Extension Factory Builder
16/02/2013 à 17:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président guinéen Alpha Condé (d) devant les cercueilsdes victimes d'un crash d'avion au Liber Le président guinéen Alpha Condé (d) devant les cercueilsdes victimes d'un crash d'avion au Liber © AFP

Le pouvoir guinéen a décidé d'interdire une marche de l'opposition prévue lundi à Conakry pour exiger que les élections législatives, qui doivent se dérouler le 12 mai, soient libres et transparentes, a appris samedi l'AFP de sources officielles.

Pour justifier l'interdiction, le ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation (Intérieur), Alhassane Condé, a mis en avant la mort le 11 février de onze Guinéens dans un accident d'avion au Liberia, parmi lesquels de hauts responsables de l'armée, dont son chef d'état-major. "Le 18 février 2013, jour prévu pour les manifestations, coïncide avec le septième jour de la disparition de nos braves soldats", a déclaré M. Condé, qui a également invoqué le "cinquième jour du carême chrétien".

"La tenue d'une telle manifestation, à moins d'une semaine de ce tragique accident (au Liberia), est en contradiction avec nos moeurs, nos coutumes et rites qui ont permis à nos communautés respectives de vivre en paix et dans l'acceptation de la différence", a-t-il affirmé. "Malheureusement", a-t-il ajouté, "certains de nos concitoyens, au mépris de nos (...) croyances, considèrent que la manifestation de rue est un remède qui constitue un passage obligé pour faire aboutir des revendications non justifiées".

Plusieurs maires de communes de Conakry ont invoqué les mêmes raisons pour interdire les manifestations dans les quartiers placés sous leur autorité. L'opposition, qui avait prévu d'organiser une marche le 7 février pour dénoncer "des fraudes" en préparation aux législatives de mai, avait accepté de la reporter une première fois pour faciliter la visite le même jour à Conakry de Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football (FIFA). Elle avait décidé de la tenir le 13 février, avant de la repousser une nouvelle fois en raison, cette fois, de l'accident d'avion au Liberia. En Guinée, les manifestations de l'opposition sont le plus souvent durement réprimées par les forces de l'ordre et émaillées de violences.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

Guinée équatoriale : le président Obiang accorde l'amnistie générale aux opposants en exil

Teodoro Obiang Nguema a accordé une amnistie générale aux opposants en exil dans la perspective d'un dialogue national en novembre, selon un décret présidentiel lu à la [...]

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky[...]

Burkina - Zephirin Diabre : "Le référendum est inopportun et dangereux pour la paix sociale"

Après l'annonce du gouvernement, mardi, d’un référendum à venir pour ouvrir la voie à une nouvelle candidature de Blaise Compaoré, l'opposition annonce d'ores et déjà[...]

RDC : deux jeunes tués dans une manifestation contre la Monusco dans l'Est

Les protestations contre la Monusco ont fait deux morts et un blessé par balle mardi, dans l'est de la RDC, a annoncé mercredi une fédération d'association.[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Élections au Mozambique : des observateurs militaires déployés après des résultats contestés

La prudence est de mise au Mozambique. Le gouvernement a annoncé mercredi que des observateurs militaires étrangers allaient être déployés afin de s'assurer que la période[...]

Sierra Leone : deux morts dans des affrontements liés à Ebola

Deux personnes ont été tuées dans la ville minière de Koidu, dans l'est de la Sierra Leone, au cours de violences liées au refus par un groupe de jeunes d'un test de virus Ebola sur un cas[...]

RDC : "Vieux Ebola", le nouveau surnom de Koffi Olomidé ne passe pas

Le chanteur congolais (RDC) Koffi Olomidé, 58 ans, été arrêté mardi à Kinshasa pour avoir accroché dans la rue des banderoles annonçant le concert de "Vieux [...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers