Extension Factory Builder
18/08/2013 à 10:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Martin Kobler, nouveau chef de la Mission de l'ONU en RDC, le 26 juin 2013 à Bagdad. Martin Kobler, nouveau chef de la Mission de l'ONU en RDC, le 26 juin 2013 à Bagdad. © AFP

Le nouveau chef de la mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco), Martin Kobler, a promis samedi de s'occuper avec "vigueur" des problèmes d'instabilité au Kivu, où il a effectué sa première visite.

Le nouveau chef de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco), Martin Kobler, a promis samedi de s'occuper avec "vigueur" des problèmes d'instabilité au Kivu, où il a effectué sa première visite.

"C’est important de résoudre le problème des groupes armés, de restaurer l’autorité de l’Etat et de remplir notre mandat avec toute vigueur. Je vous promets de m’occuper des problèmes de Kivu, de Goma et des groupes armés avec toute ma vigueur", a-t-il déclaré à Goma, capitale de la province riche et instable du Nord-Kivu.

Il a notamment rencontré Feller Lutaichirwa, le vice-gouverneur du Nord-Kivu, où l'on recense près d'un million de déplacés. "Sa population attend que la paix soit recouvrée, que les déplacés puissent retourner et que les groupes armés soient désarmés", a souligné le vice-gouverneur, cité par Radio Okapi.

L'Est de la RDC est en proie à une instabilité chronique depuis près de deux décennies. Depuis mai 2012, l'armée combat au Nord-Kivu le Mouvement du 23 mars (M23). Des experts de l'ONU affirment que le Rwanda et l'Ouganda le soutiennent, ce que réfutent ces voisins de la RDC. Des groupes armés, locaux et étrangers, ont profité de la traque contre le M23 pour gagner du terrain et commettre des exactions contre les civils.

Le 1er août, la Monusco a commencé avec sa brigade d'intervention, au mandat offensif, la sécurisation de Goma et sa zone proche. Peu après, le M23 a menacé de reprendre la capitale provinciale, qu'il avait occupée une dizaine de jours fin novembre.

Sur place depuis 1999, la Monusco est la plus importante mission de maintien de la paix onusienne au monde avec environ 17.000 soldats. Le Conseil de sécurité de l'ONU a créé en mars une brigade d'intervention pour la renforcer. A terme, cette brigade doit compter 3.000 hommes chargés de combattre les groupes armés actifs de l'Est congolais.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : l'ONU souhaite la reprise de la coopération avec l'armée pour combattre les FDLR

RDC : l'ONU souhaite la reprise de la coopération avec l'armée pour combattre les FDLR

En froid avec Kinshasa, les Nations unies souhaitent relancer la coopération "le plus vite possible" avec l'armée afin de neutraliser les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwa[...]

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant prodémocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout, avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130818101834 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130818101834 from 172.16.0.100