Extension Factory Builder
22/06/2013 à 10:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC, Julius Malema, le 10 février 2012 à Pretoria. Le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC, Julius Malema, le 10 février 2012 à Pretoria. © Stephane de Sakutin/AFP

Le procès de Julius Malema, l'ex-président de la Ligue de jeunesse du parti au pouvoir en Afrique du Sud, poursuivi pour avoir monnayé son appui à l'obtention de marchés publics, se tiendra du 18 au 29 novembre.

Le procès de Julius Malema, l'ex-président de la Ligue de jeunesse du parti au pouvoir en Afrique du Sud, poursuivi pour avoir monnayé son appui à l'obtention de marchés publics, se tiendra du 18 au 29 novembre.

Le jeune tribun fut président de la Ligue de jeunesse de l'ANC pendant quatre ans avant de devenir un agitateur trop gênant pour le parti qui l'a exclu en 2012. Il a l'intention de fonder un nouveau parti et craint les effets négatifs d'un procès en pleine campagne pour les élections générales d'avril 2014.

"Plus tôt le procès sera terminé, mieux ce sera", a-t-il déclaré lors d'une nouvelle comparution jeudi et vendredi devant un tribunal de Polokwane, capitale de la province du Limpopo où des faits de corruption, racket et blanchiment d'argent lui sont reprochés.

Mais le juge Mohammed Shaik a rejeté la requête de ses avocats de modifier le calendrier du procès. Malema a, de son côté, une nouvelle fois accusé son ancien mentor, le président sud-africain Jacob Zuma, d'"avoir tout fait pour assurer qu'il perde tout et bloquer quiconque se liant" à lui, selon ses propos cités par l'agence sud-africaine Sapa.

Son avocat, Tumi Mokwena, a reproché au parquet les dates retenues sans consultation pour juger l'affaire, y voyant une preuve que le procès ne serait pas équitable. Il a accusé l'Etat d'être de mauvaise volonté et de traîner. Il a aussi estimé que dix jours de procès ne suffiraient pas à entendre tous les témoins et à examiner les 11.000 pages de ce dossier financier.

L'ancien chef de file des jeunes de l'ANC est accusé d'avoir reçu des rétrocommissions après que la société On-Point, dont sa holding familiale Ratanang est actionnaire, a remporté un appel d'offres frauduleux au Limpopo, une province dirigée par ses amis politiques.

Poursuivi avec quatre associés, il risque quinze ans de prison. Il est actuellement en liberté sous caution. Inquiété par le fisc, le jeune homme, dont le train de vie luxueux contrastait avec celui des plus pauvres qu'il disait défendre en appelant à une révolution dans les mines, a dû vendre aux enchères sa propriété de Johannesburg, sa plantation et ses effets personnels suite à un important redressement.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : qui est Eugène de Kock, le 'tueur numéro 1' de l'apartheid ?

Afrique du Sud : qui est Eugène de Kock, le "tueur numéro 1" de l'apartheid ?

Le ministre sud-africain de la Justice a accordé vendredi la liberté conditionnelle à Eugene de Kock, le plus célèbre tueur de l'apartheid, responsable de kidnappings, de tortures et d'assassinat[...]

Afrique du Sud : le striptease annoncé de Julius Malema

Pour le leader populiste sud-africain Julius Malema, c’est "tenue d'ouvrier ou tenue d’Adam". Puisque le parlement lui interdit le port d’un vêtement d’ouvrier au sein de[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Afrique du Sud : nu au Parlement, l'étonnante menace de Julius Malema

Dans le numéro du quotidien "The Star" de ce lundi, Julius Malema, ancien enfant terrible de l'ANC, menace de siéger nu au Parlement si le nouveau règlement intérieur de l'hymicycle[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

CAN 2015 : le retour des Bafana Bafana sur le devant de la scène

Au sommet du football continental à la fin des années 90, la sélection sud-africaine revient doucement sur le devant de la scène après une traversée du désert de 10 ans.[...]

Afrique du Sud : violences xénophobes, que se passe-t-il à Soweto ?

La nation Arc-en-Ciel revit les douloureux souvenirs des émeutes des sombres heures de l’Apartheid dans le township populaire de Soweto. Depuis lundi des boutiques tenues par des commerçants étrangers[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Afrique du Sud : sur Twitter, l'ancienne assistante de Mandela attaque Jacob Zuma et dérape

Zelda la Grange, ancienne assistante personnelle de Nelson Mandela, a dû s’excuser après avoir dit sur Twitter qu’elle sentait que les Blancs n’étaient pas les bienvenus en Afrique du Sud.[...]

Foot : le top 10 des joueurs à suivre pendant la CAN 2015

Déjà connus ou en quête de reconnaissance, certains joueurs vont profiter de la CAN 2015 pour tenter de frapper les esprits. Jeune Afrique en a sélectionnés dix, toutes nationalités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130622105129 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130622105129 from 172.16.0.100