Extension Factory Builder
22/06/2013 à 16:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des proches de l'otage Pierre Legrand manifestent le 1er juin 2013 à Nantes. Des proches de l'otage Pierre Legrand manifestent le 1er juin 2013 à Nantes. © AFP

Mille jours après leur enlèvement, les proches des quatre otages détenus au Sahel se sont rassemblés samedi simultanément dans plusieurs villes de France, au lendemain de la plainte de l'une des familles pour dénoncer de possibles manquements à la sécurité de leur employeur au Niger, une initiative qui divise.

Mille jours après leur enlèvement, les proches des quatre otages détenus au Sahel se sont rassemblés samedi simultanément dans plusieurs villes de France, au lendemain de la plainte de l'une des familles pour dénoncer de possibles manquements à la sécurité de leur employeur au Niger, une initiative qui divise. Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret ont été enlevés le 16 septembre 2010 au Niger par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

A Saint-Céré (Lot), dont est originaire Daniel Larribe, un millier de personnes se sont réunies devant la mairie de ce village de 3.500 habitants. Claude Larribe, le frère de Daniel, a assuré que la "discrétion" des pouvoirs publics "cachait une profonde inaction". Selon lui, "tous les Etats, même les plus fermes, trouvent toujours, quand ils l'ont décidé, des voies de dialogue et de négociation dans le respect des principes étatiques". "Il faut que le Président de la République le décide vite : il peut et doit le faire", a insisté Claude Larribe.

"Mille jours, c'est un cap insoutenable mais l'espoir est toujours là de les retrouver vivants", a déclaré Aurélien Pigeat, neveu de Daniel Larribe, parmi les quelque 200 personnes réunies devant l'Hôtel de Ville de Paris. Une telle durée "donne tort à la stratégie du silence".

L'épouse de Daniel Larribe, Françoise, capturée en même temps que lui mais libérée en février 2011, était présente au rassemblement parisien. D'autres se sont tenus à Nîmes (300 personnes), Nantes (plusieurs centaines) et Orléans avec une "chaine de solidarité de 300 personnes.

"silence assourdissant"

Plus tôt dans la matinée, Me Olivier Morice, avocat du père et du frère de Pierre Legrand, Alain et Clément Legrand, avait souligné lors d'une conférence de presse que leur plainte, déposée la veille, constituait une "étape supplémentaire, qui permettra de conduire à la désignation de magistrats instructeurs qui deviendront les interlocuteurs des familles".

Cette plainte vise à obtenir des informations sur la détention de Pierre Legrand et à dénoncer de possibles manquements à la sécurité d'Areva et d'une filiale de Vinci, son employeur. Elle marque, a souligné Me Morice, l'"exaspération de la famille Legrand face à l'inertie des pouvoirs publics". Lors de la conférence de presse, Alain Legrand a lâché : "Au bout de mille jours, on ne sait rien mais on veut comprendre, on veut savoir la vérité, s'il y a eu des fautes (sur la sécurité, ndlr) et qui a fauté".

Mais ce dépôt de plainte n'a pas fait l'unanimité, même à l'intérieur de la famille. "La priorité est de les sortir, je ne sais pas si cette plainte va aider", disait ainsi lors du rassemblement à Paris Pascale Robert, la mère de Pierre Legrand. A Nantes, René Robert, le grand-père de Pierre Legrand, a lui aussi déclaré: "C'est une démarche que je n'aurais pas faite, parce que la priorité est à la libération des otages".

Interrogé par l'AFP, Frédéric Cauhapé, beau-frère de Marc Féret, a assuré que les "autres familles sont mobilisées actuellement uniquement pour les ramener", ajoutant : "On verra plus tard pour établir les responsabilités", sans toutefois condamner la démarche de la famille Legrand. Me Morice a concédé qu'il "pouvait y avoir des sensibilités différentes" entre les proches, mais "qu'il y a avait une souffrance très forte des familles par rapport au silence assourdissant" des autorités. "La seule réponse officielle, a-t-il poursuivi, a été de dire qu'aucune rançon ne sera versée".

Le président François Hollande avait expliqué le 19 avril que la France ne versait pas de rançons pour la libération de ses otages, ajoutant que la France "ne cède pas sur les principes" et que "c'est en étant le plus discrets possible que nous pouvons être le plus efficaces".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Vol AH5017 : une plainte déposée contre X en France

Vol AH5017 : une plainte déposée contre X en France

Une semaine après le crash du vol AH5017 d'Air Algérie, les parents et le frère d'une Française décédée avec son époux et ses trois enfants à bord ont porté pla[...]

Racisme - Seydou Keita : "Pepe m'avait traité de singe en me crachant dessus"

La rencontre amicale de mardi entre le Real Madrid et l’AS Roma (0-1) a débuté par un coup d’éclat. Après avoir refusé de serrer la main du joueur portugais Pepe, le milieu de terrain[...]

Italie : Matteo Renzi parie sur l'Afrique

Lors de sa visite de trois jours sur le continent, le président du Conseil italien a amorcé une coopération économique inédite.[...]

Ebola : le Royaume-Uni et la Chine craignent la propagation du virus

Tandis que l’épidémie d’Ebola continue de s’étendre en Afrique de l’Ouest, Médecins sans frontières (MSF) a déclaré mercredi le virus “hors de[...]

Ramadan 2014 : plus de 215 millions de Tweets échangés dans le monde !

D'année en année, le ramadan prend de plus en plus d'ampleur sur les réseaux sociaux : 215 millions de Tweets en 2014 contre 74 millions en 2013. Et aucun pays n'est épargné.[...]

Dessin animé : Dottie, l'héroïne noire de Disney Junior qui cartonne aux États-Unis

La petite Dottie, un des rares personnages noirs de Disney, s'est fait une belle place à la télévision et dans le monde des jouets. Populaire jusque dans les rayons des magasins, l'apprentie médecin de[...]

États-Unis : expulsez ces enfants migrants que je ne saurais voir

Fuyant les gangs qui sévissent chez eux, des milliers de mineurs d'Amérique centrale franchissent chaque jour le Rio Grande. L'occasion pour les républicains de fustiger la politique migratoire[...]

Racisme : Richard Trinquier, un maire en guerre contre les femmes voilées

Richard Trinquier, élu UMP de l'Essonne, n'aime pas trop les musulmans. Son dernier fait d'armes : l'interdiction d'une base de loisirs à deux femmes voilées, début juillet. Un geste qui devrait lui[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers