Extension Factory Builder
11/02/2009 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Un vétéran du combat politique au Burkina Faso a retracé dans un ouvrage la "chronique de 60 années de lutte politique" pour évoquer son "combat pour l’Afrique", événement devenu grandiose du fait de la personnalité de son auteur.

Ce vétéran n’est autre que Gérard Kango Ouédraogo, grand animateur de la vie socio-politique africaine et de l’histoire de notre continent, l’acte n’en devient que plus important.

Raison pour laquelle l’oeuvre intitulée "Chronique de 60 années de lutte politique, un combat pour l’Afrique", parue officiellement le samedi 07 février dernier et écrite par Gérard Kango Ouédraogo, leader du RDA (Rassemblement démocratique africain) devant l’Eternel et président à vie de l’ADF-RDA, suscite déjà un grand engouement.

Ancien président de l’Assemblée nationale, le duc du Yatenga comme on l’appelle, Gérard Kango Ouédraogo entend ainsi par ce livre marquer une fois de plus les esprits des Burkinabé.

Il en a profité pour se rappeler aux bons souvenirs des populations. Son retrait de la scène politique après les mauvais résultats de son parti lors des législatives de 1997 est maintenant anecdotique.

Après la lutte pour l’indépendance de son pays en passant par le premier ministère et la présidence de l’Assemblée nationale aux geôles de la révolution, Gérard Kango vient certainement de réussir son plus grand coup.

Lors de la dédicace officielle au centre national d’archives de Ouagadougou, Gérard Kango Ouédraogo en a profité pour restituer et partager sa vision de l’histoire sociopolitique du Burkina Faso et de l’Afrique Occidentale française avec d’éminentes personnalités du monde politique et universitaire.

A l’issue de la cérémonie, il a déclaré à APA que cet livre était pour lui était le couronnement d’un combat vieux de soixante ans.

« Je suis très satisfait de la mobilisation de ce matin et je tiens avant tout propos à remercier mes nombreux collaborateurs » a-t-il poursuivi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Burkina Faso

Burkina Faso : l'arbre généalogique de la famille Sankara

Burkina Faso : l'arbre généalogique de la famille Sankara

Ils s'appellent Mariam, Phillippe, Auguste, Florence, Pascal, Valentin ou Odile... Tous font partie des proches de Thomas Sankara, assassiné en 1987 et dont on vient de fêter l'anniversaire de la naissance, le 21 d&ea[...]

Burkina : les balais fleurissent la tombe de Sankara

À l'appel du "Balai citoyen", quelque 300 personnes ont déposé dimanche des balais sur la tombe de Thomas Sankara pour commémorer le 65e anniversaire de sa naissance. Ce geste symbolique[...]

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force[...]

Côte d'Ivoire - Burkina : Soro, visiteur discret de Compaoré à Casablanca

Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président[...]

Burkina : quand Zida et Kafando font le ménage dans les écuries de Compaoré

Depuis leur arrivée aux affaires, les autorités de la transition burkinabè, guidées par le Premier ministre, Isaac Zida, et le président, Michel Kafando, mènent progressivement une[...]

Crise postélectorale ivoirienne : Ouattara promet 15 millions d'euros aux victimes

Le président ivoirien a annoncé lundi soir la création d'un fonds de 15 millions d'euros pour "l'indemnisation" des victimes de la crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait environ 3[...]

Bénin : un réfugié burkinabè nommé François Compaoré

Disparu de la circulation depuis la démission de son frère Blaise, le 31 octobre dernier, François Compaoré a refait surface. "Jeune Afrique" a retrouvé sa trace... près de[...]

Récit - Burkina Faso : Thomas Sankara, 16 h 30, le 15 octobre 1987

Des acteurs du drame de la mise à mort de Thomas Sankara et de ses camarades, seul le commanditaire du meurtre demeure inconnu. Mais tous les regards se tournent vers l'ancien frère d'armes, Blaise[...]

Burkina : le gouvernement suspend le CDP, le parti de Blaise Compaoré

Le ministère de l'Administration territoriale a officiellement annoncé lundi la suspension du CDP, le parti de Blaise Compaoré. La Fedap-BC, une association de soutien à l'ancien président, et[...]

Burkina : Sankara, enfin toute la vérité ?

Le mythe est intact, mais l'Histoire reste à écrire. Vingt-sept ans après, les tombeurs de Blaise Compaoré s'apprêtent à rouvrir le dossier explosif de l'assassinat de l'ancien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers