Extension Factory Builder
16/02/2013 à 10:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des manifestants qui soutiennent le président Morsi dénoncent les violences, le 15 février 2013. Des manifestants qui soutiennent le président Morsi dénoncent les violences, le 15 février 2013. © AFP

Des milliers de partisans de Mohamed Morsi ont manifesté vendredi au Caire pour dénoncer les violences, après des semaines d'affrontements meurtriers entre la police et des manifestants hostiles au président islamiste.

Le Parti de la construction et du développement, branche politique du groupe radical Gamaa Islamiya, avait appelé à ce rassemblement derrière le mot d'ordre "Ensemble contre la violence", accusant l'opposition, menée par les libéraux, d'être responsable des débordements. La principale coalition de l'opposition, le Front du salut national (FSN), est "responsable des violences, ils incitent les gens à haïr des islamistes", a déclaré Hamdi Ramadan, 45 ans. "Leurs appels à un départ de Morsi vont détruire le pays", a lancé Mohammed Abdel Dayem, 39 ans.

Les manifestants ont également appelé à la libération d'Omar Abdel Rahman, brandissant des portraits de ce cheikh aveugle détenu aux Etats-Unis pour son rôle dans les attentats du World Trade Center de 1993. "L'islam arrive", "Le Coran est notre Constitution!", ont aussi lancé des manifestants en se dirigeant vers le principal rassemblement près de l'université du Caire. "Morsi! Morsi!", criaient d'autres manifestants en agitant des drapeaux égyptiens et en brandissant des banderoles proclamant: "Non à la violence, oui à la charia". Les Frères musulmans, dont est issu le président Morsi, ont indiqué qu'ils se joindraient symboliquement à cette manifestation.

Ces derniers mois, les affrontements, violents et parfois meurtriers, se sont multipliés entre policiers et manifestants qui réclament des réformes politiques et sociales et accusent le président Morsi d'avoir trahi la révolution. Les détracteurs du président lui reprochent de vouloir privilégier les intérêts des Frères musulmans, interdits pendant des décennies, jusqu'à la révolte populaire qui a provoqué la chute de Hosni Moubarak en février 2011.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Egypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les organisant,[...]

Égypte : les législatives reportées après une décision de justice

Les élections législatives, prévues entre le 21 mars et le 7 mai en Egypte, vont être reportées après que la justice a considéré anticonstitutionnelle la loi les organisant,[...]

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Quatre attentats à la bombe font un mort et deux blessés au Caire

Quatre attentats à la bombe ont fait un mort et deux blessés jeudi matin au Caire. Même si les attaques n’ont pas été revendiquées, les autorités locales soupçonnent les[...]

Égypte : une figure de la révolte anti-Moubarak condamnée à cinq ans de prison

Accusé d’avoir eu recours à la violence lors d'une manifestation anti-Moubarak, Alaa Abdel Fattah, militant progressiste et figure de proue de la revolte de 2011, a été condamné lundi[...]

Trois attentats revendiqués par l'État islamique font au moins 45 morts en Libye

Trois attentats à la voiture piégée ont eu lieu vendredi dans l'est de la Libye faisant au moins 45 morts et 70 blessés, selon les autorités locales. Des attaques revendiquées par[...]

Libye : 195 égyptiens évacués via la Tunisie

195 ressortissants égyptiens ont fui lundi la Libye en direction de la Tunisie après l’assassinat de 21 chrétiens coptes par le groupe État islamique (EI). Le gouvernement tunisien craint[...]

ONU : Égyptiens et Occidentaux divisés sur la stratégie à suivre contre le terrorisme en Libye

Pendant que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi réclame publiquement une intervention militaire internationale en Libye, les pays occidentaux défendent l'option d'une solution politique et la[...]

ONU 

Égypte : Sissi réclame une résolution de l'ONU pour l'intervention d'une coalition en Libye

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a réclamé mardi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU afin d'aller vers l'intervention d'une coalition contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130216102714 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130216102714 from 172.16.0.100