Extension Factory Builder
29/01/2009 à 13:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le ministre algérien de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, a indiqué à Alger, que les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) appliquent avec rigueur la décision de réduction de la production, prise lors de la réunion d'Oran du 17 décembre dernier.

"Les pays membres de l'OPEP ont commencé à appliquer à la lettre les recommandations de la réunion d'Oran" relatives à la réduction de 2,2 millions de barils/jour à compter de ce mois de janvier, a affirmé M. Khelil en marge d'une séance plénière du Conseil de la nation (Sénat algérien), consacrée aux questions orales.

M. Khelil, qui était président en exercice de l'OPEP pour l'année 2008, a réitéré la volonté de l'OPEP à stabiliser le marché, soulignant que tant que la crise financière entraînera une chute des prix du brut "l'OPEP sera obligée d'appliquer des mesures pour rétablir l'équilibre entre l'offre et la demande mais aussi d'éliminer tous les stocks excédentaires".

Les stocks mondiaux de brut étaient à la veille de la réunion d'Oran de 57 jours, contre une moyenne de 52 jours durant les cinq dernières années, rappelle-t-on.

M. Khelil a estimé que "la baisse de la demande au cours des 1er et le 2ème trimestres de cette année, de près de 1,4 million de barils par jour, va influer sur la volatilité des prix, qui vont se raffermir durant les 3ème et 4ème trimestres, en raison de la reprise de la demande".

"Il y aura probablement des impacts dus au manque à produire, certains pays ont des problèmes (. . . ) mais cela est conjoncturel, et les prix vont rester stables autour de 40 et 50 dollars le baril", a-t-il dit.

La crise financière internationale, qui a crée un mouvement de spéculation conduisant à des prix très élevés de pétrole au mois de juillet 2008 et à une baisse très rapide de ces prix par la suite, persiste toujours, selon M. Khelil qui a cité le dernier rapport du FMI tablant sur une baisse de la croissance économique mondiale de 2,2 à 0,5 à 1%.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Constitution algérienne : le retour de la limitation à deux mandats présidentiels ?

Constitution algérienne : le retour de la limitation à deux mandats présidentiels ?

L'avant-projet de Constitution algérienne prévoit un retour à une limitation du nombre de mandats présidentiels à deux. Entre autres choses.[...]

Algérie : haro sur le divorce !

À l'occasion de la Journée de la femme, Abdelaziz Bouteflika a appelé son gouvernement à réviser le code de la famille. Notamment certaines dispositions particulièrement[...]

Algérie : le secteur automobile marque le pas

Fréquentation en baisse, ventes modestes, le Salon de l'automobile d'Alger qui vient de s'achever a été à l'image du marché : en recul progressif depuis les années fastes de 2011-2012.[...]

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté au 19 avril

Le tribunal criminel d'Alger a décidé, mercredi 25 mars, de reporter le procès de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest au 19 avril. Explications.[...]

Robert Mugabe en visite d'État en Algérie

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.[...]

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

 Héros de la guerre d'indépendance de l'Algérie, le sénateur Yacef Saadi est détenteur d'un compte bancaire ouvert en Suisse en avril 2006. "Jeune Afrique" présente en[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Algérie : Cheikh Sidi Bémol Broc'n'roll

Derrière ce pseudonyme, Hocine Boukella, chanteur et guitariste kabyle qui défend des influences orientales et occidentales.[...]

Accords d'Évian : 53 ans après, les nostalgiques de l'Algérie française ne digèrent toujours pas

En France, la signature des accords d’Évian continue d’obséder les nostalgiques de l’ordre colonial. À leur tête, Robert Ménard, le maire d’extrême droite de[...]

Les Algériennes sceptiques devant la nouvelle loi contre le harcèlement de rue

Depuis le 5 mars, le harcèlement des femmes dans les lieux publics est illégal en Algérie. Pourtant, les victimes de ce phénomène doutent de l'application réelle de la nouvelle loi.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPXXIJ20090129T202533 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPXXIJ20090129T202533 from 172.16.0.100