Extension Factory Builder
17/06/2013 à 09:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des enfants sud-africains, le 15 juin 2013 à Johannesbourg. Des enfants sud-africains, le 15 juin 2013 à Johannesbourg. © AFP

Au neuvième jour de son hospitalisation pour une infection pulmonaire, Nelson Mandela "continue d'aller mieux",  bien que son état reste grave, a déclaré, dimanche 16 juin, le président sud-africain Jacob Zuma.

Nelson Mandela "continue d'aller mieux", au neuvième jour de son hospitalisation pour une infection pulmonaire, bien que son état reste grave, a déclaré dimanche le président sud-africain Jacob Zuma.

"Comme vous le savez, le président Nelson Mandela est toujours à l'hôpital à Pretoria. Nous sommes heureux qu'il continue d'aller mieux", a dit M. Zuma, précisant qu'"au cours des deux derniers jours, bien que son état reste grave, ses médecins ont évoqué une amélioration continue de son état".

Jacob Zuma s'exprimait lors d'une réunion publique à quelque 450 km au sud-est de Johannesburg pour commémorer le soulèvement estudiantin de Soweto en 1976.

Il a appelé les Sud-Africains à garder Madiba --le nom de clan de Nelson Mandela, utilisé en signe de respect et d'affection --dans leurs pensées et leurs prières.

De fait, les messages de sympathie et de prières continuent d'affluer d'un peu partout pour celui qui est considéré comme le père de la nation.

"Aujourd'hui nous allons faire une prière spéciale pour notre bien-aimé Madiba. Nous allons prier pour qu'il ne souffre pas plus. L'homme a déjà beaucoup souffert. Il lui faut être confortablement installé dans sa maison", a dit Patricia Morkel faisant une halte devant la maison du leader sud-africain à Johannesburg, sur son chemin de l'église.

Agé de 94 ans, le prix Nobel de la paix a été admis à l'hôpital samedi 8 juin à l'aube pour une infection pulmonaire qui récidive depuis deux ans et demi. Il s'agit de la quatrième hospitalisation du héros de la lutte anti-apartheid depuis décembre.

M. Mandela a reçu la visite de plusieurs membres de sa famille dont celles de son épouse Graca Machel et de son ex-femme Winnie Madikizela-Mandela.

L'ancien président souffre des séquelles d'une tuberculose contractée pendant les vingt-sept années passées dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

Libéré en 1990, Mandela a été de 1994 à 1999 le premier président noir de son pays, un dirigeant de consensus qui a su gagner le coeur de la minorité blanche dont il avait combattu l'oppression.

Retiré de la vie politique, il n'est plus apparu en public depuis 2010. Mandela devrait fêter ses 95 ans le 18 juillet.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Afrique du Sud : six morts et plus de 5 000 déplacés après des violences xénophobes

Depuis trois semaines, des violences xénophobes secouent l’Afrique du Sud. Une situation qui a déjà fait six morts et plus de 5 000 déplacés.[...]

Afrique du Sud : Durban se mobilise contre la xénophobie

Ils sont plusieurs milliers à manifester jeudi à Durban pour dénoncer la vague d'attaques contre les ressortissants étrangers installés dans la ville.[...]

Afrique du Sud : qui succédera à Helen Zille à la tête du principal parti d'opposition ?

Après 8 ans à la tête du principal parti d'opposition en Afrique du Sud, Helen Zille tire sa révérence. L'adversaire coriace de Jacob Zuma ne sera pas candidate lors des élections de[...]

Cecil Rhodes déboulonné, un millier de migrants en fuite après des violences xénophobes

La statue du colonisateur britannique Cecil Rhodes a été déboulonnée jeudi au Cap. Une victoire contre le passé raciste de l'Afrique du Sud, pour certains, alors que le pays est à nouveau[...]

En Afrique du Sud, Robert Mugabe attaque l'Occident et les Nations unies

En Afrique du Sud pour une visite historique de deux jours sous le signe de l'économie, le président zimbabwéen et chef de l'Union africaine, Robert Mugabe, en a profité pour décocher quelques[...]

État islamique : combien de vierges pour une ado sud-africaine ?

Comme Boko Haram, l’État islamique est friand de jeunes Africaines. Mais contrairement à l’organisation terroriste basée au Nigeria, Daesh essaie d'en attirer des consentantes. Une Sud-Africaine[...]

L'Afrique du Sud teste une nouvelle molécule contre la tuberculose multirésistante

Depuis 2013, quelques 217 Sud-Africains, sur 500 patients-test dans le monde, ont été mis sous traitement à la bedaquiline contre la tuberculose multirésistante. Près de 3000 personnes[...]

Afrique du Sud : faut-il détruire les statues de l'apartheid ?

Les actes de vandalisme contre des statues d'anciens dirigeants blancs se multiplient en Afrique du Sud. Un phénomène qui vise le passé colonial et raciste du pays, mais qui remet aussi en question[...]

Afrique du Sud : les propos xénophobes du fils de Jacob Zuma font scandale

Après les propos racistes du roi zoulou Goodwill Zwelithini, c'est au tour du fils du président sud-africain, Edward Zuma, de demander aux étrangers de plier bagages. Des déclarations qui suscitent la[...]

Mercenaires sud-africains, les soldats perdus de l'apartheid

Ils ont appris à se faire discrets : officiellement, Pretoria interdit le mercenariat. Mais d'anciens militaires formés du temps du régime ségrégationniste vendent encore leurs services[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130617093438 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130617093438 from 172.16.0.100