Extension Factory Builder
16/02/2013 à 17:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le pape Benoît XVI se retirera le 28 février. Le pape Benoît XVI se retirera le 28 février. © AFP

Le conclave qui élira le successeur du pape Benoît XVI pourrait commencer avant le 15 mars, a indiqué samedi le Vatican, alors que les spéculations vont bon train sur les qualités requises et la provenance du futur chef d'une Eglise d'un milliard de fidèles.

La Constitution apostolique prévoit le début du Conclave 15 à 20 jours après le début de la période dite de "siège vacant" ("sede vacante", en latin), a rappelé le porte-parole du Vatican samedi devant la presse. Mais "cette fois, la situation est différente, et la Constitution était pensée en cas de mort du Saint Père", a expliqué le porte-parole, le père Federico Lombardi.

Le délai de 15/20 jours est prévu pour laisser le temps aux cardinaux électeurs (jusqu'à 80 ans) de se rendre à Rome. "Dans l'éventualité où ils seraient tous arrivés, il n'y aurait plus à attendre", a ajouté le père Lombardi. "Plusieurs cardinaux ont posé la question" d'une anticipation du Conclave, a souligné le porte-parole, en relevant qu'une clause de la Constitution vaticane le permet en cas d'accord au sein du collège des cardinaux.

Le Conclave rassemblera les 117 cardinaux électeurs qui se réuniront dans le plus grand secret dans la Chapelle Sixtine pendant tout le temps nécessaire jusqu'à l'obtention d'une majorité des deux tiers. L'élection d'un nouveau pape est traditionnellement signalée par une fumée blanche s'élevant au-dessus du Vatican. Avancer le Conclave permettrait au nouvel élu de mieux se préparer à la fête de Pâques, très importante pour le 1,2 milliard de catholiques.

Un pape africain ?

De l'avis des vaticanistes, le pape idéal pour succéder à Joseph Ratzinger, théologien allemand, fin mais peu communicatif, doit être un "bon pasteur", capable de s'adresser plus simplement aux catholiques mais aussi à l'ensemble du monde moderne. Mais, même si la majorité des catholiques vit désormais en Asie, Afrique et Amérique latine, il ne faut pas exclure a priori les candidats européens, a estimé samedi dans le journal La Stampa le cardinal italien Velasio De Paolis. "Le Conclave votera sur la base d'une personne, pas (sur la base de l'endroit) d'où elle vient. Malgré la crise de la foi, l'Europe a encore beaucoup à donner à l'Eglise", a-t-il dit.

Selon plusieurs cardinaux, le Conclave pourrait se prolonger dans la durée tant est profonde la crise traversée par l'Eglise, entre chute des vocations religieuses, scandale des abus pédophiles et dissensions dans la Curie romaine. Signe de ces tensions, le choix de l'industriel et baron allemand Ernst Von Freyberg pour prendre la tête de la Banque du Vatican, IOR, annoncé vendredi, "est le fruit d'un compromis amer", a affirmé le journal Messagero. Et c'est aussi, selon les experts, un camouflet pour le numéro deux du Vatican, Tarcisio Bertone, qui soutenait un autre candidat.

Certains médias ont expliqué la démission du pape par le climat délétère de l'affaire Vatileaks de fuite de documents secrets du Vatican, pour laquelle le majordome de Benoît XVI Paolo Gabriele a été condamné avant d'être gracié. Mais dans des confidences au journaliste allemand Peter Seewald datant de l'été dernier et citées samedi par l'hebdomadaire Focus, le pape nie que le scandale l'ait "plongé dans une sorte de désarroi ou de douleur du monde". "C'est juste incompréhensible pour moi", aurait-il ajouté.

Au journaliste, le pape aurait aussi avoué sa lassitude, estimant qu'il n'y avait "plus grand chose" à attendre de lui. "Je suis quand même un vieil homme, la force s'épuise. Je crois que ce que j'ai fait suffit", disait-il. La semaine prochaine, le pape n'a pas d'engagements officiels et se retirera pour des exercices spirituels. Sa dernière grande apparition publique sera l'audience générale exceptionnellement organisée Place Saint Pierre le 27 février. Il partira le 28 février en hélicoptère dès 16h00 GMT pour la résidence d'été des papes à Castel Gandolfo, près de Rome. A 19h00 GMT, il ne sera plus pape. Il restera deux mois sur les collines romaines le temps que soit restauré le monastère au sein du Vatican où il s'installera "fin avril, début mai", selon le Vatican.

Vous pouvez voter pour votre favori africain à la papauté en cliquant ici.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

AUTRES

Burkina : Blaise Compaoré s'est réfugié à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Burkina : Blaise Compaoré s'est réfugié à Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire

Alors que l'armée se divise pour déterminer qui dirigera la transition au Burkina, le chef de l'État démissionnaire et en fuite, Blaise Compaoré s'est réfugié à [...]

RDC : des militaires se livrent au commerce de minerais, selon Global Witness

En marge de la conférence internationale sur les minerais de conflit qui s'ouvre le 3 novembre à Kinshasa, Global Witness a accusé vendredi des militaires congolais de continuer à se livrer au commerce [...]

Total : Christophe de Margerie, l'hommage et la relève

Après la mort de Christophe de Margerie, dont les obsèques ont eu lieu le 27 octobre à Paris, c'est Patrick Pouyanné qui prend les rênes de la major pétrolière française. [...]

Algérie : Valls, Taubira et les moines de Tibhirine

Manuel Valls, le Premier ministre français, et Christiane Taubira, la garde des Sceaux, seraient attendus en visite officielle à Alger avant la fin de l'année.L'occasion pour les familles des moines [...]

Pourquoi les médias français ne comprennent rien à la Tunisie

Clichés éculés, raccourcis stupéfiants, partialité délibérée... Les internautes tunisiens n'ont pas de mots assez durs pour qualifier la couverture de leur pays par les m&[...]

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

Dans le cadre du processus de normalisation de ses relations avec le Zimbabwe, l'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle était disposée à s'engager dans un "programme d'aide plurian[...]

Burkina Faso : une révolution 2.0, vraiment ?

Le Burkina Faso vit-il une révolution 2.0 ? Sur Twitter, le hashtag #lwili a été la star de la journée du 30 octobre. Il ne faut cependant pas surestimer l'influence des réseaux sociaux.[...]

Israël : ces femmes juives en burqa

Mues par une obsession névrotique de la chasteté, des femmes issues du milieu ultraorthodoxe revendiquent le port du voile intégral. Sous l'oeil réprobateur des instances rabbiniques.[...]

Algérie : 1er novembre 1954, retour sur la "Toussaint rouge" de l'indépendance

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme le [...]

1er novembre 1954 : le texte intégral de la déclaration du Secrétariat général du FLN

Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1954, le Front de libération nationale algérien diffusait une déclaration portant sur l'insurrection face à l'occupation française. En voici le texte in[...]

Algérie : lundi 1er novembre 1954, "Toussaint rouge" dans les Aurès

Il y a soixante ans éclatait officiellement la guerre d'Algérie. Restée dans les mémoires comme la "Toussaint rouge", le 1er novembre 1954 est gravé dans les mémoires comme [...]

Blaise Compaoré annonce sa démission et la vacance du pouvoir

Dans un communiqué signé par la présidence et dont "Jeune Afrique" s'est procuré le contenu, Blaise Compaoré annonce sa démission, la vacance du pouvoir, et l'organisation d'&eac[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers