Extension Factory Builder
16/02/2013 à 17:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le pape Benoît XVI se retirera le 28 février. Le pape Benoît XVI se retirera le 28 février. © AFP

Le conclave qui élira le successeur du pape Benoît XVI pourrait commencer avant le 15 mars, a indiqué samedi le Vatican, alors que les spéculations vont bon train sur les qualités requises et la provenance du futur chef d'une Eglise d'un milliard de fidèles.

La Constitution apostolique prévoit le début du Conclave 15 à 20 jours après le début de la période dite de "siège vacant" ("sede vacante", en latin), a rappelé le porte-parole du Vatican samedi devant la presse. Mais "cette fois, la situation est différente, et la Constitution était pensée en cas de mort du Saint Père", a expliqué le porte-parole, le père Federico Lombardi.

Le délai de 15/20 jours est prévu pour laisser le temps aux cardinaux électeurs (jusqu'à 80 ans) de se rendre à Rome. "Dans l'éventualité où ils seraient tous arrivés, il n'y aurait plus à attendre", a ajouté le père Lombardi. "Plusieurs cardinaux ont posé la question" d'une anticipation du Conclave, a souligné le porte-parole, en relevant qu'une clause de la Constitution vaticane le permet en cas d'accord au sein du collège des cardinaux.

Le Conclave rassemblera les 117 cardinaux électeurs qui se réuniront dans le plus grand secret dans la Chapelle Sixtine pendant tout le temps nécessaire jusqu'à l'obtention d'une majorité des deux tiers. L'élection d'un nouveau pape est traditionnellement signalée par une fumée blanche s'élevant au-dessus du Vatican. Avancer le Conclave permettrait au nouvel élu de mieux se préparer à la fête de Pâques, très importante pour le 1,2 milliard de catholiques.

Un pape africain ?

De l'avis des vaticanistes, le pape idéal pour succéder à Joseph Ratzinger, théologien allemand, fin mais peu communicatif, doit être un "bon pasteur", capable de s'adresser plus simplement aux catholiques mais aussi à l'ensemble du monde moderne. Mais, même si la majorité des catholiques vit désormais en Asie, Afrique et Amérique latine, il ne faut pas exclure a priori les candidats européens, a estimé samedi dans le journal La Stampa le cardinal italien Velasio De Paolis. "Le Conclave votera sur la base d'une personne, pas (sur la base de l'endroit) d'où elle vient. Malgré la crise de la foi, l'Europe a encore beaucoup à donner à l'Eglise", a-t-il dit.

Selon plusieurs cardinaux, le Conclave pourrait se prolonger dans la durée tant est profonde la crise traversée par l'Eglise, entre chute des vocations religieuses, scandale des abus pédophiles et dissensions dans la Curie romaine. Signe de ces tensions, le choix de l'industriel et baron allemand Ernst Von Freyberg pour prendre la tête de la Banque du Vatican, IOR, annoncé vendredi, "est le fruit d'un compromis amer", a affirmé le journal Messagero. Et c'est aussi, selon les experts, un camouflet pour le numéro deux du Vatican, Tarcisio Bertone, qui soutenait un autre candidat.

Certains médias ont expliqué la démission du pape par le climat délétère de l'affaire Vatileaks de fuite de documents secrets du Vatican, pour laquelle le majordome de Benoît XVI Paolo Gabriele a été condamné avant d'être gracié. Mais dans des confidences au journaliste allemand Peter Seewald datant de l'été dernier et citées samedi par l'hebdomadaire Focus, le pape nie que le scandale l'ait "plongé dans une sorte de désarroi ou de douleur du monde". "C'est juste incompréhensible pour moi", aurait-il ajouté.

Au journaliste, le pape aurait aussi avoué sa lassitude, estimant qu'il n'y avait "plus grand chose" à attendre de lui. "Je suis quand même un vieil homme, la force s'épuise. Je crois que ce que j'ai fait suffit", disait-il. La semaine prochaine, le pape n'a pas d'engagements officiels et se retirera pour des exercices spirituels. Sa dernière grande apparition publique sera l'audience générale exceptionnellement organisée Place Saint Pierre le 27 février. Il partira le 28 février en hélicoptère dès 16h00 GMT pour la résidence d'été des papes à Castel Gandolfo, près de Rome. A 19h00 GMT, il ne sera plus pape. Il restera deux mois sur les collines romaines le temps que soit restauré le monastère au sein du Vatican où il s'installera "fin avril, début mai", selon le Vatican.

Vous pouvez voter pour votre favori africain à la papauté en cliquant ici.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

CAN 2015 : L'Algérie retrouve son jeu et son statut de favori

CAN 2015 : L'Algérie retrouve son jeu et son statut de favori

Après deux matchs médiocres dans le jeu, les Fennecs ont dominé le Sénégal techniquement sur le gazon de Malabo (2-0). Les hommes de Christian Gourcuff ont enfin endossé leur costume de[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Algérie : l'illégitime défense des "auxiliaires" pendant la décennie noire

Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes inavouable[...]

CAN 2015 : "Les gens ont fêté la qualification à Kinshasa mais l'ambiance est encore tendue"

La qualification de la RDC en quarts de finale de la CAN 2015 a apporté un peu de joie aux Congolais après les heurts violents des derniers jours à Kinshasa. Témoignages. [...]

RDC : l'opposition exige la publication d'un calendrier global des prochaines élections

La loi électorale n'est pas encore promulguée, et n'est donc pas encore en vigueur, mais l'opposition a d'ores et déjà exigé mardi la publication d'un calendrier global des scrutins à ve[...]

Les élections de février, un test décisif pour l'unité du Nigeria

Comfort Ero dirige le programme Afrique à Nairobi depuis janvier 2011 au sein de Crisis Group. À moins d’un mois d’élections qui sont déjà l’objet de vives controverses, le Ni[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

RDC - Manifestants tués à Kinshasa : le général Kanyama, responsable ou irréprochable ?

À Kinshasa, des heurts meurtriers avaient éclaté entre policiers et manifestants lors de récentes protestations contre le projet de loi électorale. Le général Célestin Kanyam[...]

Burundi : sur les pas de Bob Rugurika, journaliste emprisonné à Muramvya

Bob Rugurika, journaliste burundais et directeur de la Radio publique africaine (RPA), est à l'isolement au pénitencier de Muramvya. Il est accusé d'avoir publié l'interview d'un homme qui préten[...]

Mali : au moins trois morts dans une manifestation anti-Minusma à Gao

Au moins trois personnes ont été tuées mardi à Gao, dans le nord du Mali, pendant une manifestation contre la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), accusée de tenter d'affaiblir des groupes arm&eac[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130216172641 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130216172641 from 172.16.0.100