Extension Factory Builder
27/04/2013 à 09:43
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'assemblée constituante tunisienne réunie en session plénière, à Tunis le 14 février 2013. L'assemblée constituante tunisienne réunie en session plénière, à Tunis le 14 février 2013. © AFP

La finalisation du projet de Constitution de la Tunisie prévue samedi a été de nouveau retardée à la demande du groupe d'experts procédant à une révision du texte, a indiqué vendredi à l'AFP Habib Khedher, rapporteur général de la Constitution à l'Assemblée nationale constituante (ANC).

"Les experts ont demandé à prolonger leur travail jusqu'à mercredi, ce qui a provoqué un léger retard dans la finalisation du projet de la Constitution", a expliqué M. Khedher, député du parti islamiste Ennahda au pouvoir. Le groupe d'experts --des juristes et linguistes notamment-- devaient initialement finir leur travail de révision et en discuter avec les députés membres de la commission en charge de la rédaction, avant le 27 avril.

L'Assemblée avait adopté en mars un calendrier non contraignant fixant au 27 avril la date de présentation du projet de Constitution et prévoyant son adoption avant le 8 juillet. Les principaux partis s'étaient donné un an à compter de l'élection le 23 octobre 2011 de l'ANC pour rédiger la nouvelle loi fondamentale et remplacer les textes provisoires régissant le pays à la suite de la révolution qui a chassé l'ancien régime en janvier 2011. Mais les travaux de l'ANC ont progressé lentement faute d'un compromis sur la nature du régime, principal point d'achoppement des négociations.

Le problème Ennahda

Les islamistes réclament un système parlementaire pur, tandis que les autres partis militent pour un régime mixte laisser d'importantes prérogatives au président. Des partis politiques en pourparlers sous l'égide du président Moncef Marzouki ont suspendu vendredi leur dialogue sans parvenir à un consensus sur les prérogatives futures du président et du chef du gouvernement.

Issam Chebbi, député et dirigeant du parti républicain, a annoncé l'échec du dialogue à dégager un consensus, Ennahda, qui persiste à vouloir un régime parlementaire, ayant claqué la porte, a-t-il dit à la presse. Le représentant d'Ennahda aux discussions, Sahbi Attiq, a indiqué de son côté que le parti islamiste devait réunir son Majliss Al-Choura (parlement interne) pour arrêter sa position sur les points de désaccords, sans préciser la date de la réunion. Pour être adopté, le projet de Constitution doit obtenir le soutien des deux tiers des députés de l'ANC dans laquelle Ennahda compte 89 élus sur 217.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Tunisie : Ennahdha protège ses arrières

Tunisie : Ennahdha protège ses arrières

Alors qu'un second tour de la présidentielle doit encore être organisé en décembre, les négociations ont déjà commencé entre Nidaa Tounès et Ennahdha pour la formation [...]

Présidentielle tunisienne : l'Isie annonce un second tour entre Essebsi (39,46 %) et Marzouki (33,43 %)

L'Instance supérieure indépendante pour les élections en Tunisie (Isie) a rendu public mardi les résultats provisoires (hors recours) du premier tour de la présidentielle organisée le 23[...]

Tunisie : la dernière marche

Les Tunisiens nous étonnent chaque jour un peu plus. De tous les peuples arabes, ils sont ceux qui ont fait montre de la plus grande maturité, malgré de vives inquiétudes après le[...]

Présidentielle tunisienne : vers un second tour Essebsi - Marzouki

Le premier tour de la présidentielle tunisienne s'est tenu dimanche avec un taux de participation d'environ 64 %. Selon les premières estimations à la sortie des urnes, Béji Caïd Essebsi devance[...]

Tunisie : faible participation à la présidentielle

À la mi-journée, le taux de participation à la présidentielle tunisienne était de 11,85 %. Un faible intérêt de la population pour le scrutin, qui ne lui enlève pas son[...]

Tunisie : ouverture des bureaux de vote pour une présidentielle historique

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche en Tunisie pour la première présidentielle libre de son histoire, près de quatre ans après la révolution de janvier 2011 qui lança le[...]

Une Tunisienne remporte le concours "Miss monde Muslimah" en Indonésie

Une informaticienne tunisienne, Fatma Ben Guefrache, a remporté vendredi en Indonésie l'élection de "Miss monde Muslimah", présentée comme une riposte aux concours de beauté[...]

La Tunisie vote pour sa première présidentielle de l'après-révolution

La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle pluraliste et espère franchir sans accroc cette nouvelle étape de sa transition vers la démocratie, jusqu'ici[...]

Fin de campagne présidentielle tendue en Tunisie

La campagne pour le scrutin présidentiel du dimanche 23 novembre s'est achevée en Tunisie dans un climat délétère. Pourtant, selon la Constitution, les prérogatives du chef de[...]

Tunisie : Ben Ali, Leïla et le 14 janvier

Depuis son exil en Arabie saoudite, le président tunisien déchu Zine el-Abidine Ben Ali finalise la rédaction de ses Mémoires. Sa version de la journée du 14 janvier 2011 est attendue avec[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers