Extension Factory Builder
22/06/2013 à 16:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Nelson Mandela à un rassemblement de l'ANC, le 19 avril 2009 à Johannesburg. Nelson Mandela à un rassemblement de l'ANC, le 19 avril 2009 à Johannesburg. © AFP

Nelson Mandela, qui entame sa troisième semaine d'hospitalisation à Pretoria pour une infection pulmonaire, est toujours dans un état "sérieux" mais "stable", a annoncé dimanche la présidence.

Nelson Mandela, qui entame sa troisième semaine d'hospitalisation à Pretoria pour une infection pulmonaire, est toujours dans un état "sérieux" mais "stable", a annoncé dimanche la présidence.

L'ancien président sud-africain "demeure dans un état sérieux mais stable à l'hôpital", a affirmé Mac Maharaj, porte-parole du président Jacob Zuma. Nelson Mandela, âgé de bientôt 95 ans, était devenu en 1994 le premier président noir d'Afrique du Sud, après avoir passé 27 ans en prison sous le régime d'apartheid.

Il est hospitalisé depuis le 8 juin pour une infection pulmonaire dans un hôpital de Pretoria.

Le porte-parole de la présidence s'est refusé à commenter un reportage diffusé par la chaîne de télévision américaine CBS selon lequel Mandela "ne réagit plus" et "n'a pas ouvert les yeux depuis des jours". "Les seuls informations autorisées sur l'état de santé de Madiba (Mandela) viendront de la présidence, sur la base des rapports des médecins", a simplement déclaré M. Maharaj.

Selon CBS, l'ambulance qui transportait de toute urgence Nelson Mandela à l'hôpital le 8 juin était tombée en panne et une autre avait dû être appelée. Sa santé n'a pas été compromise par cet incident, a assuré la présidence.

L'ambulance qui transportait l'icône mondiale de la lutte anti-apartheid a connu un problème de moteur, durant le trajet entre sa maison de Johannesburg et une clinique de Pretoria. Elle est restée bloquée près de 40 minutes, en attendant un véhicule de remplacement, selon CBS. La seconde ambulance dépêchée sur les lieux était "complétement équipée, avec des spécialistes et des infirmières pour les soins intensifs", a souligné M. Maharaj. "Toutes les mesures ont été prises pour que la prise en charge médicale de l'ancien président ne soient pas menacée par cet incident imprévisible", a-t-il expliqué.

Mandela continue à recevoir des visites de sa famille. Lundi, sa fille Zenani Mosizwe Dlamini avait livré des informations plutôt rassurantes, affirmant qu'il allait "très bien".

"Je ne pense pas que quiconque devrait entretenir cette idée fausse qui voudrait que Nelson Mandela va mourir demain. Il ne va pas mourir", avait déclaré de son côté jeudi soir son successeur, l'ex-président Thabo Mbeki.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : l'armée déployée à Johannesburg pour prévenir de nouvelles violences xénophobes

Afrique du Sud : l'armée déployée à Johannesburg pour prévenir de nouvelles violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a annoncé mardi le déploiement imminent de l’armée pour maintenir l’ordre dans le township d'Alexandra à Johannesburg, et assister la police dans la lutte contre[...]

Afrique du Sud : quand le roi de la nation zouloue dérape...

En sommant les étrangers de "quitter le pays", Goodwill Zwelithini, le roi de la nation zouloue, a mis le feu aux poudres. Depuis, il a démenti ses propos. Trop tard...[...]

Xénophobie en Afrique du Sud : au secours, l'apartheid revient !

Les violences survenues à Durban ne sont pas un fait isolé. Cela fait des années que les migrants africains sont pris pour cible. Et que, sur fond de difficultés économiques, le poison de[...]

Afrique du Sud : le gouvernement promet de punir les auteurs des violences xénophobes

Le gouvernement sud-africain a promis dimanche de punir les auteurs des violences xénophobes qui ont fait au moins sept morts depuis début avril, alors que le Malawi et le Zimbabwe s'apprêtaient à[...]

Afrique du Sud : le président Zuma invite les immigrés à rester

Après une nouvelle nuit de pillages à Johannesburg, le président Jacob Zuma a annulé un voyage en Indonésie et s'est rendu samedi auprès de victimes de violences xénophobes, afin[...]

Afrique du Sud : Zuma annule un voyage après de nouvelles violences xénophobes

Le président sud-africain Jacob Zuma a annulé samedi un voyage à l'étranger après une nouvelle nuit de violences xénophobes perpétrées par des casseurs et pilleurs, qui[...]

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Afrique du Sud : Durban se mobilise contre la xénophobie

Ils sont plusieurs milliers à manifester jeudi à Durban pour dénoncer la vague d'attaques contre les ressortissants étrangers installés dans la ville.[...]

Afrique du Sud : qui succédera à Helen Zille à la tête du principal parti d'opposition ?

Après 8 ans à la tête du principal parti d'opposition en Afrique du Sud, Helen Zille tire sa révérence. L'adversaire coriace de Jacob Zuma ne sera pas candidate lors des élections de[...]

Cecil Rhodes déboulonné, un millier de migrants en fuite après des violences xénophobes

La statue du colonisateur britannique Cecil Rhodes a été déboulonnée jeudi au Cap. Une victoire contre le passé raciste de l'Afrique du Sud, pour certains, alors que le pays est à nouveau[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130622162406 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130622162406 from 172.16.0.100