Extension Factory Builder
22/06/2013 à 17:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed El-Baradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU, le 15 octobre 2012 à Londres. Mohamed El-Baradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU, le 15 octobre 2012 à Londres. © AFP

L'un des principaux responsables de l'opposition égyptienne a appelé samedi le président Mohamed Morsi à démissionner, à l'approche de manifestations organisées à la fin du mois pour réclamer le départ du chef de l'État, qui a quant à lui écarté cette perspective.

Un des principaux responsables de l'opposition égyptienne a appelé samedi le président Mohamed Morsi à démissionner, à l'approche de manifestations organisées à la fin du mois pour réclamer le départ du chef de l'Etat, qui a quant à lui écarté cette perspective.

"Pour le bien de l'Egypte, j'appelle le président Morsi à démissionner pour nous donner une chance d'entrer dans une nouvelle phase basée sur les principes de liberté et de justice", a déclaré Mohammed El-Baradei, ancien chef de l'agence atomique de l'ONU, lors d'une conférence. "J'appelle le président Morsi et les Frères musulmans (dont il est issu) à entendre les cris qui montent de toute l'Egypte", a poursuivi le chef du parti al-Dostour et responsable du Front du salut national (FSN), principale coalition de l'opposition.

"Nous voulons une Egypte qui soit celle pour laquelle la révolution a eu lieu", a-t-il ajouté, en référence au soulèvement populaire qui a abouti à la chute de Hosni Moubarak début 2011.

Une campagne intitulée Tamarod (rébellion) appelle à manifester le 30 juin, premier aniversaire de l'investiture de M. Morsi, devant le palais présidentiel au Caire.
Tamarod revendique 15 millions de signatures pour une pétition réclamant le départ de M. Morsi, accusé de vouloir monopoliser le pouvoir au profit des Frères musulmans et de laisser le pays s'enfoncer dans la crise économique.

Le chef de l'Etat a de son côté renouvelé, dans un entretien publié samedi par le journal gouvernemental Akhbar al-Youm, son appel à un dialogue avec l'opposition, tout en laissant entendre qu'il n'avait pas l'intention de partir en dehors du cadre institutionnel et électoral, qui prévoit la prochaine présidentielle pour 2016.

"Si les Egyptiens choisissent quelqu'un d'autre que moi à la prochaine élection, je lui remettrai le pouvoir conformément à la Constitution et à la loi", a-t-il dit. "Je le ferai dans un esprit de bonne volonté (.) conformément à la démocratie et à mon rejet de tout monopole du pouvoir", a ajouté M. Morsi.

Ses partisans ont tenu vendredi un rassemblement de dizaines de milliers de personnes dans un faubourg de la capitale, avec des slogans insistant sur la "légitimité démocratique" de M. Morsi et accusant l'opposition de chercher à déstabiliser le pays au profit des nostalgiques de l'ancien régime.

Des responsables de l'aviation civile et des services de sécurité ont par ailleurs indiqué samedi que la protection des aéroports du pays allait être renforcée en prévision des manifestations du 30 juin et des troubles qui pourraient se produire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : 26 hommes accusés d'homosexualité jugés pour 'débauche'

Égypte : 26 hommes accusés d'homosexualité jugés pour "débauche"

Vingt-six hommes accusés d'avoir organisé ou participé à des "orgies homosexuelles" en Egypte ont comparu dimanche pour "débauche" quinze jours après leur interpellat[...]

Égypte : première rencontre entre le président Sissi et un émissaire qatari

Le Caire a affirmé samedi vouloir mettre un terme à ses différends avec le Qatar à l'issue de la première rencontre entre un émissaire qatari et le président Abdel Fattah[...]

Égypte : abandon des poursuites contre Moubarak, retour à l'ancien régime ?

En abandonnant les poursuites contre Hosni Moubarak pour meurtres de manifestants, la justice égyptienne a déçu les espoirs de la révolution. Mais faut-il pour autant parler de retour de[...]

Un cinquième colosse d'Amenhotep III dévoilé en Égypte

Une immense statue du pharaon Amenhotep III a été dévoilée dimanche à Louxor, où trônent déjà quatre colosses du célèbre roi qui a régné[...]

Égypte : un nouveau groupe de 438 islamistes devant la justice militaire

Le parquet égyptien a déféré samedi devant la justice militaire un nouveau groupe de 438 partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi pour des violences meurtrières en[...]

Égypte : Alaa El Aswany, le héraut d'Al-Tahrir

Dans ses chroniques, le romancier égyptien Alaa El Aswany évoque la révolution, l'islam politique et ses frères humains. Rencontre avec un colosse jovial fidèle à son antienne :[...]

Terrorisme en Égypte : après la Grande-Bretagne, le Canada ferme son ambassade au public

Pour des raisons de sécurité, liées aux risques supposés d'attentats en Égypte, l'ambassade du Canada au Caire a suspendu lundi ses services au public. La veille, la Grande-Bretagne avait pris la[...]

Égypte : quatre islamistes condamnés à mort pour le meurtre de manifestants

Un tribunal égyptien a condamné à mort dimanche quatre membres des Frères musulmans, confrérie du président destitué par l'armée Mohamed Morsi, pour le meurtre de[...]

Coupe de la CAF : Al-Ahly arrache son 19e trophée dans le temps additionnel

Le club égyptien d'Al-Ahly a arraché la Coupe de la Confédération, son 19e trophée continental, des mains des Ivoiriens de Séwé San Pedro grâce à un but marqué[...]

Égypte : peine de mort confirmée pour sept islamistes accusés d'avoir tué 25 policiers

Un tribunal égyptien a confirmé samedi les condamnations à mort de sept islamistes reconnus coupables d'implication dans la mort de 25 policiers tués dans le Sinaï (nord-est) en 2013 et de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers