Extension Factory Builder
20/03/2012 à 15:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Karim Wade, ministre d'État, lors d'un meeting du président sortant. Karim Wade, ministre d'État, lors d'un meeting du président sortant. © Émilie Régnier pour J.A.

En cas de victoire de Macky Sall lors du second tour de l'élection présidentielle sénégalaise, fixé au 25 mars, le camp d'Abdoulaye Wade doit s'attendre à rendre des comptes. L'ancien Premier ministre a promis des audits, même s'il exclut toute "chasse aux sorcières".

C'est le porte-parole de la présidence, Serigne Mbacké Ndiaye, qui l'affirme : « Si Wade perd, on ira tous en prison. » La première fois qu'il l'a dit, c'était en privé, lors d'un séminaire du Parti démocratique sénégalais (PDS). Puis il l'a répété devant des journalistes, dans le but d'expliquer le fond de sa pensée : « Je veux dire par là que l'opposition a tellement parlé de malversations et de corruption qu'elle fera tout pour nous mettre en prison si elle arrive au pouvoir. »

Dans cette perspective peu réjouissante pour les cadres du parti, Macky Sall semble être un moindre mal. L'ancien Premier ministre de Wade n'a cessé de le clamer : « Il n'y aura pas de chasse aux sorcières. » Il l'a dit presque tous les jours de la semaine qui a suivi le premier tour de la présidentielle sénégalaise, tout en affirmant qu'il commanderait des audits pour savoir où en sont les caisses de l'État. « Il n'est pas question de se venger de quoi que ce soit, explique-t-il à Jeune Afrique. Mais l'une des premières mesures sera de faire un état des lieux sur les comptes de la nation et sur les grands chantiers. » Et d'ajouter : « Pas question de transiger avec la loi. »

"Meilleur gouvernance"

Longtemps mises sous le tapis, les affaires de corruption, de détournement de fonds et d'accaparement de terres évoquées par la presse ces dernières années pourraient ressurgir à la faveur d'une alternance. Macky Sall, qui promet « une meilleure gouvernance » et plus de « transparence », aurait bien du mal à protéger ses anciens alliés. Il y a fort à parier cependant que la famille Wade échappera à d'éventuelles poursuites. « On ne va tout de même pas mettre le "Vieux" en prison », glisse un conseiller de Sall.

C'est au moment où le camp Wade vacille que la menace la plus sérieuse vient de Paris. Récemment interrogé par le quotidien français Le Parisien, Me William Bourdon, président de l'association Sherpa et avocat de l'ONG Transparency International, a révélé que la plainte concernant les « biens mal acquis pourrait être élargie au président sénégalais » et aux membres de sa famille. « Plusieurs éléments liés au climat de corruption du deuxième mandat du président font l'objet de vérifications et devraient déboucher sur cette procédure judiciaire », indique-t-il. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky Sall[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers