Extension Factory Builder
17/02/2013 à 10:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des personnes participent à la manifestation de l'opposition à Lomé le 16 février 2013. Des personnes participent à la manifestation de l'opposition à Lomé le 16 février 2013. © AFP

Plusieurs milliers de partisans de l'opposition ont manifesté dans le calme samedi à Lomé, à l'appel du Collectif Sauvons le Togo, pour exiger la libération des personnes interpellées dans l'affaire des incendies de deux importants marchés, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le marché de Kara (environ 420 km au nord de Lomé) et le bâtiment principal du plus grand marché de la capitale, celui d'Adawlato, avaient été ravagés les 10 et 12 janvier par des incendies qui n'avaient pas fait de victime mais occasionné d'importants dégâts matériels. Le gouvernement avait dénoncé des "actes criminels" et ouvert une enquête.

Au total, 24 personnes sur qui pèsent des "présomptions graves" ont été interpellées et "placées sous mandat de dépôt", a indiqué le procureur de la République Essolissam Poyodi dans un communiqué lu vendredi soir à la télévision nationale. Parmi elles figurent l'ancien Premier ministre Agbéyomé Kodjo, un chef de file de l'opposition et des militants de l'Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition) de Jean Pierre Fabre.

"Nous demandons la libération immédiate de tous ceux qui ont été arrêtés, car ils n'ont rien à voir avec ce dossier des incendies", a déclaré à l'AFP le coordinateur du CST, Zeus Ajavon. "Nous avons mené également nos investigations et nous sommes en train de savoir ce qui s'est réellement passé", a-t-il ajouté sans plus de précisions. Les manifestants ont défilé dans les rues de Lomé, avant de se rassembler à la plage.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Togo

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Bénin - Togo : dans les petites localités, le virus Ebola inquiète

Partout en Afrique de l’Ouest, les campagnes de prévention contre l’épidémie d'Ebola s’intensifient surtout dans les capitales et les grandes villes. Mais la contagion ne partant presque j[...]

Togo : à Lomé, la police disperse une manifestation d'opposants à Faure Gnassingbé

Des milliers d'opposants ont manifesté vendredi près de l'Assemblée nationale, à Lomé. Ils ont été dispersé par les tirs de gaz lacrymogène de la police.[...]

France - Togo : Kofi Yamgnane piégé...

En 2010, l'ancien ministre de François Mitterrand avait été empêché in extremis de briguer la présidence togolaise. Il était bien résolu à tenter de nouveau sa[...]

Togo : quels candidats pour la présidentielle de 2015 ?

Dans moins de six mois, le Togo organisera une élection présidentielle. Qui seront les challengers du président sortant en 2015 ? Éléments de réponse.[...]

Togo : combien de mandats Faure Gnassingbé peut-il effectuer ?

Depuis la modification constitutionnelle du 31 décembre 2002, le président de la République togolaise est élu à un scrutin uninominal à un seul tour pour un mandat[...]

Présidentielle togolaise 2015 : Faure Gnassingbé, comme dans un fauteuil ?

Faure Gnassingbé n'a peut-être pas réussi à faire oublier qu'il était le fils de son père, mais il a gagné en popularité. Merci l'économie. De quoi envisager[...]

Mode : la vague "nappy" déferle en Afrique

Depuis le début des années 2000, la diaspora vante les bienfaits d'être "nappy". Et en Afrique francophone, certaines adeptes multiplient les initiatives pour se libérer du conformisme[...]

Hydrocarbures : Ouest-Africains, ne comptez pas sur le pipeline !

Censé alimenter le Bénin, le Togo et le Ghana, le gazoduc d'Afrique de l'Ouest ne tient pas ses promesses. Des dysfonctionnements qui commencent à avoir un réel impact sur les économies[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Quand les marchés des capitales africaines partent en fumée

Le marché du Mont-Bouët, à Libreville, a été détruit par les flammes dans la nuit de lundi à mardi. Ces dernières années, des incendies spectaculaires ont ravagé[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers