Extension Factory Builder
19/12/2008 à 14:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article

Les avis restent partagés sur le contenu du discours prononcé par le Président Mamadou Tandja, à l’occasion de la célébration jeudi du cinquantenaire de la république, plusieurs nigériens s’attendant à de «grandes annonces» dont le probable maintien au pouvoir du Chef de l’État, qui achève son deuxième et dernier mandat en novembre 2009.

Sous la bannière du « Tazartché », (terme haoussa qui signifie continuité ou prolongation), des Nigériens, dont des élus locaux, ont invité leur dirigeant à briguer un troisième mandat, en dépit de l’interdiction par la constitution d’une telle possibilité. Mamadou Tandja, qui n’a pas encore répondu à ces injonctions, a une fois de plus maintenu le suspens sur les intentions que la rumeur lui prête de se maintenir au pouvoir, son message du 18 décembre ne laissant entrevoir aucune idée sur les élections générales que le Niger organisera fin novembre 2009.

En lieu et place, il a seulement appelé ses concitoyens à implorer « Dieu afin qu’Il éloigne de nous les démons de la division et de la discorde, et qu’il renforce, en chacun de nous, les sentiments de fraternité et de solidarité, pour un Niger uni et prospère ». Mais, analyse, le sociologue Ibrahim Naroua, « en filigrane, Tandja semble dire que le pouvoir ne l’intéresserait pas ».

Lorsque le Chef de l’État nigérien soutient que « plus rien ne devrait entraver la marche du Niger vers des horizons encore plus radieux », le sociologue y voit « un discours, qui a force de bilan ». Un avis, que ne partage pas le journaliste Mahamadou Souley, pour lequel, le dirigeant nigérien « a manqué de belle occasion pour lever toute équivoque sur le Tazartché », à la veille de l’épilogue de son mandat ». Par ailleurs, constate le syndicaliste Seydou Manou, « de toute évidence, le processus démocratique entamé par le Niger ne devrait souffrir d’aucune velléité de ralentissement ».

Parmi ses objectifs fixés pour le Niger, Tandja a cité, entre autres, la consolidation de la démocratie, ce qui pour l’essentiel a été gagné, le pays étant « résolument engagé sur la voie du progrès ». Pour sa part, le chef de file de l’opposition, Mahamadou Issoufou, a affirmé sur la télévision nationale, que l’alternance est fort possible en Afrique.

«Globalement, la tendance générale (de l’alternance) est bonne, positive, les pays africains vont s’engager sur la voie de la démocratie », a-t-il affirmé. En attendant, les regards sont rivés sur la déclaration attendue du Président Tandja, pour le 21 décembre, date anniversaire de ses neuf ans d’accession au pouvoir.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Niger

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

Exclusif : à qui profite l'uranium du Niger ?

L'uranium du Niger, au fond, à qui profite-t-il ? À cette question, qui continue de brûler bien des lèvres, Jeune Afrique s'attèle à donner des réponses dans son édition n°[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Niger : plainte de la famille de l'ex-président assassiné Maïnassara

La famille du président nigérien Ibrahim Baré Maïnassara, assassiné il y a quinze ans à Niamey, a annoncé avoir déposé une plainte devant une Cour ouest-africaine pour[...]

Françafrique : Sassou, Déby, Issoufou... Ils plébiscitent Le Drian !

Le maintien de Jean-Yves Le Drian à son poste de ministre français de la Défense était particulièrement souhaité par les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo), Idriss[...]

Niger - États-Unis : une coopération militaire soutenue

Cette semaine Laurent Touchard* revient sur plusieurs décennies de coopération entre le Niger et les États-Unis.[...]

Les négociations entre Areva et Niamey "proches de la conclusion"

D'après Luc Oursel, patron d'Areva, les négociations sur le renouvellement des contrats d'exploitation des deux mines d'uranium du groupe au Niger sont "proches de la conclusion".[...]

Sécurité aérienne : l'armée française inquiète l'Asecna

La multiplication des vols militaires français en Afrique n'est pas du goût de l'Asecna. En cause : un sérieux manque de transparence.[...]

Lune de miel franco-américaine au Sahel

Depuis les récentes interventions militaires françaises au Sahel, les relations entre la France et les États-Unis se sont considérablement réchauffées.[...]

Niger : quelle coopération sécuritaire avec l'Europe ?

Quatrième partie du grand dossier sur les Forces de défense et de sécurité du Niger (FDS), ce billet fait suite à celui consacré à la coopération sécuritaire entre[...]

Libye : les autorités nigériennes ont extradé Saadi Kaddafi vers Tripoli

Les autorités nigériennes ont remis Saadi Kaddafi au gouvernement libyen. Le fils de l'ancien "Guide" Mouammar Kaddafi vivait depuis fin 2011 dans une villa de Niamey.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces