Extension Factory Builder
16/02/2012 à 12:46
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
John F.Kennedy et sa femme Jackie en 1961. John F.Kennedy et sa femme Jackie en 1961. © AFP

Mimi Alford, une des maîtresses de John F. Kennedy, révèle dans le livre "Once Upon a Secret" les dessous de sa liaison avec l'ancien président américain.

Été 1962. Mimi Alford est stagiaire au service de presse de la Maison Blanche depuis quatre jours lorsqu'elle rencontre John F. Kennedy. Après quelques brasses dans la piscine présidentielle et une soirée, ce mari volage la renverse sur le propre lit de son épouse, Jackie. Mimi a 19 ans, il en a 45, et leur liaison durera jusqu'à la mort de ce dernier, en novembre 1963.

À 69 ans, Alford publie aux États-Unis Once Upon a Secret (en français, Une ­singulière histoire d'amour, Oh ! Éditions). On y apprend notamment que JFK ne l'embrassa jamais et qu'elle devait l'appeler « monsieur le président » ; qu'il la pria un jour d'accorder ses faveurs à l'un de ses collaborateurs, ainsi qu'à son frère cadet, Ted Kennedy ; qu'elle accepta la première proposition, mais déclina la seconde. « Nous passions un temps fou dans la baignoire, à jouer avec deux canards jaunes en plastique », raconte Mimi.

JFK lui parut moins serein lors de la crise des missiles de Cuba, lui confiant préférer voir ses enfants communistes que morts. Après son retour à l'université, le président continua de l'appeler, en utilisant le pseudonyme de « Michael Carter », et envoya des voitures la chercher pour l'amener à la Maison Blanche. Mimi le vit pour la dernière fois une semaine avant son assassinat, alors qu'elle était sur le point de se marier. Il lui promit qu'il l'appellerait « quand même ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Ebola : cinq nouveaux cas par heure en Sierra Leone ?

Ebola : cinq nouveaux cas par heure en Sierra Leone ?

La progression d'Ebola n'en finit plus d'affoler à travers le monde. Jeudi, une conférence s'est ouverte à Londres afin d'appeler la communauté internationale à accroître son aide financi[...]

Guinée forestière - Ebola : militaire, vraiment, l'hôpital de Hollande ?

L'hôpital militaire français, géré par la Croix-Rouge, qui va être mis en place en Guinée forrestière accueillera-t-il vraiment des militaires ?[...]

Les sons de la semaine #16 : MR Bongo, The Afrorockerz, Faada Freddy, Cheb Hasni...

Bienvenu dans notre d'horizon hebdomadaire des musiques noires ![...]

Ebola au Texas : plusieurs personnes infectées par le patient libérien ?

Aux États-Unis, deux jours après l'identification d'un patient infecté par le virus Ebola, les autorités texanes recherchent toutes les personnes qui auraient pu être contaminées à[...]

France - Edwy Plenel : "La banalisation de la xénophobie n'a pas d'étiquette politique"

Le journaliste et fondateur de "Médiapart", Edwy Plenel, vient de publier un manifeste intitulé "Pour les musulmans". Nous l'avons rencontré.[...]

Immunité routière pour diplomates africains à New York ?

Les Africains occupent une place de choix dans le classement des diplomates qui paient le moins leurs contraventions à New York.[...]

Inde : quand la foule passe à tabac des étudiants africains dans le métro

Trois étudiants africains ont été violemment pris à partie, dimanche 28 septembre, par une foule d’Indiens dans le métro de New Delhi. La scène, filmée par des passants, a[...]

Maroc : pour "l'enfant sans visage", l'espoir renaît grâce à des médecins australiens

Né défiguré suite à une complication prénatale empêchant ses os de se former normalement, le petit Marocain de trois ans surnommé "l'enfant sans visage" va enfin pouvoir[...]

Ebola : un premier cas d'infection diagnostiqué aux États-Unis

Un homme, dont l'identité n'a pas été précisée mais ayant effectué un voyage au Liberia, a été hospitalisé au Texas (sud des États-Unis). Plusieurs[...]

Jean-Luc Parodi : "Sarkozy vainqueur ? Sans doute, mais dans quel état !"

Conseiller pour les affaires politiques à l'Ifop, le politologue Jean-Luc Parodi est convaincu que l'ancien président ne sortira pas indemne de la course d'obstacles qui l'attend jusqu'en 2017.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers