Extension Factory Builder
04/08/2013 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. © AFP

Les partisans du président islamiste déchu égyptien Mohamed Morsi ont affirmé dimanche matin qu'ils continueraient à exiger son retour au pouvoir après s'être entretenus la veille avec le secrétaire d'Etat américain adjoint William Burns.

Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans en Egypte, a ainsi affirmé dans un communiqué être engagé dans un processus de "légitimité qui stipule le retour du président, le rétablissement de la Constitution et de la chambre haute du Parlement (Choura)".

Selon le communiqué, des représentants de la coalition des groupes islamistes appelant au retour au pouvoir du président Morsi ont rencontré William Burns samedi matin. La visite surprise de M. Burns apparaissait comme l'une des dernières chances d'éviter une confrontation entre la police et les milliers de partisans des Frères musulmans qui occupent deux places du Caire depuis un mois pour dénoncer un coup d'Etat militaire.

Cette visite suivait celles de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et du ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle alors que la communauté internationale pousse les partisans de M. Morsi et du gouvernement provisoire mis en place par les militaires à un compromis. "Nous affirmons que nous accueillerons toute solution politique proposée sur la base de la légitimité constitutionnelle et le rejet du coup d'Etat", poursuit le communiqué.

Les partisans de M. Morsi insistent depuis sa destitution, le 3 juillet dernier, sur le fait qu'ils n'accepteront aucune solution à la crise que traverse le pays qui n'incluerait pas la réinstallation du président destitué au pouvoir.

"Un processus politique ouvert à tous"

Le communiqué laisse entendre que la visite surprise de M. Burns survenant à la suite d'autres efforts internationaux n'a pas contribué à changer cette position.

Le PLJ critique en outre violemment les récentes déclarations du secrétaire d'Etat américain John Kerry, selon lequel l'armée égyptienne a "rétabli la démocratie", quand elle a renversé Mohamed Morsi.

Le communiqué affirme enfin que les manifestants pro-Morsi demeureront pacifistes et condamne les actes de violence, dont une série d'incidents dans la péninsule du Sinaï au cours desquels les forces armées égyptiennes ont été soumises à des attaques quasi quotidiennes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : Mohamed Morsi accusé d'avoir livré des documents sensibles au Qatar

Égypte : Mohamed Morsi accusé d'avoir livré des documents sensibles au Qatar

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi, destitué par l’armée en juillet 2013, est accusé d’avoir livré des documents sensibles au Qatar lorsqu’il était [...]

Coupe du monde de basket-ball : que peuvent faire les Africains ?

À partir du 30 août, trois équipes africaines participent à la Coupe du monde de basket-ball, en Espagne. Si les Américains sont favoris, et que les Espagnols espèrent également[...]

Égypte : le Caire dément une quelconque implication militaire en Libye

L’Égypte a une nouvelle fois démenti toute implication directe dans les récents bombardements de positions de milices islamistes en Libye. Le pays répondait aux accusations formulées,[...]

Libye : l'Égypte met en garde contre les répercussions de la crise dans les pays voisins

Lors d'une réunion au Caire, lundi, l'Égypte a sonné le tocsin contre un possible débordement des violences qui touchent la Libye dans les pays voisins. Le ministre des Affaires étrangères[...]

État islamique : 5 pays arabes s'unissent pour lutter contre les jihadistes

L'Arabie saoudite, le Qatar, l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Jordanie ont convenu dimanche de la nécessité de lutter contre les jihadistes de l'État islamique (EI).[...]

Égypte : 33 morts dans la collision de deux bus dans le sud

Trente-trois Egyptiens ont été tués et 41 personnes blessées, dont des étrangers, dans la collision vendredi de deux autocars près de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans[...]

Gaza : vers un accord a minima entre Israël et les Palestiniens ?

Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur la prolongation de vingt-quatre heures du cessez-le-feu en vigueur à Gaza. Cette décision adoptée in extremis, peu avant l'expiration de la[...]

Égypte : trois morts dans des heurts en marge de manifestations pro-Morsi

Trois personnes ont péri vendredi en Égypte dans des heurts en marge de manifestations des partisans du président déchu Mohamed Morsi, a affirmé un responsable de la sécurité, au[...]

Égypte : trois morts dans la répression de la commémoration des massacres de 2013

Au moins trois personnes ont été tuées jeudi au Caire en marge de manifestations des partisans du président déchu Mohamed Morsi qui ont peiné à mobiliser à l'occasion du[...]

Fatma, survivante de Rabaa : "Il y avait du sang partout"

Il y a un an, les autorités égyptiennes dispersaient dans le sang deux sit-ins en soutien à Mohamed Morsi, sur les places Nahda et Rabaa. Une répression d’une rare violence que HRW a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex