Extension Factory Builder
23/02/2013 à 10:16
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh vote le 8 avril 2011. Le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh vote le 8 avril 2011. © AFP

Le parti au pouvoir à Djibouti a remporté les élections législatives de vendredi, selon des résultats provisoires annoncés samedi matin par le gouvernement, alors que l'opposition dénonce "des fraudes massives".

"L'UMP (Union pour la majorité présidentielle) a eu 49,39% des voix contre 47,61% pour l'opposition" à Djibouti-ville, où vivent les trois quarts des habitants du pays, a déclaré à la presse le ministre de l'Intérieur Hassan Darar Houffaneh.

Le parti du président Ismaël Omar Guelleh, au pouvoir depuis 1999 à Djibouti, arrive également en tête dans les cinq autres circonscriptions, nettement plus rurales et moins peuplées, de ce pays de moins d'un million d'habitants, toujours selon les résultats provisoires annoncés par le ministre de l'Intérieur.

"L'UMP a comme d'habitude fait des fraudes massives. C'est une plaisanterie", a réagi de son côté devant la presse le porte-parole de l'USN (Union pour le salut national), la coalition de l'opposition, Daher Ahmed Farah.

Le parti au pouvoir disposait de la totalité des 65 sièges du Parlement sortant, l'opposition ayant refusé de participer au précédent scrutin en estimant que les conditions d'équité n'étaient pas réunies.

Cette opposition, qui se présentait vendredi pour la première fois, unie, depuis dix ans à Djibouti, devrait toutefois être représentée dans le nouvel hémicycle, en raison d'une dose de 20% de proportionnelle introduite dans le scrutin majoritaire.

Djibouti bénéficie d'une situation stratégique, à l'entrée de la mer Rouge, qui lui vaut d'abriter des bases militaires américaine, française et japonaise, destinées notamment à contribuer à la lutte contre la piraterie somalienne et contre les insurrections islamistes dans la région.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Djibouti

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Djibouti : Le Drian viendra... mais plus tard

Très attendue par les autorités comme par les militaires français, la visite de Jean-Yves Le Drian à Djibouti, qui devait avoir lieu au mois d'avril, a été reportée.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Djibouti - Ismaïl Omar Guelleh : "La France ne nous considère pas"

Relations avec l'ex-puissance coloniale, accord avec l'opposition, affaires Total et DP World, terrorisme, CPI... Le chef de l'État joue cartes sur table. Mais quand il s'agit de savoir s'il sera candidat à[...]

Visite inédite d'un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn était à Djibouti du 6 au 9 février. Cette première visite d'État d’un chef de gouvernement éthiopien en terre djiboutienne[...]

Djibouti - France : Le Drian ira voir Guelleh

À la suite de l'interview d'Ismaïl Omar Guelleh dans "Jeune Afrique" paru cette semaine, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a décidé d'aller rendre visite[...]

Total en eaux troubles à Djibouti

Entre l'État djiboutien et le groupe français Total, rien ne va plus. À l'origine, un contentieux vieux de quinze ans lancé par une plainte pour pollution à grande échelle du port de[...]

Pourquoi la France va perdre Djibouti

Dans le grand embouteillage des excellences venues présenter leurs condoléances au nouveau roi Salman d'Arabie saoudite, le 25 janvier, à Riyad, Ismaïl Omar Guelleh le Djiboutien s'est[...]

Djibouti : le pouvoir et l'opposition signent un accord de sortie de crise

Le gouvernement djiboutien a annoncé mercredi la signature d'un accord de sortie de crise avec l'opposition, après de longs mois de négociations.[...]

Interventions armées : l'Afrique de papa revient, vive l'ingérence ?

De la Mauritanie à Djibouti, leur présence ne fait plus grincer des dents. Américains, Français ou Britanniques, on se les arrache au nom de la lutte contre le terrorisme. Résultat : les[...]

Djibouti : les dessous de l'accord avec l'opposition

(Mis à jour le 20 septembre 2014 à 10h00) Cela fait deux semaines que Mahmoud Ali Youssouf, le ministre djiboutien des Affaires étrangères, a annoncé à la télévision la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130223100634 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130223100634 from 172.16.0.100