Extension Factory Builder
04/08/2013 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. © AFP

Les partisans du président islamiste déchu égyptien Mohamed Morsi ont affirmé dimanche matin qu'ils continueraient à exiger son retour au pouvoir après s'être entretenus la veille avec le secrétaire d'Etat américain adjoint William Burns.

Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans en Egypte, a ainsi affirmé dans un communiqué être engagé dans un processus de "légitimité qui stipule le retour du président, le rétablissement de la Constitution et de la chambre haute du Parlement (Choura)".

Selon le communiqué, des représentants de la coalition des groupes islamistes appelant au retour au pouvoir du président Morsi ont rencontré William Burns samedi matin. La visite surprise de M. Burns apparaissait comme l'une des dernières chances d'éviter une confrontation entre la police et les milliers de partisans des Frères musulmans qui occupent deux places du Caire depuis un mois pour dénoncer un coup d'Etat militaire.

Cette visite suivait celles de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et du ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle alors que la communauté internationale pousse les partisans de M. Morsi et du gouvernement provisoire mis en place par les militaires à un compromis. "Nous affirmons que nous accueillerons toute solution politique proposée sur la base de la légitimité constitutionnelle et le rejet du coup d'Etat", poursuit le communiqué.

Les partisans de M. Morsi insistent depuis sa destitution, le 3 juillet dernier, sur le fait qu'ils n'accepteront aucune solution à la crise que traverse le pays qui n'incluerait pas la réinstallation du président destitué au pouvoir.

"Un processus politique ouvert à tous"

Le communiqué laisse entendre que la visite surprise de M. Burns survenant à la suite d'autres efforts internationaux n'a pas contribué à changer cette position.

Le PLJ critique en outre violemment les récentes déclarations du secrétaire d'Etat américain John Kerry, selon lequel l'armée égyptienne a "rétabli la démocratie", quand elle a renversé Mohamed Morsi.

Le communiqué affirme enfin que les manifestants pro-Morsi demeureront pacifistes et condamne les actes de violence, dont une série d'incidents dans la péninsule du Sinaï au cours desquels les forces armées égyptiennes ont été soumises à des attaques quasi quotidiennes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Ligue arabe : réunion des chefs d'état-major, première étape vers une force conjointe ?

Ligue arabe : réunion des chefs d'état-major, première étape vers une force conjointe ?

Une commission regroupant les chefs d'état-major des membres de la Ligue arabe a entamé mercredi au Caire les travaux destinés à mettre sur pied une force arabe conjointe. Fin mars, l'organisation panar[...]

Égypte : l'ancien président Mohamed Morsi condamné à vingt ans de prison

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, a été condamné mardi à vingt ans de prison. Il risquait la peine de mort.[...]

Égypte : verdict attendu pour Mohamed Morsi, qui risque la peine de mort

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, pourrait écoper de la peine de mort mardi pour "incitation au meurtre", plus de 20 mois après sa destitution par l'ex-chef de l'armée[...]

Égypte : 11 condamnés à mort pour des heurts lors d'un match de foot

Onze supporters ont été condamnés à la peine capitale dimanche en Égypte lors d'un nouveau procès des émeutes en 2012 à Port-Saïd. Elles avaient fait 74 morts dans un [...]

En pleine guerre au Yémen, Riad et Le Caire annoncent des exercices au sol en Arabie saoudite

Trois semaines après le début des frappes aériennes de la coalition arabe au Yémen, l'Arabie saoudite et l'Égypte annoncent la tenue de manoeuvres militaires sur le sol saoudien. Une[...]

Égypte : deux cadets de l'armée tués dans un attentat au nord du Caire

Deux cadets de l'armée égyptienne ont été tués dans l'explosion d'une bombe au nord du Caire au moment où ils s'apprêtaient à embarquer dans un bus.[...]

Le français BRL Ingénierie va mesurer l'impact du barrage de la Renaissance sur les eaux du Nil

Le cabinet d'études français BRL Ingénierie a été choisi pour mesurer l'impact de la construction du barrage Grande Renaissance sur les ressources en eau du Nil, a appris "Jeune[...]

Égypte : six soldats tués dans une nouvelle attaque de l'EI au Sinaï

Six soldats ont été tués et deux blessés dimanche dans l'explosion d'une bombe dans la péninsule du Sinaï dans l'est de l'Egypte, une nouvelle attaque revendiquée par la branche[...]

Égypte : peine de mort confirmée pour le chef des Frères musulmans

Un tribunal égyptien a confirmé samedi les peines de mort prononcées à l'encontre du chef des Frères musulmans Mohamed Badie et de 13 autres personnes reconnues coupables d'avoir cherché[...]

Rap : Jay Z a-t-il utilisé illégalement une chanson égyptienne pour "Big Pimpin" ?

Après Khaled, c'est au tour du rappeur américain Jay Z de rendre des comptes à la justice. Le descendant d'un compositeur égyptien accuse le rappeur d'avoir utilisé illégalement un sample[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130804093927 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130804093927 from 172.16.0.100