Extension Factory Builder
04/08/2013 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. © AFP

Les partisans du président islamiste déchu égyptien Mohamed Morsi ont affirmé dimanche matin qu'ils continueraient à exiger son retour au pouvoir après s'être entretenus la veille avec le secrétaire d'Etat américain adjoint William Burns.

Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans en Egypte, a ainsi affirmé dans un communiqué être engagé dans un processus de "légitimité qui stipule le retour du président, le rétablissement de la Constitution et de la chambre haute du Parlement (Choura)".

Selon le communiqué, des représentants de la coalition des groupes islamistes appelant au retour au pouvoir du président Morsi ont rencontré William Burns samedi matin. La visite surprise de M. Burns apparaissait comme l'une des dernières chances d'éviter une confrontation entre la police et les milliers de partisans des Frères musulmans qui occupent deux places du Caire depuis un mois pour dénoncer un coup d'Etat militaire.

Cette visite suivait celles de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et du ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle alors que la communauté internationale pousse les partisans de M. Morsi et du gouvernement provisoire mis en place par les militaires à un compromis. "Nous affirmons que nous accueillerons toute solution politique proposée sur la base de la légitimité constitutionnelle et le rejet du coup d'Etat", poursuit le communiqué.

Les partisans de M. Morsi insistent depuis sa destitution, le 3 juillet dernier, sur le fait qu'ils n'accepteront aucune solution à la crise que traverse le pays qui n'incluerait pas la réinstallation du président destitué au pouvoir.

"Un processus politique ouvert à tous"

Le communiqué laisse entendre que la visite surprise de M. Burns survenant à la suite d'autres efforts internationaux n'a pas contribué à changer cette position.

Le PLJ critique en outre violemment les récentes déclarations du secrétaire d'Etat américain John Kerry, selon lequel l'armée égyptienne a "rétabli la démocratie", quand elle a renversé Mohamed Morsi.

Le communiqué affirme enfin que les manifestants pro-Morsi demeureront pacifistes et condamne les actes de violence, dont une série d'incidents dans la péninsule du Sinaï au cours desquels les forces armées égyptiennes ont été soumises à des attaques quasi quotidiennes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Égypte : quand Sissi tacle la France au sujet du dossier libyen

Lors d'une rencontre au Caire avec une délégation française, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'a pas manqué de faire savoir ce qu'il pensait de la gestion par la France du doss[...]

Égypte : entre les pavés, les jeunes pousses font leur révolution

Nouvelle tendance postrévolutionnaire, la création d'entreprises fait florès en Égypte. Un marché alléchant pour de nombreux investisseurs.[...]

L'Égypte promet de "punir" les auteurs de l'attaque ayant tué 22 soldats

L'Égypte a promis dimanche de "punir" les auteurs de l'attaque contre un point de contrôle militaire qui a tué la veille 22 soldats, l'une des plus meurtrières contre l'armée depuis[...]

Des députés français constatent le retour de l'Égypte sur la scène africaine

Première visite du genre depuis l'élection d'Abdel Fatah al-Sissi, une délégation de six députés français s’est rendue au Caire du 15 au 19 juillet. Le ministre des Affaires[...]

Égypte : attaque contre un point de contrôle de l'armée, 21 soldats tués

Vingt et un soldats de l'armée égyptienne ont été tués samedi dans une attaque perpétrée par des hommes armés contre un point de contrôle militaire dans l'ouest du[...]

Égypte : premières condamnations à vie pour des agressions sexuelles

Pour la première fois, un tribunal égyptien a condamné mercredi sept hommes à la prison à vie pour des agressions sexuelles sur la place Tahrir, au Caire. Certaines avaient été[...]

Libye : les voisins s'invitent dans la crise, au grand dam des Occidentaux

Inquiets de voir le pays sombrer dans le chaos, les six pays frontaliers s'impliquent dans le dossier. Mais leur initiative, soutenue par l'Union africaine et la Ligue arabe, n'est pas du goût des Occidentaux.[...]

Conflit israélo-palestinien : John Kerry attendu en Égypte mardi pour discuter d'une trêve

Selon la presse égyptienne, le secrétaire d'État américain, John Kerry, est attendu mardi en Égypte, alors que les appels se multiplient pour un arrêt des hostilités entre[...]

Égypte : sept morts à El-Arish dans le Nord-Sinaï

Trois roquettes se sont abattues dans la nuit de dimanche à lundi sur El-Arish, la capitale régionale du Nord-Sinaï. Sept et un soldat ont été tués, ont indiqué des sources[...]

Égypte : l'ex-Premier ministre de Morsi acquitté

La Cour de cassation égyptienne a acquitté dimanche Hicham Qandil, l'ex-Premier ministre de l'islamiste Mohamed Morsi destitué par l'armée, condamné à un an de prison, a indiqué[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers