Extension Factory Builder
22/06/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed El-Baradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU, le 15 octobre 2012 à Londres. Mohamed El-Baradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU, le 15 octobre 2012 à Londres. © AFP

L'un des principaux responsables de l'opposition égyptienne a appelé samedi le président Mohamed Morsi à démissionner, à l'approche de manifestations organisées à la fin du mois pour réclamer le départ du chef de l'État, qui a quant à lui écarté cette perspective.

Un des principaux responsables de l'opposition égyptienne a appelé samedi le président Mohamed Morsi à démissionner, à l'approche de manifestations organisées à la fin du mois pour réclamer le départ du chef de l'Etat, qui a quant à lui écarté cette perspective.

"Pour le bien de l'Egypte, j'appelle le président Morsi à démissionner pour nous donner une chance d'entrer dans une nouvelle phase basée sur les principes de liberté et de justice", a déclaré Mohammed El-Baradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU, lors d'une conférence. "J'appelle le président Morsi et les Frères musulmans (dont il est issu) à entendre les cris qui montent de toute l'Egypte", a poursuivi le chef du parti al-Dostour et responsable du Front du salut national (FSN), principale coalition de l'opposition.

"Nous voulons une Egypte qui soit celle pour laquelle la révolution a eu lieu", a-t-il ajouté, en référence au soulèvement populaire qui a abouti à la chute de Hosni Moubarak début 2011.

Une campagne intitulée Tamarod (rébellion) appelle à manifester le 30 juin, premier aniversaire de l'investiture de M. Morsi, devant le palais présidentiel au Caire.
Tamarod revendique 15 millions de signatures pour une pétition réclamant le départ de M. Morsi, accusé de vouloir monopoliser le pouvoir au profit des Frères musulmans et de laisser le pays s'enfoncer dans la crise économique.

Le chef de l'Etat a de son côté renouvelé, dans un entretien publié samedi par le journal gouvernemental Akhbar al-Youm, son appel à un dialogue avec l'opposition, tout en laissant entendre qu'il n'avait pas l'intention de partir en dehors du cadre institutionnel et électoral, qui prévoit la prochaine présidentielle pour 2016.

"Si les Egyptiens choisissent quelqu'un d'autre que moi à la prochaine élection, je lui remettrai le pouvoir conformément à la Constitution et à la loi", a-t-il dit. "Je le ferai dans un esprit de bonne volonté (.) conformément à la démocratie et à mon rejet de tout monopole du pouvoir", a ajouté M. Morsi.

Ses partisans ont tenu vendredi un rassemblement de dizaines de milliers de personnes dans un faubourg de la capitale, avec des slogans insistant sur la "légitimité démocratique" de M. Morsi et accusant l'opposition de chercher à déstabiliser le pays au profit des nostalgiques de l'ancien régime.

Des responsables de l'aviation civile et des services de sécurité ont par ailleurs indiqué samedi que la protection des aéroports du pays allait être renforcée en prévision des manifestations du 30 juin et des troubles qui pourraient se produire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Sommet de la Ligue arabe : accord pour la création d'une force militaire

Sommet de la Ligue arabe : accord pour la création d'une force militaire

Les chefs d'Etat de la Ligue arabe ont annoncé dimanche leur intention de créer une force militaire conjointe pour combattre les "groupes terroristes", notamment l'Etat islamique (EI), se donnant quatre [...]

Sommet arabe : les chefs d'État planchent sur une force jointe

Les chefs d'État arabes ont clamé samedi à l'ouverture de leur sommet annuel en Égypte leur intention de créer une force unie pour combattre les "groupes terroristes",[...]

Égypte : sommet arabe focalisé sur la création d'une force militaire et le Yémen

La création d'une force multinationale va dominer le sommet des chefs d'Etat de la Ligue arabe qui s'est ouvert samedi en Egypte, au moment où l'intervention militaire d'une coalition arabe au Yémen contre[...]

Egypt is back !

L'Égypte. Ce grand pays qui marche allègrement vers ses 100 millions d'habitants - il en compte plus de 87 millions en 2015 - vient de se souvenir qu'il fait partie intégrante de l'Afrique[...]

Égypte : une femme se travestit en homme pendant 43 ans pour nourrir ses enfants

Une femme égyptienne de 64 ans s’est déguisée en homme pendant 43 ans dans le but de nourrir sa famille après la mort de son mari. Elle a reçu la médaille de "Mère[...]

Répartition des eaux du Nil : on ne fait plus de vagues

Fini la discorde entre l'Éthiopie, l'Égypte et le Soudan. Ce lundi 23 mars, les trois pays ont signé un accord de principe pour la construction du barrage éthiopien Grande renaissance.[...]

Égypte : la dernière tentation des Frères

Traqués et privés de leurs chefs, lourdement condamnés, les cadres de la confrérie ont choisi l'exil ou la clandestinité. Tandis que les plus jeunes basculent dans la violence.[...]

Égypte : 22 cadres des Frères musulmans, dont leur guide suprême, condamnés à mort

Dans les jugements de deux affaires, 22 cadres des Frères musulmans ont été condamnés à mort, lundi, par la justice égyptienne.[...]

Les monarchies du Golfe promettent 12 milliards de dollars à l'Égypte

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Koweït ont promis vendredi douze milliards de dollars d'aides à l'Égypte lors d'une conférence économique destinée à renforcer[...]

Égypte : un civil tué et 24 policiers blessés après un attentat dans le Nord-Sinaï

Un attentat-suicide au camion piégé a visé mardi une base de la police dans la péninsule égyptienne du Sinaï. L'explosion a tué un civil et blessé 24 policiers.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130622173737 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130622173737 from 172.16.0.100