Extension Factory Builder
02/01/2009 à 19:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Le Conseil international du cricket va solliciter cette semaine une dérogation spéciale auprès du gouvernement australien visant à permettre au président de la Fédération zimbabwéenne, Peter Chingoka, placé sur la liste noire, d’assister à la réunion du conseil d’administration du Conseil prévue le 31 janvier prochain à Perth, en Australie, a appris, vendredi, APA.

La semaine dernière, Chingoka, et le directeur général de la Fédération zimbabwéenne du cricket, Ozias Bvute, ont été frappés d’une interdiction de voyage en l’Australie qui les accuse de complicité dans des violations de droits de l’homme commises par le gouvernement du président Robert Mugabe.

Le président du Conseil, David Morgan, a exprimé l’espoir de voir l’instance mondiale de gestion du cricket autoriser Chingoka à prendre part à la réunion du 31 janvier, précisant le Conseil va faire pression pour obtenir un visa pour Chingoka.

Aux commandes de la Fédération zimbabwéenne de cricket depuis plus d’une décennie, ce dernier n’a pas contribué à relever le niveau de la discipline. Le plus mauvaise période de son mandat a été en 2004, lorsque le pays a perdu son statut de Test, le plus haut niveau du sport sur le plan international.

De nombreux grands joueurs ont quitté le Zimbabwe pour l’Angleterre ou l’Australie, obligeant le pays à aligner une équipe très jeune au cours des quatre dernières années. En novembre dernier, le Conseil a dépêché un groupe de travail au Zimbabwe pour évaluer l’état du cricket dans le pays.

Le chef de la délégation, le président du bureau des Antilles, Julian Hunter, devrait soumettre les conclusions de son équipe lors des assises de Perth.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Zimbabwe

Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa nommé vice-président de la Zanu PF

Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa nommé vice-président de la Zanu PF

Même si Robert Mugabe s'en défend, sa succession se prépare. Mercredi, le ministre de la Justice du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a été nommé vice-président du parti au pouvoir, al[...]

Zimbabwe : Mugabe démet la vice-présidente et huit ministres proches d'elle

Nouvelle étape dans la guerre de succession à Robert Mugabe. Celui-ci a démis de ses fonctions Joice Mujuru, vice-présidente du Zimbabwe, qui faisait jusque-là figure de probable[...]

Zimbabwe : le président Mugabe place son épouse dans la course à sa succession

Le président zimbabwéen Robert Mugabe, au pouvoir depuis 1980, a officiellement placé samedi son épouse Grace dans la course à sa succession bien que la première dame soit relativement[...]

Zimbabwe : Mugabe se range du côté des faucons de la Zanu-PF, Grace en embuscade

Lors du congrès de la Zanu-PF, Robert Mugabe a violemment chargé jeudi Joice Mujuru, vice-présidente du parti accusée de comploter contre lui. La guerre de succession est ouverte.[...]

Zimbabwe : Robert Mugabe contre-attaque, il ne quittera pas le pouvoir

Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, 90 ans, a coupé court mercredi aux spéculations selon lesquelles il quitterait le pouvoir.[...]

Zimbabwe : à la Zanu-PF, la guerre pour la succession de Mugabe fait rage

Connaîtra-t-on bientôt le successeur désigné de Robert Mugabe ? À la Zanu-PF, le parti au pouvoir, la guerre a commencé, alors que les 12 000 délégués de la formation[...]

Zimbabwe : accusée de complot contre Mugabe, la vice-présidente contre-attaque

Depuis quelques semaines, les médias gouvernementaux zimbabwéens accusent Joice Mujuru de corruption et de complot contre Robert Mugabe. Lundi, la vice-présidente est sortie de son silence pour annoncer son[...]

Zambie et Zimbabwe mettent en place un visa commun pour favoriser le tourisme

À partir du 28 novembre, la Zambie et le Zimbabwe vont lancer un visa commun destiné à promouvoir le tourisme dans la région. Un projet de la SADC majoritairement financé par la Banque mondiale.[...]

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

Dans le cadre du processus de normalisation de ses relations avec le Zimbabwe, l'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle était disposée à s'engager dans un "programme d'aide[...]

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

À la suite d'une requête d'association des droits humains, la Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi pour la troisième fois à la police nationale d'ouvrir une enquête sur des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers