Extension Factory Builder
16/07/2013 à 11:09
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'entrée du sommet sur la santé à Abuja le 15 juillet 2013. L'entrée du sommet sur la santé à Abuja le 15 juillet 2013. © AFP

Les dirigeants africains ont lancé, lundi 15 juillet, un appel pour plus de moyens financiers afin de combattre le Sida, la tuberculose et le paludisme lors de la cérémonie d'ouverture d'un sommet à Abuja.

Le président soudanais Omar El-Béchir, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide dans le conflit de la province soudanaise du Darfour, est l'un des dix chefs d'Etat présents à ce sommet de l'Union Africaine.

Le Nigeria étant partie à la CPI, il a en théorie l'obligation d'arrêter M. Béchir, mais la présidence nigériane a déclaré lundi ne pas vouloir interférer dans la décision de l'UA, seule reponsable de la présence du dirigeant soudanais à ce sommet.

Le directeur exécutif du fond des Nations Unies pour la population, Babatunde Osotimehin, a salué les progrès majeurs réalisés ces dix dernières années sur le continent africain dans la lutte contre ces maladies.
En 2001, "la tri-thérapie était quasi-inexistante en Afrique", a-t-il déclaré, et "11 ans plus tard, 7,5 millions de personnes reçoivent des traitements antirétroviraux".

Cependant, "des financements nationaux et internationaux" sont necéssaires pour "conserver le momentum".
Le Premier Ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, président en exercice de l'UA, a lui aussi appelé les gouvernements et les organisations non-gouvernementales à "augmenter" leurs financements.

Présence de Omar el Béchir, un "affront aux victimes" du Darfour

La venue de M. Béchir à ce sommet a été critiquée par des ONG comme Human Rights Watch et des militants nigérians des droits de l'homme ont déclaré avoir l'intention de saisir la justice nigériane lundi pour réclamer l'arrestation de M. Béchir.

Pour Elise Keppler, directrice adjointe du programme justice internationale de Human Rights Watch, le fait d'accueillir M. Béchir est un "affront aux victimes" du Darfour.

Il s'agit de la première visite du président soudanais dans un pays d'Afrique de l'Ouest depuis l'émission d'un premier mandat d'arrêt international contre lui par la CPI en 2009.

"Il s'agit d'un sommet de l'UA", a déclaré Reuben Abati, porte-parole de la présidence nigériane, à l'AFP.
"Le Nigeria n'est pas en position de déterminer qui participe aux événements de l'UA et qui n'y participe pas", a-t-il ajouté.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

OGM : les pays africains les plus avancés

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise l'adopti[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Un Oeil sur l'actualité

Toute l'actu en images
Voir tous les dossiers