Extension Factory Builder
19/12/2008 à 14:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Les avis restent partagés sur le contenu du discours prononcé par le Président Mamadou Tandja, à l’occasion de la célébration jeudi du cinquantenaire de la république, plusieurs nigériens s’attendant à de «grandes annonces» dont le probable maintien au pouvoir du Chef de l’État, qui achève son deuxième et dernier mandat en novembre 2009.

Sous la bannière du « Tazartché », (terme haoussa qui signifie continuité ou prolongation), des Nigériens, dont des élus locaux, ont invité leur dirigeant à briguer un troisième mandat, en dépit de l’interdiction par la constitution d’une telle possibilité. Mamadou Tandja, qui n’a pas encore répondu à ces injonctions, a une fois de plus maintenu le suspens sur les intentions que la rumeur lui prête de se maintenir au pouvoir, son message du 18 décembre ne laissant entrevoir aucune idée sur les élections générales que le Niger organisera fin novembre 2009.

En lieu et place, il a seulement appelé ses concitoyens à implorer « Dieu afin qu’Il éloigne de nous les démons de la division et de la discorde, et qu’il renforce, en chacun de nous, les sentiments de fraternité et de solidarité, pour un Niger uni et prospère ». Mais, analyse, le sociologue Ibrahim Naroua, « en filigrane, Tandja semble dire que le pouvoir ne l’intéresserait pas ».

Lorsque le Chef de l’État nigérien soutient que « plus rien ne devrait entraver la marche du Niger vers des horizons encore plus radieux », le sociologue y voit « un discours, qui a force de bilan ». Un avis, que ne partage pas le journaliste Mahamadou Souley, pour lequel, le dirigeant nigérien « a manqué de belle occasion pour lever toute équivoque sur le Tazartché », à la veille de l’épilogue de son mandat ». Par ailleurs, constate le syndicaliste Seydou Manou, « de toute évidence, le processus démocratique entamé par le Niger ne devrait souffrir d’aucune velléité de ralentissement ».

Parmi ses objectifs fixés pour le Niger, Tandja a cité, entre autres, la consolidation de la démocratie, ce qui pour l’essentiel a été gagné, le pays étant « résolument engagé sur la voie du progrès ». Pour sa part, le chef de file de l’opposition, Mahamadou Issoufou, a affirmé sur la télévision nationale, que l’alternance est fort possible en Afrique.

«Globalement, la tendance générale (de l’alternance) est bonne, positive, les pays africains vont s’engager sur la voie de la démocratie », a-t-il affirmé. En attendant, les regards sont rivés sur la déclaration attendue du Président Tandja, pour le 21 décembre, date anniversaire de ses neuf ans d’accession au pouvoir.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Niger

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Niger : pourquoi Hama Amadou a pris la fuite pour la France

Le président de l’Assemblée nationale et principal opposant du Niger, Hama Amadou, a fui son pays le 27 août après avoir été soupçonné de complicité de "supp[...]

Niger : blocage persistant avec Areva sur la convention d'exploitation des mines d'uranium

Le blocage persiste entre le Niger et le géant du nucléaire français Areva au sujet du renouvellement des conventions d'exploitation de deux mines d'uranium, cent jours après la signature d'un accord[...]

Trafic de bébés : la fuite de Hama Amadou au Burkina divise le Niger

Acharnement de l'État à son encontre pour les uns, comportement indigne pour les autres : au Niger, la fuite burkinabè du président de l'Assemblée nationale, opposant numéro un[...]

Trafic de bébés au Niger : Hama Amadou s'est réfugié "discrètement" au Burkina

Le président de l'Assemblée nationale nigérienne, dont les pairs ont autorisé mercredi l'audition par la justice au sujet d'un trafic présumé de bébés, a quitté le[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Niger : le ministre de l'Agriculture incarcéré dans une affaire de trafic de bébés

Le ministre nigérien de l'Agriculture, Abdou Labo, a été placé sous mandat de dépôt samedi après avoir été entendu par un juge dans l'affaire dite des[...]

Tchad : quand la ruée vers l'or provoque des tensions intercommunautaires

Un affrontement entre orpailleurs de retour du Niger a provoqué de fortes tensions entre Zagawas et Toubous dans le Tibesti, à l’extrême nord du Tchad. Retour sur cette ruée vers l’or.[...]

Carte interactive : les mariages précoces encore trop nombreux en Afrique

La communauté internationale se mobilise de plus en plus contre les mariages précoces et forcés. Mais le pourcentage de jeunes filles mariées avant leur majorité ne recule pas suffisamment vite[...]

Nigeria : Boko Haram a fait 650 000 déplacés et réfugiés en un an

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a indiqué mardi que les attaques du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont conduit au déplacement de près de[...]

Terrorisme : les très chers otages d'Al-Qaïda

Une enquête du "New York Times" dévoile les montants des rançons encaissées depuis 2008 par Aqmi en échange de la libération de ses otages occidentaux. Édifiant.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex