Extension Factory Builder
04/08/2013 à 17:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'attaquant Hervin Ongenda, lors d'un match amical contre le Rapid de Vienne, le 12 juillet 2013. L'attaquant Hervin Ongenda, lors d'un match amical contre le Rapid de Vienne, le 12 juillet 2013. © AFP

Révélation de la préparation, Hervin Ongenda, 18 ans à peine, et dont le père est originaire de RDC, a bien aidé le Paris SG à remporter le Trophée des Champions (2-1) au terme d'un match poussif en inscrivant le but de l'égalisation peu après son entrée en jeu contre Bordeaux.

On jouait la 82e minute samedi à Libreville, lorsque Ibrahimovic décala le jeune attaquant qui d'une reprise du plat du pied battit Carrasso. Enorme +ouf+ de soulagement dans le camp du club de la capitale, mené depuis la 38e minute. Et c'est d'ailleurs un peu "ouf" (fou en verlan), ce qui arrive au jeunot. "Le coach nous a fait confiance, a-t-il relevé sur le site internet du club www.psg.fr. La preuve on est trois jeunes issus du centre de formation dans le groupe. C'est motivant. Je suis très heureux ce soir. J'entre en jeu, Zlatan me fait une passe magnifique et je parviens à égaliser. Le scénario est exceptionnel".

L'entrée en jeu de trois jeunes, Ongenda, Coman (17 ans) et le déjà plus expérimenté Verratti (20 ans), a changé la donne d'un match qui s'assoupissait, en réveillant les champions de France. Et Ongenda a été décisif. "Il est le buteur qui déclenche cette réaction parisienne, l'a félicité son entraîneur Laurent Blanc. C'est un très très bon joueur. Techniquement, il est vraiment au-dessus de la moyenne. Il sent bien le jeu, se déplace très bien, et devant le but, il est adroit: ça fait beaucoup de qualités".

"Coman est aussi très intéressant, a enchaîné le +Président+. C'est un petit clin d'oeil, les gens d'ici ne connaissaient pas ces joueurs-là, ça montre que le PSG n'est pas qu'un club de stars et de joueurs confirmés, il y a aussi des jeunes et ils ont amené ce qu'on attendait d'eux".

Compliment d'Ibra

Les spectateurs attendaient Cavani, et ils ont eu Ongenda ! Un joueur qui peut jouer milieu offensif ou attaquant, qui a enchaîné les buts dans toutes les catégories de jeunes où il a été souvent surclassé, meilleur joueur de plusieurs tournois et grand espoir du centre de formation du PSG, qu'il a intégré en juillet 2007, à 12 ans. Bien sûr, rien n'est fait pour Ongenda. On ne compte plus les feux de paille, ces jeunes auteurs d'une poignée de bonnes prestations qui ne se sont jamais installés au Parc des Princes, qui sont partis dans des clubs plus modestes voire ont disparu dans l'anonymat des divisions inférieures.

Le 28 juin, le club annonçait la signature du premier contrat professionnel, jusqu'en 2016, de ce joueur né 18 ans et quatre jours plus tôt à Paris. Il n'avait alors qu'un match pro dans les jambes, une apparition en janvier contre Arras (CFA2, 4-3) en 16e de finale de Coupe de France. Mais cet été, Ongenda a profité des arrivées au compte-gouttes des internationaux pour grappiller du temps de jeu dans les matches d'avant-saison, pour donner un aperçu de son potentiel et gagner en confiance dans le groupe pro.

Il inscrit ainsi le seul but parisien contre Sturm Graz (défaite 3-1), d'un amour de lob, et le deuxième de la victoire (2-0) contre Hammarby (D2 suédoise) en gagnant son duel face au gardien. Après avoir parlé de Coman, Ibrahimovic avait évoqué "d'autres bons jeunes au club, comme celui qui a marqué le deuxième but", en parlant d'Ongenda. Un bel hommage de la part d'une telle superstar, généralement avare en compliments pour autrui. Et s'il ne connaissait pas encore le nom du jeune, il a dû l'apprendre au Gabon.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil d'administratio[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en[...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

Le foot n'est pas la guerre, vous êtes sûr ?

Il n'y a pas qu'en Afrique que les questions politiques font irruption sur les terrains de football.[...]

RDC : le docteur Mukwege, lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Cinéma : "Bande de filles", quatre ados dans le vent

Porté par des actrices non professionnelles, le film de Céline Sciamma "Bande de filles" pose un regard plein de fraîcheur sur les banlieues françaises.[...]

France : Christophe de Margerie l'Africain

Surnommé "Big moustache", le dirigeant de Total Christophe Margerie, mort dans le crash de son jet à l'aéroport de Moscou, a su faire fructifier l'héritage africain du groupe français.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers