Extension Factory Builder
17/02/2009 à 14:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

APA-Douala (Cameroun) Des partis politiques d’opposition, sous la houlette du Social democratic front (SDF), le parti-leader de l’opposition parlementaire, ont annoncé l’organisation à partir de mardi prochain, d’une semaine de manifestations en mémoire aux « Camerounais morts pour la démocratie et la liberté », a-t-on appris auprès des organisateurs.

Ces manifestations qui revêtent un caractère « pacifique », selon les initiateurs, se dérouleront du 23 au 27 février 2009 à travers le pays en souvenir aux victimes des émeutes contre la faim de l’année dernière qui avaient paralysé le Cameroun pendant une semaine. En plus du SDF, on note l’implication du Manifeste pour la nouvelle démocratie en Afrique (MANIDEM), et d’autres formations politiques, notamment l’Union des populations du Cameroun (UPC), la plus vieille formation politique du pays, créée en 1948. Sous le thème « Ensemble, construisons une démocratie véritable et respectueuse des droits de l’Homme au Cameroun », il s’agira pour les organisateurs, d’attirer l’attention du public sur l’état de pauvreté et « d’étayer étape par étape, l’échec du régime actuel ». Pour le président régional du SDF, par ailleurs, député à l’Assemblée nationale, Jean-Michel Nintcheu, l’organisation de ces manifestations s’explique par le fait que « 40 pour cent des Camerounais, soit à peu près 8 millions de la population, vivent sous le seuil de la pauvreté ». Une situation « inadmissible », ont soutenu les organisateurs, surtout qu’au même moment, « toutes les richesses du pays sont concentrées entre les mains de quelques privilégiés ». Les organisateurs qui pensent que les membres du parti présidentiel, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), doivent « rendre compte » au peuple de leur gestion, ont soutenu que les mesures prises par le président Paul Biya au lendemain de ces émeutes et qui étaient censées lutter contre la pauvreté ont plutôt eu un effet contraire.
Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Kamel Belabed

Article pr�c�dent :
L'amère patrie

AUTRES

Chine : la 'chasse aux renards' est ouverte

Chine : la "chasse aux renards" est ouverte

Les autorités ont entrepris de pourchasser jusqu'en Europe ou en Afrique les responsables politiques et économiques convaincus de corruption. Une traque difficile ? Oui, mais extrêmement fructueuse.[...]

Comores : issue incertaine pour le second tour des législatives

Le second tour des législatives aux Comores verra s'affronter dans un face-à-face à l'issue incertaine, le parti du président Ikililou Dhoinine à celui de son prédécesseur, Ahm[...]

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Alors que 30 personnes, en majorité des militaires, sont mortes aujourd'hui dans des attaques de la branche égyptienne de l'État islamique (EI) dans le Sinaï, tour d'horizon des groupes jihadsites attir&e[...]

Coris Bank s'installe au Togo

 Coris Bank International, le deuxième groupe bancaire burkinabè, va lancera début février sa filiale togolaise, a appris "Jeune Afrique".[...]

Musique : Elba chante Madiba

Il l'a incarné à l'écran, il le raconte aujourd'hui en chanson. L'acteur et DJ britannique rend hommage au Sud-Africain dans son dernier album, Mi Mandela.[...]

Burkina Faso : on ne touche pas à la sécurité présidentielle

Yacouba Isaac Zida a connu le 30 décembre ses premières sueurs froides en tant que Premier ministre burkinabè de la transition.[...]

Cambodge : le docteur-la-mort, l'aiguille et le sida

Comment plus deux cents villageois de la province de Battambang ont-ils été contaminés par le virus du sida ? Un étrange médecin est dans le collimateur des enquêteurs.[...]

CAN 2015 - Ibrahima Conté : "Nous pouvons écrire une page de l'histoire du foot guinéen"

Qualifiée par tirage au sort aux dépens du Mali, la Guinée se prépare à affronter la Ghana dimanche à Malabo (17 heures) en quarts de finale de la CAN. Un rendez-vous face à un de[...]

Algérie : Rafik Khalifa devant ses juges en mars

Le procès de l'ancien milliardaire Rafik Khalifa se tiendra en mars devant le tribunal de Blida, selon des sources judiciaires à Alger.[...]

Largement consacré à Boko Haram, le sommet de l'UA s'est ouvert à Addis-Abeba

Le 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africain (UA) s'est ouvert ce vendredi matin à Addis-Abeba. Un de ses objectifs annoncé est la concrétisation d'une force multinationale cont[...]

Trafic de bébés au Niger : la justice se déclare incompétente

Se déclarant incompétent, le tribunal correctionnel de Niamey a décidé vendredi d'abandonner les poursuites à l'encontre d'une vingtaine de personnes accusées d'avoir participé &agr[...]

Afrique du Sud : qui est Eugène de Kock, le "tueur numéro 1" de l'apartheid ?

Le ministre sud-africain de la Justice a accordé vendredi la liberté conditionnelle à Eugene de Kock, le plus célèbre tueur de l'apartheid, responsable de kidnappings, de tortures et d'assassinat[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAPA89156 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAPA89156 from 172.16.0.100