Extension Factory Builder
17/08/2013 à 11:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un enfant somalien se fait vacciner contre la polio, dans un camp de réfugié au Kenya. Un enfant somalien se fait vacciner contre la polio, dans un camp de réfugié au Kenya. © AFP

Une épidémie de poliomyélite, maladie contagieuse et paralysante touchant principalement les enfants, se propage en Somalie, désormais pays de non-endémie le plus touché au monde, où l'insécurité chronique entrave la lutte pour la contenir, a annoncé l'ONU vendredi.

Une épidémie de poliomyélite, maladie contagieuse et paralysante touchant principalement les enfants, se propage en Somalie, désormais pays de non-endémie le plus touché au monde, où l'insécurité chronique entrave la lutte pour la contenir, a annoncé l'ONU vendredi.

Au moins 105 cas de polio ont été confirmés à la mi-août en Somalie, qui était considérée comme débarrassée du virus depuis 2007, indique le Bureau de Coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) dans un communiqué.

Cela en fait "la pire épidémie au monde dans un pays où la maladie n'est pas endémique" et "l'épidémie se répand malgré les efforts importants pour juguler la maladie", poursuit l'Ocha.

Quatre millions de personnes dans plusieurs régions du centre et du sud de la Somalie ont été vaccinées depuis la réapparition en mai du virus dans ce pays de la Corne de l'Afrique, mais l'accès à certaines zones reste "très difficile" et quelque 600.000 enfants n'ont pu y être vaccinés et sont vulnérables au virus, souligne l'Ocha. "L'incapacité d'accéder totalement à ces régions reste un obstacle majeur à un contrôle de l'épidémie", s'inquiète le bureau onusien, rappelant que la Somalie "reste l'un des milieux les plus difficiles et dangereux au monde pour les travailleurs humanitaires".

Certaines de ces zones sont sous contrôle des insurgés islamistes shebab, qui s'opposent à la vaccination.

Depuis le début 105 enfants "ont montré des symptômes de paralysie, ce qui signifie qu'il y en a probablement des milliers d'autres porteurs du virus, qui n'ont pas de symptômes mais peuvent le propager", ajoute l'Ocha.

Une dizaine de cas ont également été recensés au Kenya voisin, où sont réfugiés plus d'un demi-million de Somaliens, souvent dans des camps tentaculaires aux conditions d'hygiène déplorables. Un cas a en outre été enregistré dans la région autoproclamée indépendante du Somaliland, indiquant que l'épidémie a atteint les régions les plus septentrionales du territoire somalien.

La Somalie est privée d'autorité centrale depuis la chute du président Siad Barre en 1991 et livrée aux milices de chefs de guerre, gangs criminels et groupes islamistes qui s'affrontent pour des portions de territoire. L'ONG Médecins sans Frontières (MSF), présente en Somalie depuis 1991, a annoncé mercredi son départ du pays, considérant que les attaques permanentes contre ses employés rendaient sa mission impossible.

La polio était jusqu'à l'an dernier considérée comme éradiquée à 99% par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), seuls 223 cas ayant été rapportés en 2012 contre 350.000 en 1988. En 2013, il ne reste plus que trois pays d’endémie (Afghanistan, Nigeria et Pakistan), alors qu’ils étaient plus de 125 en 1988, selon l'OMS qui craint, faute d'éradication totale, un retour en force du virus d'ici à 10 ans.

La maladie, qui touche principalement les enfants de moins de cinq ans, est incurable. Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible, et pour 5 à 10% des paralysés la mort par asphyxie, les muscles respiratoires cessant de fonctionner.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Somalie

Somalie : deux blessés graves dans un attentat à la bombe à Mogadiscio

Somalie : deux blessés graves dans un attentat à la bombe à Mogadiscio

Un attentat commis à l'aide d'une bombe fixée à une voiture a fait deux blessés graves dimanche dans le centre de la capitale somalienne, Mogadiscio, a déclaré la police.[...]

Somalie : les shebab attaquent une île stratégique dans le Sud-Ouest

Les shebab somaliens ont lancé samedi une grande offensive contre l'île stratégique de Khuda, située dans le sud-ouest des côtes somaliennes, selon des témoins.[...]

Somalie : les tensions entre le président et son Premier ministre menacent la paix

L'ONU et l'Union européenne (UE) ont fait part lundi de leur inquiétude liée aux "divergences" publiques entre le président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, et son Premier ministre Abdiweli[...]

Somalie : l'Amisom juge déséquilibré un rapport de HRW

La Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a jugé déséquilibré un rapport de Human Rights Watch qui accuse ses soldats de viols et d'exploitation de femmes et de jeunes filles sur leurs bases[...]

Somalie : Ban Ki-moon en visite à Mogadiscio, ravagée par le terrorisme

Pour la première fois en trois ans, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, est en visite mercredi à Mogadiscio, en Somalie, où il rencontre le président Hassan Sheikh[...]

Somalie : l'explosion d'une voiture piégée fait au moins cinq morts à Mogadiscio

L'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio a fait au moins cinq morts mercredi soir.[...]

Somalie : la prise de Barawe, nouveau coup dur pour les Shebab

Les opérations de sécurisation de la ville portuaire de Barawe, évacuée il y a quelques jours par les combattants shebab, se poursuivaient mardi.[...]

Les troupes somaliennes et de l'UA ont pris Barawe, dernier grand port tenu par les Shebab

L'armée somalienne et la force de l'Union africaine (Amisom) ont pris dimanche le contrôle de Barawe, dernier port somalien d'importance aux mains des islamistes somaliens shebab, crucial pour leur financement, ont[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

Élimination du chef des shebab : Hollande a coopéré avec Washington

Les services de renseignement français ont coopéré avec Washington pour l'opération qui a conduit à la mort du chef des islamistes somaliens shebab, Ahmed Abdi "Godane", tué[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers