Extension Factory Builder
11/02/2009 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Un vétéran du combat politique au Burkina Faso a retracé dans un ouvrage la "chronique de 60 années de lutte politique" pour évoquer son "combat pour l’Afrique", événement devenu grandiose du fait de la personnalité de son auteur.

Ce vétéran n’est autre que Gérard Kango Ouédraogo, grand animateur de la vie socio-politique africaine et de l’histoire de notre continent, l’acte n’en devient que plus important.

Raison pour laquelle l’oeuvre intitulée "Chronique de 60 années de lutte politique, un combat pour l’Afrique", parue officiellement le samedi 07 février dernier et écrite par Gérard Kango Ouédraogo, leader du RDA (Rassemblement démocratique africain) devant l’Eternel et président à vie de l’ADF-RDA, suscite déjà un grand engouement.

Ancien président de l’Assemblée nationale, le duc du Yatenga comme on l’appelle, Gérard Kango Ouédraogo entend ainsi par ce livre marquer une fois de plus les esprits des Burkinabé.

Il en a profité pour se rappeler aux bons souvenirs des populations. Son retrait de la scène politique après les mauvais résultats de son parti lors des législatives de 1997 est maintenant anecdotique.

Après la lutte pour l’indépendance de son pays en passant par le premier ministère et la présidence de l’Assemblée nationale aux geôles de la révolution, Gérard Kango vient certainement de réussir son plus grand coup.

Lors de la dédicace officielle au centre national d’archives de Ouagadougou, Gérard Kango Ouédraogo en a profité pour restituer et partager sa vision de l’histoire sociopolitique du Burkina Faso et de l’Afrique Occidentale française avec d’éminentes personnalités du monde politique et universitaire.

A l’issue de la cérémonie, il a déclaré à APA que cet livre était pour lui était le couronnement d’un combat vieux de soixante ans.

« Je suis très satisfait de la mobilisation de ce matin et je tiens avant tout propos à remercier mes nombreux collaborateurs » a-t-il poursuivi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Burkina Faso

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes privé[...]

Burkina : dialogue de la dernière chance entre Blaise Compaoré et l'opposition

Le président Compaoré a initié un dialogue national entre la majorité et l'opposition censé trancher la question explosive d'un référendum sur la modification de la Constitution.[...]

Burkina Faso : 4 octobre 1984, le discours historique de Sankara à l'ONU

Sankara visionnaire ? En se présentant, le 4 octobre 1984, à la tribune des Nations unies, le jeune capitaine burkinabè était loin d'imaginer que, 30 ans plus tard, la plupart des thèmes de son[...]

Crises : CMI, DRC, Carter Center... les diplomates de l'ombre

Ils agissent en coulisses, quand les organismes officiels peinent à résoudre un conflit armé. Mais les méthodes et les résultats de ces négociateurs privés ne font pas[...]

Cameroun - Affaire Guérandi : stupeur à Ouaga, silence à Yaoundé...

La disparition de l'ex-capitaine camerounais Mbara Guérandi, impliqué en 1984 dans une tentative de coup d'État contre Paul Biya, a été accueillie avec surprise à Ouagadougou. Mais n'a[...]

Burkina Faso : des élus appellent à un référendum pour modifier la Constitution

Des députés du parti au pouvoir au Burkina Faso et de la majorité présidentielle ont appelé samedi le président Blaise Compaoré à convoquer un référendum pour[...]

Frank Timis, l'empereur contesté

Il a fait ses premières armes dans les gisements d'or de sa Roumanie natale avant de débarquer, il y a dix ans, en Afrique de l'Ouest. Son appétit pour les richesses du sous-sol semble insatiable. Mais[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers