Extension Factory Builder
27/02/2012 à 15:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La mission de Kadré Désiré Ouédraogo : redynamiser la Cedeao. La mission de Kadré Désiré Ouédraogo : redynamiser la Cedeao. © D.R.

L'ancien Premier ministre burkinabè, Kadré Désiré Ouédraogo, a été élu à la tête de la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Une sorte de retour aux sources pour l'intéressé...

Blaise Compaoré aura finalement réussi à imposer Kadré Désiré Ouédraogo à la présidence de la Commission de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Sa nomination, lors du sommet extraordinaire des chefs d'État de l'institution, le 17 février, à Abuja, au Nigeria, met fin à deux ans de suspense. Dans les coulisses, le Burkina et la Côte d'Ivoire oeuvraient depuis des mois pour faire plier Thomas Boni Yayi, qui souhaitait installer à ce poste l'un de ses fidèles, Jean-Marie Ehouzou. Grâce au soutien de Goodluck Jonathan (Nigeria) et de John Atta-Mills (Ghana), ils ont permis au chef de l'État béninois d'accéder à la présidence tournante de l'Union africaine en contrepartie de son engagement à ne plus briguer ce poste pour son compatriote.

Alassane Ouattara, le parrain ivoirien

Pour Ouédraogo, 58 ans, c'est un retour aux sources, puisqu'il a déjà occupé la fonction de secrétaire exécutif adjoint chargé des affaires économiques de la Cedeao (1985-1993) avant de devenir vice-gouverneur de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), puis Premier ministre du Burkina (1996-2000). Diplômé de HEC et licencié en sciences économiques de l'université Paris-I (Panthéon-Sorbonne), ce fils de Naba Koutou, roi mossi de Boussouma (à 80 km au nord de Ouagadougou), est un fin connaisseur des dossiers régionaux. Il était jusque-là ambassadeur du Burkina auprès de l'Union européenne (UE), l'un des premiers contributeurs de la Cedeao.

Avec l'aide de son parrain ivoirien, Alassane Ouattara, qui succède à Goodluck Jonathan comme président en exercice de la Cedeao, il aura à coeur de relancer des institutions communautaires âgées en moyenne de vingt ans. Entraves à la libre circulation des biens et des personnes, faiblesse des échanges entre les États membres (moins de 10 % du commerce régional), coopération monétaire et union douanière en berne, force armée de la Cedeao, l'Ecomog, sous le feu des critiques... La tâche s'annonce immense pour relancer tous ces chantiers et développer les infrastructures (routes reliant les différentes capitales, interconnexion électrique...). Objectif : faire de ce marché de près de 300 millions d'habitants - potentiellement la vingtième puissance économique mondiale - un espace attrayant pour les investisseurs privés du monde entier.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique de l'Ouest

CAN-2019-2021-2023 : l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale raflent la mise

CAN-2019-2021-2023 : l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale raflent la mise

En choisissant samedi de donner la Coupe d'Afrique des nations (CAN) au Cameroun en 2019, à la Côte d'Ivoire en 2021 et à la Guinée en 2023, la Confédération africaine de football (CAF) a[...]

Ebola : troisième jour de confinement en Sierra Leone

La Sierra Leone entre dimanche dans son troisième et dernier jour de confinement général qui doit permettre de contenir l'expansion du virus Ebola, alors que des critiques s'élèvent sur une[...]

Côte d'Ivoire : un audit révèle des abus dans la passation des marchés publics

L'examen de 60 contrats publics accordés entre 2011 et 2013 montre que dans 95 % des cas les motifs avancés pour justifier que ces marchés soient passés de gré à gré ne sont pas[...]

Ebola : l'OMS dénonce le marché noir du "sang de survivants"

Dans la lutte contre le virus Ebola, qui a déjà fait 2 630 morts, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la recherche d'un sérum a provoqué des effets pervers.[...]

Pékin va financer le chemin de fer Bamako-Conakry

Parmi les accords négociés entre la Chine et le Mali figurent la construction de la très attendue ligne de chemin de fer entre Bamako et Conakry (8 milliards de dollars), ainsi que la renovation de la ligne[...]

L'anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Prévu pour début novembre dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, le 50e anniversaire de la Banque africaine de développement pourrait être reporté. En cause :[...]

Crise : comment le Ghana en est-il arrivé là ?

Grisé par son nouveau statut de producteur de pétrole, le pays a laissé filer les déficits. Gare au recadrage ![...]

Côte d'Ivoire : le japonais Mitsubishi investit dans un champ pétrolier offshore

La maison de commerce japonaise Mitsubishi Corporation a racheté plus d'un tiers (20 % du total) des parts détenues par l'américain Anadarko dans le champ pétrolifère offshore CI-103 au large des[...]

Côte d'Ivoire : Thierry Tanoh nommé secrétaire général adjoint de la présidence

 Six mois après son départ du poste de directeur général du groupe bancaire panafricain Ecobank, l'Ivoirien Thierry Tanoh a été nommé le 12 septembre aux côtés de[...]

Ebola : le cri d'alarme de onze grands patrons africains

Onze dirigeants d'entreprises internationales installées en Afrique de l'Ouest en appellent à la communauté internationale, souhaitant un effort global plus important et mieux coordonné et une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces