Extension Factory Builder
17/02/2009 à 14:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

APA-Douala (Cameroun) Des partis politiques d’opposition, sous la houlette du Social democratic front (SDF), le parti-leader de l’opposition parlementaire, ont annoncé l’organisation à partir de mardi prochain, d’une semaine de manifestations en mémoire aux « Camerounais morts pour la démocratie et la liberté », a-t-on appris auprès des organisateurs.

Ces manifestations qui revêtent un caractère « pacifique », selon les initiateurs, se dérouleront du 23 au 27 février 2009 à travers le pays en souvenir aux victimes des émeutes contre la faim de l’année dernière qui avaient paralysé le Cameroun pendant une semaine. En plus du SDF, on note l’implication du Manifeste pour la nouvelle démocratie en Afrique (MANIDEM), et d’autres formations politiques, notamment l’Union des populations du Cameroun (UPC), la plus vieille formation politique du pays, créée en 1948. Sous le thème « Ensemble, construisons une démocratie véritable et respectueuse des droits de l’Homme au Cameroun », il s’agira pour les organisateurs, d’attirer l’attention du public sur l’état de pauvreté et « d’étayer étape par étape, l’échec du régime actuel ». Pour le président régional du SDF, par ailleurs, député à l’Assemblée nationale, Jean-Michel Nintcheu, l’organisation de ces manifestations s’explique par le fait que « 40 pour cent des Camerounais, soit à peu près 8 millions de la population, vivent sous le seuil de la pauvreté ». Une situation « inadmissible », ont soutenu les organisateurs, surtout qu’au même moment, « toutes les richesses du pays sont concentrées entre les mains de quelques privilégiés ». Les organisateurs qui pensent que les membres du parti présidentiel, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), doivent « rendre compte » au peuple de leur gestion, ont soutenu que les mesures prises par le président Paul Biya au lendemain de ces émeutes et qui étaient censées lutter contre la pauvreté ont plutôt eu un effet contraire.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Kamel Belabed

Article pr�c�dent :
L'amère patrie

AUTRES

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une[...]

Tunisie : révolution dans la révolution

Quatre ans après la chute de Ben Ali, le pays a réussi sa transition démocratique. Mais sur le plan économique et social, le peuple s'impatiente. Heureusement, les signaux positifs et, surtout, [...]

Burundi : au 3e jour de manifestations, le pouvoir de Nkurunziza parle d'"insurrection"

Au troisième jour des manifestations anti-3e mandat de Nkurunziza à Bujumbura, la situation demeure tendue ce mercredi dans la capitale burundaise où des heurts ont été signalés entre des [...]

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l'est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.[...]

Veolia prend en main Électricité de Guinée

Le contrat de gestion de la société publique Électricité de Guinée (EDG) doit être signé dans les prochaines semaines par Veolia.[...]

Libye : trois migrants "livrés" à Daesh

Trois clandestins, contraints de partir d'Israël l'an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d'Éthiopie assassinés par Daesh - notamment par d&eac[...]

Rapprochement en cours entre la Côte d'Ivoire et l'Égypte

Snobée par certains poids lourds du continent, tels que l'Afrique du Sud et l'Angola, la Côte d'Ivoire a désormais les yeux tournés vers la République arabe d'Égypte, dont elle esp&[...]

France - Rwanda : beaucoup de bruit pour rien ?

Trois semaines après la décision symbolique de la présidence de la République française de déclassifier une partie de ses archives sur le Rwanda entre 1990 et 1995, l'exa[...]

Immigration : l'auteure franco-sénégalaise Fatou Diome dénonce "l'hypocrisie" de l'Union européenne

Invitée vendredi sur le plateau de la chaîne de télévision publique France2, Fatou Diome, femme de lettres franco-sénégalaise, a livré un puissant réquisitoire contre les poli[...]

Lettre à mon frère sud-africain

Akere Muna est avocat camerounais, militant de la lutte pour les droits de l'homme.[...]

États-Unis : état d'urgence et couvre-feu déclarés à Baltimore

Quelques heures après l'instauration de l'état d'urgence à Baltimore par le gouverneur du Maryland, Lary Hogan, la maire a décrété lundi soir un "couvre-feu général"[...]

Mali : le Gatia prend le contrôle de Ménaka

Le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) - proche du pouvoir malien - a pris lundi le contrôle de Ménaka, dans le nord du Mali, selon l'AFP. Une localité jusqu'ici partiellement entr[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAPA89156 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAPA89156 from 172.16.0.100