Extension Factory Builder
29/02/2012 à 18:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Moncef Marzouki, président de la Tunisie. Moncef Marzouki, président de la Tunisie. © AFP

Le motif de l'annulation de la visite d'État que le président tunisien Moncef Marzouki devait faire en France à partir du 16 février a été peu apprécié à l'Élysée. Le président tunisien ne souhaitait en effet pas se rendre à Paris après l'annonce de la nouvelle candidature présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy, pour des raisons de tactique électorale, avait décidé de se déclarer candidat à la présidence de la république française pour un second mandat dès le 15 février, la veille de l'arrivée prévue de Moncef Marzouki à Paris. Devant les réticences tunisiennes, l'Élysée a proposé d'avancer la date du voyage au 13 février, à l'issue de la tournée maghrébine de Marzouki. Nouveau refus. « Vous nous voyez nous rendre à Paris après une visite officielle à Alger ? » ironise un membre de l'entourage présidentiel. 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Tunisie - Rached Ghannouchi : moi, diplomate

Fort de ses nombreux contacts noués dans le monde arabe, le leader islamiste tunisien se rêve en médiateur sur la scène politique libyenne.[...]

Stéphanie Pouessel : "Beaucoup de Tunisiens reconnaissent l'existence d'un vrai problème de racisme"

Docteur en anthropologie, Stéphanie Pouessel a dirigé l’étude "Noirs au Maghreb. Enjeux identitaires", publié aux éditions Karthala en 2012. Résidente en Tunisie[...]

Microsoft : Jamel Gafsi, numéro 8

Tunisien formé en Allemagne et en France, Jamel Gafsi dirige le Centre d'ingénierie de Microsoft, à Issy-les-Moulineaux. Portrait.[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Street art : Zoo project en toute liberté

L'artiste franco-algérien qui avait rendu hommage aux martyrs de la révolution tunisienne a été retrouvé mort.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers