Extension Factory Builder
29/01/2009 à 13:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le ministre algérien de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, a indiqué à Alger, que les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) appliquent avec rigueur la décision de réduction de la production, prise lors de la réunion d'Oran du 17 décembre dernier.

"Les pays membres de l'OPEP ont commencé à appliquer à la lettre les recommandations de la réunion d'Oran" relatives à la réduction de 2,2 millions de barils/jour à compter de ce mois de janvier, a affirmé M. Khelil en marge d'une séance plénière du Conseil de la nation (Sénat algérien), consacrée aux questions orales.

M. Khelil, qui était président en exercice de l'OPEP pour l'année 2008, a réitéré la volonté de l'OPEP à stabiliser le marché, soulignant que tant que la crise financière entraînera une chute des prix du brut "l'OPEP sera obligée d'appliquer des mesures pour rétablir l'équilibre entre l'offre et la demande mais aussi d'éliminer tous les stocks excédentaires".

Les stocks mondiaux de brut étaient à la veille de la réunion d'Oran de 57 jours, contre une moyenne de 52 jours durant les cinq dernières années, rappelle-t-on.

M. Khelil a estimé que "la baisse de la demande au cours des 1er et le 2ème trimestres de cette année, de près de 1,4 million de barils par jour, va influer sur la volatilité des prix, qui vont se raffermir durant les 3ème et 4ème trimestres, en raison de la reprise de la demande".

"Il y aura probablement des impacts dus au manque à produire, certains pays ont des problèmes (. . . ) mais cela est conjoncturel, et les prix vont rester stables autour de 40 et 50 dollars le baril", a-t-il dit.

La crise financière internationale, qui a crée un mouvement de spéculation conduisant à des prix très élevés de pétrole au mois de juillet 2008 et à une baisse très rapide de ces prix par la suite, persiste toujours, selon M. Khelil qui a cité le dernier rapport du FMI tablant sur une baisse de la croissance économique mondiale de 2,2 à 0,5 à 1%.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Algérie

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Algérie : Bouteflika, l'homme qui marchait avec sa tête

Occupés à le brocarder, ses adversaires l'ont sous-estimé. Grave erreur : le président algérien Abdelaziz Bouteflika a révélé en plusieurs occasions que sa pugnacit&eacut[...]

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa[...]

Algérie : génération Bouteflika, génération harraga ?

Certains ne songent qu'à partir. D'autres trouvent des raisons d'espérer. Tous n'ont connu pour l'instant qu'un seul président, Abdelaziz Bouteflika. Coup de projecteur sur une jeunesse pas si[...]

Chansons caritatives : à votre bon coeur, mélomanes !

Inspirés par les réunions charitables d'artistes anglo-saxons dans les années 80, les chanteurs africains s’égosillent de plus en plus en groupes. Autour de causes[...]

Algérie : une vidéo de violences policières en Kabylie suscite colère et indignation

La vidéo d’une manifestation sauvagement réprimée par des policiers en Kabylie, dimanche dernier, provoque un tollé et oblige la police nationale à ouvrir une enquête. À[...]

Algérie : la traque de jihadistes se poursuit en Kabylie après une attaque contre les militaires

L'armée algérienne continuait mardi de ratisser les montagnes de Kabylie (est d'Alger) après l'attentat qui a coûté la vie à onze soldats samedi soir.[...]

Algérie bashing

En Occident, et en France en particulier, où la rengaine "quand on voit ce qu’on leur a laissé et ce qu’ils en ont fait" a la vie dure, l’Algérie génère, par[...]

Algérie : en attendant que Bouteflika prête serment, Benflis crée son parti

Les seuls klaxons que l’on entendait à Alger, samedi 19 avril, étaient ceux des cortèges nuptiaux qui sillonnaient les artères de la capitale. Jeudi soir, avant même la proclamation[...]

Algérie : onze militaires tués à la suite d'une embuscade en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués à la suite d'une embuscade survenue dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on[...]

Algérie : onze militaires tués samedi soir en Kabylie

Onze militaires algériens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche en Kabylie, région montagneuse à l'est d'Alger, a-t-on appris dimanche de source sécuritaire.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces