Extension Factory Builder
23/01/2012 à 14:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hillary Clinton s'est rendue au Liberia, en Côte d'Ivoire, au Togo, et au Cap-Vert. Hillary Clinton s'est rendue au Liberia, en Côte d'Ivoire, au Togo, et au Cap-Vert. © AFP

La tournée éclair de la  la secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, en Afrique illustre la détermination de Washington à contrer l'influence chinoise.

Sa deuxième tournée africaine, elle la voulait symbolique. Vêtue de son éternel tailleur-pantalon, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, 64 ans, a effectué un voyage éclair en Afrique de l'Ouest, les 16 et 17 janvier, qui l'a conduite au Liberia, en Côte d'Ivoire, au Togo et au Cap-Vert. Pour le département d'État, cette visite visait à souligner « la volonté des États-Unis d'appuyer le retour à la paix, la bonne gouvernance, le développement économique et la démocratie ». Clinton a ainsi assisté, le 16 janvier, à l'investiture d'Ellen Johnson-Sirleaf. Déjà, lors de sa précédente visite à Monrovia, en août 2009, elle avait estimé que la politique menée par « Old Ma » était un « modèle de transition réussie ».

Symbole

À l'instar du Liberia, la Côte d'Ivoire est sur la voie de la pacification. Là encore, la présence de Clinton tenait du symbole, puisque aucun secrétaire d'État ne s'était rendu à Abidjan depuis 1986 et que les États-Unis avaient été l'un des premiers pays à demander le départ de Laurent Gbagbo. Pour Abidjan, l'amitié américaine est précieuse : la Côte d'Ivoire postule à l'éligibilité au Millennium Challenge Corporation (MCC), présidé par Clinton et qui lui permettrait d'obtenir entre 400 et 500 milliards de F CFA (entre 610 et 722 millions d'euros) pour financer son développement... L'Américaine a donc pu en profiter pour faire passer un message : que les responsables d'exactions proches de l'actuel pouvoir comparaissent, eux aussi, devant la Cour pénale internationale. Au Togo, avec le président Faure Gnassingbé, il était encore question des « réformes économiques et des progrès démocratiques ». Mais à Lomé, qui présidera le Conseil de sécurité de l'ONU à partir de février, Washington était surtout en quête de soutien dans les dossiers syrien et iranien. L'envoyée de Barack Obama a achevé son périple en fin de journée au Cap-Vert, où elle a rencontré le Premier ministre José Maria Neves, à qui elle a renouvelé son soutien dans la lutte contre le narcotrafic - question sécuritaire primordiale pour les États-Unis. Tout aussi impérieuse est la nécessité de contrer l'influence chinoise sur le continent. Et cette fois-ci, pour Clinton, jusqu'en terre francophone...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

France - Djibouti : Le Drian rencontre Ismaïl Omar Guelleh... en Jordanie

France - Djibouti : Le Drian rencontre Ismaïl Omar Guelleh... en Jordanie

Attendu à Djibouti pour sa première visite dans ce pays - "une date avait été retenue en avril, mais apparemment elle ne convenait pas au calendrier du président Ismaïl Omar Gue[...]

Nigeria : une attaque présumée de Boko Haram fait une vingtaine de morts

Des membres présumés de Boko Haram ont abattu 21 déplacés qui tentaient de regagner leur village, dans le nord-est du Nigeria, pour tenter d'y chercher à manger.[...]

Burundi : Donatien Ndayishimiye, un homme de réseaux

Après avoir redressé l'Office national des télécommunications, Donatien Ndayishimiye a pris la tête de Burundi Backbone System, le consortium chargé d'assurer le maillage du pays en[...]

Burundi : le gouvernement ferme la RPA, principale radio indépendante du pays

Les autorités burundaises ont ordonné lundi la fermeture de la principale radio indépendante du pays, la Radio publique africaine (RPA). Accusée de proximité avec l'opposition par le pouvoir,[...]

Togo : vers la réélection de Faure Gnassingbé ?

Selon le système informatique de compilation des données électorales contesté par l'opposition, le président togolais sortant Faure Gnassingbé serait réélu avec environ 59 %[...]

Togo : Gnassingbé en tête des résultats partiels, guerre de tranchées sur les réseaux sociaux

Les résultats de la présidentielle du 25 avril au Togo sont proclamés depuis lundi au compte-gouttes. Le président sortant Faure Gnassingbé est en tête après 18% du[...]

Burundi : arrestation de Pierre-Claver Mbonimpa, figure de l'opposition à Nkurunziza

Pierre-Claver Mbonimpa, un meneur de la société civile burundaise qui avait appelé à manifester contre un éventuel troisième mandat de Pierre Nkurunziza, a été [...]

Soudan : Omar el-Béchir réélu président avec 94,5% des voix

Selon la commission électorale, le président Omar el-Béchir a été réélu, sans surprise, avec un score stalinien de 94,5% des voix. Le chef de l'État soudanais est au pouvoir[...]

Burundi : nouvelle manifestation dispersée par la police à Bujumbura

La police anti-émeute burundaise a dispersé lundi, à Bujumbura, de nouvelles manifestations d'opposants à un troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Depuis l'annonce, samedi, de la candidature du[...]

Immigration : un naufrage africain

Mohammed Ali Malek a 27 ans, il est tunisien, et, pour les quelque 800 victimes du naufrage de son chalutier, le 19 avril, ce commandant qui les regardait sombrer avec un sourire narquois avait le visage du [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/JA2663p014-015.xml2 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/JA2663p014-015.xml2 from 172.16.0.100