Extension Factory Builder
10/08/2013 à 11:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les ruines de l'aéroport incendié de Nairobi, au Kenya, le 8 août 2013. Les ruines de l'aéroport incendié de Nairobi, au Kenya, le 8 août 2013. © AFP

Les enquêteurs kényans interrogent des policiers, des membres des services de l'immigration et d'autres employés civils de l'aéroport international de Nairobi, soupçonnés d'avoir profité du gigantesque incendie de mercredi pour piller, a indiqué samedi un enquêteur.

"C'est embarrassant parce que certains d'entre eux se sont concentrés sur le pillage plutôt que de donner l'alerte," a indiqué l'enquêteur à l'AFP sous couvert d'anonymat. "Nous les interrogeons tous : officiers de police, employés de l'immigration, autres employés (de l'aéroport), et même des chauffeurs de taxi".

Selon lui, des caméras de surveillance ont enregistré des scènes de pillage. "Certains vont devoir en répondre, parce qu'il y a des preuves".

Dans son édition de samedi, le quotidien Nation indiquait que sept policiers soupçonnés de pillage pourraient comparaître dès lundi devant la justice. Les hommes auraient été retrouvés en possession de biens volés, dont de l'argent liquide et de l'alcool -- des magasins de l'aéroport ont été détruits dans l'incendie.

"Négligence" ou "acte terroriste"

La cause de l'incendie qui s'est déclenché mercredi peu avant 05h00 locales (02h00 GMT) au terminal des arrivées internationales de l'aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) de Nairobi n'a toujours pas été déterminée.

Le feu est survenu 15 ans jour pour jour après la double attaque contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie voisine. Ces attentats, perpétrés par Al-Qaïda, avaient fait 224 morts.

Mais vendredi, le président kényan, Uhuru Kenyatta, a exclu que l'incendie puisse relever d'un acte "terroriste". Il a en revanche ajouté que toute personne reconnue coupable "d'acte de négligence devrait être punie". Et samedi, un enquêteur kényan a indiqué que la piste criminelle n'était elle pas exclue. "Compte tenu des interrogatoires que nous avons menés auprès de témoins et d'employés, il est difficile d'exclure un incendie volontaire," a dit cette source sous couvert d'anonymat, sans pouvoir donner plus de détails sur des suspects éventuels et leurs motifs.

L'incendie n'a fait aucune victime mais a paralysé mercredi l'aéroport, principal hub aérien d'Afrique de l'Est : vols internationaux et intérieurs ont été annulés. Kenya Airways a repris les vols intérieurs dès mercredi soir, et ses vols internationaux jeudi. Les compagnies étrangères ont quant à elles commencé à reprendre leurs liaisons avec Nairobi vendredi.

(AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Kenya : HRW dénonce l'exécution de suspects par la police antiterroriste

Kenya : HRW dénonce l'exécution de suspects par la police antiterroriste

L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a accusé lundi la police antiterroriste kényane d'avoir exécuté et fait disparaître des suspects. L'organisation a a[...]

Ebola : le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone

Le Kenya a annoncé samedi interdire l'entrée sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l'épidémie[...]

Kenya : mais où est passée la mystérieuse "Veuve blanche" ?

Recherchée pour son implication présumée dans un projet d'attentat au Kenya, la Britannique Samantha Lewthwaite alias la "Veuve blanche", épouse d'un des kamikazes des attentats de Londres de[...]

L'Afrique de l'Est pose ses conditions à la signature de l'APE

 La Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) a refusé de parapher l'accord de partenariat économique (APE) intérimaire que lui tendait l'Union européenne (UE). Parmi les blocages encore non[...]

Sommet États-Unis - Afrique : demandez le programme et suivez le guide !

Le premier sommet États-Unis - Afrique s'ouvre ce lundi à Washington. Durant trois jours, Barack Obama et près de cinquante chefs d'État et de gouvernement du continent évoqueront leur[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Les Shebab revendiquent une nouvelle attaque meurtrière sur la côte du Kenya

Les islamistes somaliens shebab ont revendiqué samedi une attaque contre un car qui a fait sept morts dans la région de Lamu, sur la côte du Kenya, frappée depuis un mois par des raids ayant fait[...]

Kenya : 7 tués dans l'attaque d'un bus vendredi, les shebab revendiquent

Sept personnes au moins, dont quatre policiers, ont été tuées dans l'attaque, vendredi soir, d'un autocar dans une zone de la côte du Kenya, théâtre d'une série d'attaques[...]

Danone entre au capital du kényan Brookside

En annonçant le 18 juillet l'acquisition de 40% du capital de la holding de Brookside, Danone confirme une information révélée en janvier dernier par Jeune Afrique. Le numéro un kényan des[...]

Equity Bank court après l'argent mobile

Le mobile banking est une chose trop rentable pour être laissée aux seuls opérateurs télécoms. C'est pourquoi le groupe de Nairobi s'apprête à lancer ses propres prestations[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers