ira tous en prison. » La première fois qu'il l'a dit, c'était en privé, lors d'un séminaire du Parti démocratique sénégalais (PDS). Puis il l'a répété devant des journalistes, dans le but d'expliquer le fond de sa pensée : « Je veux dire par là que l'opposition a tellement parlé de malversations et de corruption qu'elle fera tout pour nous mettre en prison si elle arrive au pouvoir. »

Dans cette perspective peu réjouissante pour les cadres du parti, Macky Sall semble être un moindre mal. L'ancien Premier ministre de Wade n'a cessé de le clamer : « Il n'y aura pas de chasse aux sorcières. » Il l'a dit presque tous les jours de la semaine qui a suivi le premier tour de la présidentielle sénégalaise, tout en affirmant qu'il commanderait des audits pour savoir où en sont les caisses de l'État. « Il n'est pas question de se venger de quoi que ce soit, explique-t-il à Jeune Afrique. Mais l'une des premières mesures sera de faire un état des lieux sur les comptes de la nation et sur les grands chantiers. » Et d'ajouter : « Pas question de transiger avec la loi. »

"Meilleur gouvernance"

Longtemps mises sous le tapis, les affaires de corruption, de détournement de fonds et d'accaparement de terres évoquées par la presse ces dernières années pourraient ressurgir à la faveur d'une alternance. Macky Sall, qui promet « une meilleure gouvernance » et plus de « transparence », aurait bien du mal à protéger ses anciens alliés. Il y a fort à parier cependant que la famille Wade échappera à d'éventuelles poursuites. « On ne va tout de même pas mettre le "Vieux" en prison », glisse un conseiller de Sall.

C'est au moment où le camp Wade vacille que la menace la plus sérieuse vient de Paris. Récemment interrogé par le quotidien français Le Parisien, Me William Bourdon, président de l'association Sherpa et avocat de l'ONG Transparency International, a révélé que la plainte concernant les « biens mal acquis pourrait être élargie au président sénégalais » et aux membres de sa famille. « Plusieurs éléments liés au climat de corruption du deuxième mandat du président font l'objet de vérifications et devraient déboucher sur cette procédure judiciaire », indique-t-il. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

Sénégal-Maroc : Macky Sall et Mohammed VI signent 13 accords de coopération

À l'occasion de la visite du roi du Maroc au Sénégal, les gouvernements sénégalais et marocain ont signé jeudi, à Dakar, treize accords dans divers domaines, dont les douanes, [...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Le Sénégalais Macky Sall élu nouveau président en exercice de la Cedeao

Macky Sall, le chef de l'État sénégalais, a été élu mardi nouveau président en exercice de la Cedeao pour un an, à l'issue du 47e sommet de l'organisation ouest-africaine[...]

Le roi du Maroc entame ce mercredi au Sénégal une nouvelle tournée africaine

Mohammed VI se rend ce mercredi au Sénégal. Son périple l'emmènera ensuite en Côte d'Ivoire, au Gabon et en Guinée-Bissau. Il s'agit de la troisième tournée africaine du roi[...]

Le procès d'Hissène Habré s'ouvrira le 20 juillet à Dakar

L'ex-président tchadien a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar, puis inculpé le 2 juillet 2013 par le tribunal spécial. [...]

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal

Cairn Energy a dévoilé son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large[...]

Sénégal : Khalifa, l'autre Sall qui entretient le mystère

"Dieu seul le sait..." C'est la réponse que le maire de Dakar, Khalifa Sall, a l'habitude d'adresser à ceux qui l'interpellent sur ses intentions concernant la prochaine présidentielle.[...]

Cameroun, Congo, Gabon, Mali, RDC... : ci-gît la Corsafrique !

De l'île au continent - comme des affaires à la politique -, il n'y a qu'un pas, que les Corses ont très tôt franchi. Mais après s'être taillé un royaume en Afrique,[...]

Sénégal - Arabie Saoudite : donnant-donnant...

Dakar va envoyer 2 100 soldats pour soutenir Riyad dans sa lutte contre les milices chiites à la frontière entre le royaume et le Yémen[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers