Extension Factory Builder
10/08/2013 à 11:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les ruines de l'aéroport incendié de Nairobi, au Kenya, le 8 août 2013. Les ruines de l'aéroport incendié de Nairobi, au Kenya, le 8 août 2013. © AFP

Les enquêteurs kényans interrogent des policiers, des membres des services de l'immigration et d'autres employés civils de l'aéroport international de Nairobi, soupçonnés d'avoir profité du gigantesque incendie de mercredi pour piller, a indiqué samedi un enquêteur.

"C'est embarrassant parce que certains d'entre eux se sont concentrés sur le pillage plutôt que de donner l'alerte," a indiqué l'enquêteur à l'AFP sous couvert d'anonymat. "Nous les interrogeons tous : officiers de police, employés de l'immigration, autres employés (de l'aéroport), et même des chauffeurs de taxi".

Selon lui, des caméras de surveillance ont enregistré des scènes de pillage. "Certains vont devoir en répondre, parce qu'il y a des preuves".

Dans son édition de samedi, le quotidien Nation indiquait que sept policiers soupçonnés de pillage pourraient comparaître dès lundi devant la justice. Les hommes auraient été retrouvés en possession de biens volés, dont de l'argent liquide et de l'alcool -- des magasins de l'aéroport ont été détruits dans l'incendie.

"Négligence" ou "acte terroriste"

La cause de l'incendie qui s'est déclenché mercredi peu avant 05h00 locales (02h00 GMT) au terminal des arrivées internationales de l'aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) de Nairobi n'a toujours pas été déterminée.

Le feu est survenu 15 ans jour pour jour après la double attaque contre les ambassades américaines à Nairobi et Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie voisine. Ces attentats, perpétrés par Al-Qaïda, avaient fait 224 morts.

Mais vendredi, le président kényan, Uhuru Kenyatta, a exclu que l'incendie puisse relever d'un acte "terroriste". Il a en revanche ajouté que toute personne reconnue coupable "d'acte de négligence devrait être punie". Et samedi, un enquêteur kényan a indiqué que la piste criminelle n'était elle pas exclue. "Compte tenu des interrogatoires que nous avons menés auprès de témoins et d'employés, il est difficile d'exclure un incendie volontaire," a dit cette source sous couvert d'anonymat, sans pouvoir donner plus de détails sur des suspects éventuels et leurs motifs.

L'incendie n'a fait aucune victime mais a paralysé mercredi l'aéroport, principal hub aérien d'Afrique de l'Est : vols internationaux et intérieurs ont été annulés. Kenya Airways a repris les vols intérieurs dès mercredi soir, et ses vols internationaux jeudi. Les compagnies étrangères ont quant à elles commencé à reprendre leurs liaisons avec Nairobi vendredi.

(AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Kenya

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte in[...]

Wilson Kipsang : "Le record du monde du marathon n'est pas une fin en soi"

Vainqueur du marathon de Londres dimanche 13 avril, le recordman du monde (2 h 03 ' 23) Wilson Kipsang Kiprotich a assis un peu plus sa domination mondiale. Impérial tout au long de la course, le Kényan de 32 ans[...]

Sommet UE - Afrique : conciliabules à Bruxelles

En marge du sommet Union européenne-Afrique, François Hollande, le président français, a multiplié les entretiens bilatéraux, ce qui lui a permis de faire la connaissance de[...]

Kenya : immense rafle de milliers de Somali à Nairobi

Environ 4 000 personnes d'origine somali ont été arrêtées depuis vendredi à Nairobi. La plupart sont détenues dans un complexe sportif de la capitale.[...]

Kenya : plus de 650 arrestations après un triple attentat suicide à Nairobi

La police Kényane a procédé à plus de 650 arrestations après un triple attentat à Nairobi. L'attentat a fait six morts et une trentaine de blessés.[...]

L'islamiste kényan "Makaburi" assassiné à Mombasa

Figure de l'islam radical kényan, Abubaker Shariff Ahmed, alias "Makaburi", a été retrouvé mort mardi soir à Mombasa. Il était soupçonné d'être le relais des[...]

Kenya : trois explosions font six morts dans un quartier de Nairobi

Selon la police kényane, trois explosions quasi simultanées ont tué au moins six personnes lundi soir à Eastleigh, le plus grand quartier somalien de la capitale kényane, Nairobi.[...]

La "banque mobile" africaine débarque en Europe

Après avoir révolutionné les pratiques bancaires en Afrique à travers sa filiale kényane Safaricom, Vodafone va développer la solution M-Pesa en Roumanie. Le premier jalon d'une[...]

Terrorisme : le Kenya ordonne aux réfugiés de rester dans leurs camps

Face à la menace terroriste, les autorités kényanes ont interdit mardi aux réfugiés des camps de Dadaab et de Kakuma de sortir de ces deux centres.[...]

Kenya : le plus grand projet éolien en Afrique sur les rails

Le projet d'énergie éolienne du lac Turkana, au Kenya, d'une puissance totale de 300 mégawatts, a franchi une étape critique à la suite de la signature d'accords financiers à Nairobi.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces