Extension Factory Builder
10/02/2013 à 17:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une messe célébrée dans l'église catholique Saint-François, à Tripoli, le 22 avril 2011. Une messe célébrée dans l'église catholique Saint-François, à Tripoli, le 22 avril 2011. © AFP

"Pas un jour ne passe sans que les tombes ne soient vandalisées", se lamente Dalmasso Bruno, gardien du cimetière italien à Tripoli, illustrant les inquiétudes grandissantes de la communauté chrétienne en Libye face au fondamentalisme musulman.

"Pas un jour ne passe sans que les tombes ne soient vandalisées", se lamente Dalmasso Bruno, gardien du cimetière italien à Tripoli, illustrant les inquiétudes grandissantes de la communauté chrétienne en Libye face au fondamentalisme musulman. "Des restes d'ossements humains ont été sortis de leur tombe et éparpillés dans le cimetière", situé au centre de Tripoli, déplore le gardien.

Selon lui, "les autorités libyennes sont venues prendre des photos et ont promis des dispositions. Mais rien n'a été fait". Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la minorité chrétienne en Libye exprime des craintes quant à la montée de l'extrémisme musulman, en particulier après l'attentat perpétré fin décembre contre une église près de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, qui a tué deux coptes égyptiens.

Mais malgré les inquiétudes, des dizaines de fidèles, philippins, indiens et africains pour la plupart, affluent chaque semaine pour assister à la messe à l'église catholique Saint François, près du centre de Tripoli, où ils prient "afin que la Libye retrouve sa sécurité et sa stabilité".

"Regardez, il n'y a aucune disposition sécuritaire à l'extérieur de l'église et les fidèles se déplacent librement", souligne le Père Dominique Rézeau. "Tel n'est pas le cas en Cyrénaïque (est) où des pressions sont exercées sur les chrétiens, notamment les soeurs, qui ont été contraintes de quitter leur congrégations (...), dans l'est du pays", déplore-t-il.

"Sur les 100.000 chrétiens que comptait le pays avant la révolution (de 2011 qui a renversé le régime de Kadhafi), seuls quelques milliers sont restés", regrette le prêtre.
Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, le vicaire apostolique de l'Eglise catholique, affirme toutefois qu'à Benghazi, berceau de la révolution en proie à l'insécurité dans l'est de la Libye, l'église "est toujours ouverte", malgré une "atmosphère très tendue" et une "situation critique" affectant les chrétiens.

Mgr Martinelli a mis en garde récemment contre un fondamentalisme musulman qui "conditionne les décisions" de manière indirecte, ce qui fragilise la présence chrétienne dans le pays.

Les chrétiens, toutes dénominations confondues, représentaient moins de 3% des 6,3 millions d'habitants de ce pays musulman. La quasi-totalité sont étrangers, dont une grande partie venus d'Egypte, où les Coptes sont la plus importante minorité religieuse.

Après la messe, les fidèles discutent et échangent des nouvelles dans un brouhaha de langues, tandis que des Nigérianes parées dans leurs habits traditionnels exposent sur des tables en bois des produits exotiques et traditionnels.

Un fidèle, Antony Amstrong, déplore "la violence et l'insécurité". Ce Ghanéen, qui enseigne le français en Libye depuis une vingtaine d'années, regrette que "tous les sacrifices et le prix payé par les Libyens n'aient pas apporté la stabilité à ce pays". "Le problème de l'insécurité concerne tout le monde", affirme Ftsing Giscard, un Camerounais de 30 ans installé en Libye depuis trois ans.

Selon lui "les Africains rencontrent plus de problèmes parce qu'ils sont africains, en situation irrégulière et certains ne disposent pas de papiers d'identité". "Les Libyens les accusent d'être des mercenaires et d'avoir combattu aux côtés des troupes de Kadhafi. C'est pourquoi ils sont régulièrement arrêtés", affirme cet électricien.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Les pays du 'G5 du Sahel' appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les pays du "G5 du Sahel" appellent l'ONU à intervenir en Libye

Les dirigeants des cinq pays du "G5 du Sahel" (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie), réunis vendredi en sommet à Nouakchott, ont appelé l'ONU à mettre en place une force internationa[...]

Paix et sécurité : à Dakar, Idriss Déby Itno se lâche sur la crise libyenne

Les chefs d’État du Sénégal, du Mali, du Tchad, de la Mauritanie et le ministre français de la Défense ont clôturé mardi le Forum international sur la paix et la[...]

Les milices islamistes à l'assaut d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier de Libye

Des miliciens islamistes de Fajr Libya ont tenté de s'emparer ce week-end d'Al-Sedra, le principal terminal pétrolier en Libye. Les forces loyales au gouvernement ont réussi, temporairement, à repousser[...]

Libye : des milices islamistes se rapprochent d'un terminal pétrolier

Des miliciens islamistes cherchaient à s'emparer dimanche, pour la deuxième journée consécutive, du principal terminal pétrolier de Libye, se heurtant aux forces loyales au gouvernement reconnu[...]

Libye : l'armée repousse un assaut islamiste sur une région pétrolière

Des islamistes ont lancé samedi une attaque sur une des principales régions pétrolières de la Libye, dans l'est du pays, mais les forces loyales au gouvernement reconnu par la communauté[...]

Justice : la CPI saisit le Conseil de sécurité de l'ONU pour que lui soit livré Seif el-Islam Kadhafi

La Cour pénale internationale a indiqué mercredi qu'elle saisissait le Conseil de sécurité des Nations unies dans l'affaire Seif el-Islam Kadhafi. Le tribunal réclame que lui soit livré le[...]

Libye : requiem pour Zintan

Influente et toute-puissante au lendemain de la révolution libyenne, le petite ville arabe de Zintan, nichée dans le Djebel Nefoussa, est aujourd'hui considérablement affaiblie. Et cernée de[...]

Libye : sept tués et 25 blessés dans des raids aériens dans l'ouest du pays

Sept personnes sont décédées et 25 autres ont été blessées mardi dans des raids aériens menés par les forces progouvernementales sur la ville de Zouara, dans l'ouest de la[...]

Libye : la Banque centrale sous tutelle internationale ?

 Pour tenter de mettre fin à la guerre civile, l'ONU envisage de frapper les leaders des milices libyenes à la caisse.[...]

L'ambassade de France en Libye s'installe à La Marsa, en Tunisie

L'ambassade de France en Libye vient de s'installer... dans une jolie villa de La Marsa, près de Tunis. Sise dans l'hôtel Radisson, la représentation diplomatique de ce pays à Tripoli a en effet été fermée le [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers