Extension Factory Builder
02/03/2012 à 15:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Réfugié au Niger, Saadi Kaddafi a appelé les Libyens à se soulever contre le pouvoir en place. Réfugié au Niger, Saadi Kaddafi a appelé les Libyens à se soulever contre le pouvoir en place. © Sipa

Les dirigeants libyens assurent qu'ils ne s'immisceront pas dans les affaires de leurs voisins du Sud, mais ils n'en conservent pas moins un grand pouvoir d'influence.

« Les règles du jeu avec l'Afrique vont changer. Chez l'homme de la rue, l'image des Africains n'est pas très bonne », confie le ministre libyen des Affaires étrangères, Achour Ben Khayal, au Financial Times. En clair, à Tripoli et à Benghazi, l'opinion publique reproche à beaucoup de chefs d'État africains d'avoir soutenu Mouammar Kadhafi jusqu'au dernier moment. Le Conseil national de transition (CNT) risque de le faire sentir à ses partenaires du continent, qui ne pourront plus aller chercher leurs mallettes à Tripoli.

Transparence

Hôtels de luxe, compagnies de téléphonie mobile... Le nouveau régime va-t-il se retirer des nombreux projets montés par le « Guide » dans toute l'Afrique, du Mali à l'Ouganda en passant par le Niger, le Bénin, le Tchad ou la Centrafrique ? « Non, pas du tout, répond l'influent Mansour Seif el-Nasr, ex-représentant du CNT à Paris. Dans chaque pays, une délégation libyenne va venir faire un audit. Nous voulons consolider nos investissements sur la base de contrats transparents. » En attendant, il a décidé de régler ses deux années d'arriérés de cotisations auprès de l'Union africaine.

« Fini l'ingérence de la Libye chez ses voisins du Sud, chez les Tchadiens par exemple, ajoute Seif el-Nasr. Nous n'avons plus la folie des grandeurs. Plus personne ne veut être le roi des rois. Nous souhaitons bâtir des relations saines avec nos frères africains. » Preuve de sa bonne volonté : pour lutter contre la prolifération des armes libyennes au Sahel, le CNT est prêt à accueillir, début mars, à Tripoli, une conférence sur la sécurité régionale avec les ministres de l'Intérieur et de la Défense des pays voisins. Autre signe : le CNT ne veut plus tirer toutes les ficelles de la Communauté des États sahélo-sahariens (Cen-Sad), dont la prochaine réunion ministérielle pourrait se tenir au Maroc.

L'ingérence est-elle vraiment finie ?

Le 10 février, quand Saadi Kadhafi a attaqué le CNT sur les ondes d'Al-Arabiya depuis son exil de Niamey, la Libye a aussitôt demandé au Niger l'extradition du fils du « Guide » défunt. « De tels propos menacent les relations entre nos deux pays », a ajouté Achour Ben Khayal. Pour l'heure, les Nigériens refusent d'extrader l'ex-footballeur raté, mais, pour calmer le jeu, ils ont transféré Saadi au quartier général de la gendarmerie de Niamey et lui ont retiré tout moyen de communication. Les Libyens vont-ils se contenter de cette mesure ? Dans les prochains jours, ils attendent la visite d'une délégation nigérienne pour régler le problème. Révolution ou non, la Libye reste un pays riche et puissant. Et, parfois, elle le fait encore savoir à ses voisins du Sud sans mettre de gants.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Face au chaos libyen, sur Arte

Face au chaos libyen, sur Arte

Utiliser le mot "chaos" pour décrire la situation libyenne est un raccourci fréquemment emprunté à propos d'un pays qui n'en est pas vraiment un, qui n'en a jamais vraiment ét&e[...]

Libye, guerre ou paix

Où va l'ex-Jamahiriya ? Les négociations en cours entre factions rivales peuvent-elles faire taire les armes ? Ou faudra-t-il une intervention internationale pour limiter les dégâts, à[...]

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l'est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

UE - Afrique : comment lutter contre le drame des migrants en Méditerranée ?

L'Union européenne tient jeudi un sommet extraordinaire pour répondre en urgence aux drames des migrants en Méditerranée. Quelles sont les pistes avancées ?[...]

Méditerranée : ce que l'on sait des circonstances du naufrage qui a fait plus de 800 morts

Le parquet de Catane, en Italie, qui s'est vu confier l'enquête préliminaire sur le naufrage d'un bateau de migrants qui a fait plus de 800 morts en Méditerranée, a livré ses premières[...]

Méditerranée : le bilan du naufrage de dimanche s'élève à 800 morts, l'Europe se réunit jeudi

L'Union européenne doit tenir jeudi un sommet extraordinaire dans le but de mettre un place un plan d'action pour répondre au drame des migrants en Méditerranée.[...]

Dans une vidéo, l'EI assassine 28 hommes présentés comme des chrétiens éthiopiens

Le groupe terroriste État islamique (EI) a diffusé dimanche une nouvelle vidéo de propagande de 29 minutes se terminant par l'exécution d'au moins 28 hommes, présentés comme des[...]

L'Europe et l'Afrique face aux drames de l'immigration en Méditerranée

Après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée dans la nuit de samedi à dimanche qui aurait fait près de 700 morts, l'Union européenne envisage prochainement un sommet[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2667p040-043.xml1 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2667p040-043.xml1 from 172.16.0.100