Extension Factory Builder
15/01/2009 à 01:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le pays refuse les 'surenchères politiques' concernant sa non participation au sommet arabe de Doha  Le pays refuse les "surenchères politiques" concernant sa non participation au sommet arabe de Doha

La Tunisie a refusé les surenchères politiques concernant sa non participation au sommet arabe extraordinaire de Doha, prévu vendredi, tout réaffirmé son " soutien absolu à la cause palestinienne".

Dans une déclaration rapporté mercredi soir par l'agence Tunis Afrique Presse (TAP), une source tunisienne autorisée a indiqué, que parmi les constantes de la politique de la Tunisie figure notamment le soutien absolu à la cause palestinienne, loin de toutes formes de calculs ou de surenchères politiques.

La même source indique que la Tunisie, qui n'accepte aucune surenchère au sujet de cette question, a exprimé sa disposition à contribuer à toute action arabe commune propre à mettre fin aux souffrances du peuple palestinien et à arrêter l'agression israélienne contre la bande de Gaza.

La source précise que la question ne porte pas sur le principe de la participation ou la non participation à ce sommet mais se rapporte plutôt à la date du sommet extraordinaire du Doha qui coïncide avec la réunion, le même jour à Koweit, du conseil des ministres arabes des Affaires étrangères, destinée à évaluer la situation et à formuler des propositions devant être soumises aux dirigeants arabes lors du sommet de Koweit, prévu lundi 19 janvier.

Partant de ce principe, ajoute la même source, la Tunisie considère que le sommet économique qui se tiendra à Koweit constitue, pour des considérations concrètes évidentes, le cadre le mieux adapté et le plus opportun pour tenir une réunion arabe au sommet afin de parvenir à une position ferme et efficace qui contribue à arrêter l'effusion du sang palestinien et qui soit à la mesure de la responsabilité arabe à l'égard du peuple palestinien.

La Tunisie, ajoute la même source, estime que la tenue d'un sommet arabe extraordinaire doit aller au-delà de la publication de simples résolutions de dénonciation et de condamnation, pour adopter une position ferme contribuant à mettre fin à l'effusion de sang palestinien.

Mardi, le ministère tunisien des Affaires étrangères avait annoncé que la Tunisie n'envisage pas de participer au sommet extraordinaire arabe sur Gaza, prévu vendredi prochain à Doha.

Une source autorisée au ministère avait estimé qu'une telle rencontre des dirigeants arabes doit faire l'objet d'une "préparation minutieuse".

"Toute action arabe doit être précédée par une préparation minutieuse qui garantisse l'adoption d'une position ferme qui soit efficiente pour contribuer à l'arrêt de l'effusion du sang palestinien, et qui soit conforme à la responsabilité qui incombe aux Etats arabes à l'égard du peuple palestinien frère", ajoutait la même source.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Tunisie : contre la contrebande, l'électronique !

Habib Essid, le Premier ministre tunisien, et Slim Chaker, son ministre des Finances, ont donné carte blanche à Adel Ben Hassine, le directeur général des douanes fraîchement nommé,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi reçu par Barack Obama à la Maison blanche

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi sera reçu jeudi à Washington par son homologue américain Barack Obama. Cette deuxième rencontre entre les deux hommes à la Maison[...]

Comment Samir Tarhouni, l'ancien chef de la BAT, a empêché les Trabelsi de quitter la Tunisie en 2011

Samir Tarhouni, l'ancien patron de la brigade antiterrorisme (BAT) a été l'un des principaux protagonistes du départ de Ben Ali. Retour sur un épisode clé de l'histoire tunisienne[...]

Tunisie : voyage au coeur de la BAT, la brigade antiterrorisme

Devenue un symbole national depuis l'arrestation des Trabelsi, en 2011, la brigade antiterrorisme nous ouvre pour la première fois ses portes.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Libye : 172 Tunisiens pris en otages par une milice islamiste du groupe Fajr Libya

Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi l’existence de négociations en vue de la libération de 172 ressortissants détenus en Libye par un groupe de la coalition de milices islamistes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers