Extension Factory Builder
02/03/2012 à 17:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le juriste Koffi Kounté assure ne pas être un opposant à Faure Gnassingbé. Le juriste Koffi Kounté assure ne pas être un opposant à Faure Gnassingbé. © Véronique Besnard pour J.A.

Après avoir révélé des actes de torture dans l'affaire Kpatcha, Koffi Kounté, le président de la Commission des droits de l'homme au Togo s'est réfugié en France.

Koffi Kounté, 52 ans, est formel : il n'est pas un opposant à Faure Gnassingbé, bien au contraire. On l'a même autrefois soupçonné d'être à la solde du gouvernement. En cet après-midi du 22 février, en région parisienne, il explique : « Mes relations avec le président de la République [du Togo, NDLR] sont très bonnes. Il a beaucoup d'estime pour moi et apprécie la sincérité avec laquelle je lui ai fait part des problèmes que nous rencontrions dans notre mission. » Et c'est cette franchise, déclare le président de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) du Togo, qui l'a incité à publier, le 20 février, le rapport d'enquête confirmant que des actes de torture ont bien été commis sur les accusés de l'affaire Kpatcha. Deux jours plus tôt, le gouvernement n'avait rendu public qu'un document édulcoré.

J'ai essayé d'expliquer à mes interlocuteurs qu'accepter ce rapport et prendre des sanctions exemplaires serait la preuve que le gouvernement s'inscrit dans une logique de lutte contre l'impunité.

Le 19 février, Koffi Kounté a quitté le Togo sans encombre pour Paris, où il a été rapidement reçu au ministère des Affaires étrangères. Depuis, il négocie sa propre protection et celle de sa famille. « Lorsque vous avez résisté, plusieurs jours, aux pressions de certains conseillers du président et que vous avez pris une décision mettant en cause de hautes personnalités [officiers des services de renseignements et de la gendarmerie], il semble prudent de se mettre à l'abri. »

Ingrat

Au moment où le Togo est membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour les deux prochaines années, une telle affaire risque de ternir son image. « J'ai essayé d'expliquer à mes interlocuteurs qu'accepter ce rapport et prendre des sanctions exemplaires serait la preuve que le gouvernement s'inscrit dans une logique de lutte contre l'impunité - en vain. »

Accusé aujourd'hui par certains médias nationaux de se montrer ingrat à l'égard des autorités du pays, Koffi Kounté se défend : « Fondamentalement, la politique ne m'intéresse pas. En plus, ma profession ne m'autorise pas à en faire. » En effet, on ne lui connaît aucun passé de partisan. Juriste formé à l'université du Bénin puis à l'École de la magistrature du Togo, Koffi Kounté assure qu'il a été élu, en 2007, à la tête de la CNDH pour son parcours d'infatigable militant des droits de l'homme. Il s'apprêtait d'ailleurs, dans les semaines à venir, à entamer un second mandat de quatre ans à la tête de l'institution.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Grèves au Togo : 22 blessés dans des affrontements entre forces de l'ordre et élèves à Gleï

Grèves au Togo : 22 blessés dans des affrontements entre forces de l'ordre et élèves à Gleï

Plusieurs personnes ont été blessés mercredi à Gleï (160 km au nord de Lomé) dans de violents affrontements entre gendarmes et manifestants - essentiellement des élèves - qui r[...]

Togo : vers un report de l'élection présidentielle ?

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a proposé mardi que la présidentielle togolaise soit reportée de 10 jours. Initialement prévu le 15 avril, le[...]

Togo : Gogué, Taama et Traoré... Qui sont les trois outsiders de la présidentielle ?

Cinq candidats s’affronteront dans les urnes le 15 avril pour l’élection présidentielle au Togo. Si le président sortant Faure Gnassingbé et son principal opposant Jean-Pierre Fabre font[...]

Togo : la campagne présidentielle s'empare du web

Les Togolais iront voter le 15 avril. Les cinq candidats en lice pour la présidentielle affûtent leurs programmes, leurs argumentaires et leur image. Cette année, pour la première fois, c'est aussi sur[...]

Togo : quand la microfinance s'invite dans la campagne présidentielle

En pleins préparatifs pour l’élection présidentielle, le président togolais Faure Gnassingbé n’a pas attendu longtemps pour dresser le bilan de l’un des projets phares de son[...]

Opposition togolaise : Alberto Olympio, Cauris et les 5 millions d'euros disparus

Brillant informaticien devenu opposant au Togo, Alberto Olympio a été inculpé par la justice togolaise le 25 février pour plusieurs chefs d'accusation, dont celui de faux en écriture bancaire.[...]

Grèves au Togo : les syndicats de la fonction publique durcissent le ton

Les fonctionnaires togolais poursuivent les mouvements entamés depuis quelques semaines pour obtenir une amélioration de leurs conditions de vie. Une assemblée générale devrait décider en[...]

Opposition togolaise : chacun pour soi et tous pour lui ?

L'union fait la force, c'est bien connu. Pourtant, l'opposition ira une fois encore en ordre dispersé à la présidentielle du mois d'avril. Et cela ne peut qu'arranger le chef de l'État sortant.[...]

Togo : cinq candidats à la conquête du fauteuil présidentiel

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a clôturé dimanche le dépôt de candidatures pour l’élection présidentielle. Quatre candidats, dont le leader[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2668p012-013.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2668p012-013.xml2 from 172.16.0.100