Extension Factory Builder
04/08/2013 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. Des militants pro-Morsi en sit-in, le 3 août 2013, sur la place Rabaa al-Adawiya, au Caire. © AFP

Les partisans du président islamiste déchu égyptien Mohamed Morsi ont affirmé dimanche matin qu'ils continueraient à exiger son retour au pouvoir après s'être entretenus la veille avec le secrétaire d'Etat américain adjoint William Burns.

Le Parti de la liberté et de la justice (PLJ), bras politique des Frères musulmans en Egypte, a ainsi affirmé dans un communiqué être engagé dans un processus de "légitimité qui stipule le retour du président, le rétablissement de la Constitution et de la chambre haute du Parlement (Choura)".

Selon le communiqué, des représentants de la coalition des groupes islamistes appelant au retour au pouvoir du président Morsi ont rencontré William Burns samedi matin. La visite surprise de M. Burns apparaissait comme l'une des dernières chances d'éviter une confrontation entre la police et les milliers de partisans des Frères musulmans qui occupent deux places du Caire depuis un mois pour dénoncer un coup d'Etat militaire.

Cette visite suivait celles de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton et du ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle alors que la communauté internationale pousse les partisans de M. Morsi et du gouvernement provisoire mis en place par les militaires à un compromis. "Nous affirmons que nous accueillerons toute solution politique proposée sur la base de la légitimité constitutionnelle et le rejet du coup d'Etat", poursuit le communiqué.

Les partisans de M. Morsi insistent depuis sa destitution, le 3 juillet dernier, sur le fait qu'ils n'accepteront aucune solution à la crise que traverse le pays qui n'incluerait pas la réinstallation du président destitué au pouvoir.

"Un processus politique ouvert à tous"

Le communiqué laisse entendre que la visite surprise de M. Burns survenant à la suite d'autres efforts internationaux n'a pas contribué à changer cette position.

Le PLJ critique en outre violemment les récentes déclarations du secrétaire d'Etat américain John Kerry, selon lequel l'armée égyptienne a "rétabli la démocratie", quand elle a renversé Mohamed Morsi.

Le communiqué affirme enfin que les manifestants pro-Morsi demeureront pacifistes et condamne les actes de violence, dont une série d'incidents dans la péninsule du Sinaï au cours desquels les forces armées égyptiennes ont été soumises à des attaques quasi quotidiennes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : Sissi, le Poutine arabe qui veut 'terroriser les terroristes'

Égypte : Sissi, le Poutine arabe qui veut "terroriser les terroristes"

En achetant des avions français et du matériel russe, le président entend montrer à l'allié américain que son pays peut s'émanciper. Et diversifier ses partenariats.[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Égypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Égypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les[...]

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Quatre attentats à la bombe font un mort et deux blessés au Caire

Quatre attentats à la bombe ont fait un mort et deux blessés jeudi matin au Caire. Même si les attaques n’ont pas été revendiquées, les autorités locales soupçonnent les[...]

Égypte : une figure de la révolte anti-Moubarak condamnée à cinq ans de prison

Accusé d’avoir eu recours à la violence lors d'une manifestation anti-Moubarak, Alaa Abdel Fattah, militant progressiste et figure de proue de la revolte de 2011, a été condamné lundi[...]

Trois attentats revendiqués par l'État islamique font au moins 45 morts en Libye

Trois attentats à la voiture piégée ont eu lieu vendredi dans l'est de la Libye faisant au moins 45 morts et 70 blessés, selon les autorités locales. Des attaques revendiquées par[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130804093927 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130804093927 from 172.16.0.100