Extension Factory Builder
10/02/2013 à 11:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'international camerounais Samuel Eto'o. L'international camerounais Samuel Eto'o. © AFP

La star camerounaise de football Samuel Eto'o a accusé les dirigeants de la Fédération camerounaise d'incompétence et de corruption et se dit victime de "menaces de mort", lors d'un échange vidéo avec des internautes publié mercredi sur le site internet camerounais Je Wanda.

La star camerounaise de football Samuel Eto'o a accusé les dirigeants de la Fédération camerounaise d'incompétence et de corruption, se disant victime de "menaces de mort", lors d'un échange vidéo avec des internautes publié mercredi sur le site internet camerounais Je Wanda.

"Il y a certains Messieurs qui veulent continuer à gérer l'argent que nous autres (joueurs) nous générons pour voyager en première classe, construire de très belles maisons, rouler dans de belles voitures à la sueur de nos fronts", a déclaré le footballeur. "La réalité c'est que ces gens se remplissent les poches (...) chaque personne à la Fécafoot (Fédération camerounaise de football) se disent +moi je veux m'enrichir+", a répondu Samuel Eto'o aux internautes qui lui demandaient ce qui n'allait pas aujourd'hui dans le football camerounais.

Pour Eto'o, il faut "chasser ces gens parce qu'ils ont montré leur incompétence (...) Les tontons, c'est bon là, vous avez assez mangé, laissez nous!" "Pour dénoncer tout ce que je dénonce là (...) j'ai été plusieurs fois menacé de mort", a également affirmé Eto'o.

L'international camerounais affirme être "gardé par des gendarmes" lorsqu'il se rend au Cameroun pour jouer avec les Lions indomptables (nom de l'équipe nationale). "Quelqu'un est devant ma porte jour et nuit, a-il assuré. Je ne peux même pas porter le maillot de l'équipe nationale du Cameroun, je suis obligé de venir avec mes maillots directement pris de l'usine de Puma parce qu'il faut me faire taire coûte que vale..."

D'après Eto'o, "il y a beaucoup de personnes qui sont mêlées à ça, vous ne savez pas d'où ils viendront pour essayer de m'assassiner". "Nous écouter et réécouter Eto'o (dans la vidéo). Il n'y a rien de concret dans ce qu'il a dit. Il n'a pas avancé un seul chiffre, un seul lieu, et encore moins un nom (concernant les menaces de mort)", a réagi Junior Bynyam, chargé de communication de la Fécafoot, joint par l'AFP samedi.

Après huit mois de suspension de l'équipe nationale pour le boycott d'un match amical contre l'Algérie, Eto'o avait été convoqué le 25 août, mais il avait fait savoir qu'il n'était pas disposé à revenir tant que certains problèmes n'étaient pas résolus, notamment "l'amateurisme et la mauvaise organisation" au sein de l'équipe.

En septembre, il avait finalement annoncé son retour au sein de la sélection nationale, affirmant avoir été sollicité par le président Paul Biya. "Je suis revenu en équipe nationale parce que on me l'a demandé, parce que j'aime ce pays et parce que j'ai une cause à défendre (...) il est inadmissible qu'on gère notre football comme ça", a assuré le joueur.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Afrique centrale et Boko Haram : la solidarité attendra

Afrique centrale et Boko Haram : la solidarité attendra

Les fonds promis par les États d'Afrique centrale aux membres qui sont directement concernés par la lutte contre Boko Haram tardent à être versés.[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Cameroun : Christelle Nadia Fotso répond à son frère

Suite à l'entretien qu'Yves Michel Fotso a accordé à Jeune Afrique, sa soeur, Christelle Nadia Fotso nous a fait parvenir sa version des faits et sa vision de son père. Voici son texte.[...]

Cameroun - Yves Michel Fotso : "Tout est fait pour me détruire"

Détenu depuis quatre ans au secrétariat d'État à la Défense, à Yaoundé, l'ancien patron de Cameroon Airlines et héritier du financier Victor Fotso clame son[...]

France : Dieudonné condamné à deux mois de prison avec sursis

L’humoriste franco-camerounais Dieudonné M'Bala M'Bala a été condamné, mercredi 18 mars, à deux mois de prison avec sursis pour son message posté sur Facebook après les[...]

Montres, fortune et préjugés : quand Samuel Eto'o fustige le racisme ordinaire

Samuel Eto'o, présent à Londres jeudi pour recevoir la médaille européenne de la tolérance pour son action contre le racisme, a évoqué dans une interview à "CNN"[...]

Cameroun - Iric : quand un concours pour futurs diplomates vire au psychodrame national

Le concours d’entrée à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) a été l'objet d'un sérieux couac après que des étudiants reçus ont[...]

Le Cameroun octroie la licence 3G/4G à MTN et Orange

MTN et Orange se sont rangés à la demande du gouvernement du Cameroun de verser 75 milliards de F CFA chacun pour obtenir le renouvellement de leurs licences. Ces dernières courent désormais jusqu'en[...]

Mbvoumin : "Le nouveau règlement Fifa va entraîner l'explosion du nombre de faux agents en Afrique"

L’association Foot Solidaire, présidée par l’ancien international camerounais Jean-Claude Mbvoumin, publie "Le passeport Foot Solidaire 2015-2016". Objectif : lutter contre le trafic de jeunes[...]

Cameroun : coup d'accélérateur pour le barrage de Nachtigal

Le mégabarrage camerounais de Nachtigal, au coût estimé à 1 milliard de dollars, avance. Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", les principaux termes du contrat de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130210112113 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130210112113 from 172.16.0.100