Extension Factory Builder
09/02/2013 à 10:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats de la coalition Séléka. Des soldats de la coalition Séléka. © AFP

La coalition rebelle Séléka a reconnu vendredi à l'AFP que certains de ses membres étaient entrés dans une localité de la Centrafrique à la frontière de la République démocratique du Congo mais a assuré qu'ils avaient rebroussé chemin après en avoir reçu l'ordre.

La coalition rebelle Séléka a reconnu vendredi à l'AFP que certains de ses membres étaient entrés dans une localité de la Centrafrique à la frontière de la République démocratique du Congo mais a assuré qu'ils avaient rebroussé chemin après en avoir reçu l'ordre.

"Il y a eu des éléments du Séléka qui sont entrés dans Mobaye (150 km au sud de Bambari, place forte rebelle dans le centre sud de la Centrafrique). En raison des mauvaises communications, ils ont cru que nous n'étions plus au gouvernement. Mais, on leur a dit de rebrousser chemin et ils sont revenus à Alindao", au sud-est de Bambari, a affirmé par téléphone le général Mohamed Moussa Dhaffane, nommé ministre des Eaux, forêts, chasse et pêche du nouveau gouvernement d'union nationale centrafricain.

Des témoins, joints par l'AFP, affirment avoir aperçu plus de cinq véhicules portant l'inscription Séléka. "Sur chacun des véhicules, il y a des mitraillettes et des hommes lourdement armés", a affirmé une habitante. De sources concordantes, il n'y a pas eu de combats, les faibles effectifs des Forces armées centrafricaines (FACA) ayant quitté la ville avant l'arrivée des rebelles.

Egalement de sources concordantes, les rebelles ont pillé la gendarmerie, la mairie, le commissariat de police et des maisons de certaines personnalités administratives. Selon une source proche du gouvernement, les rebelles ont pillé la ville et "si les véhicules sont bien repartis, les hommes sont restés". Des tirs entendus jeudi matin avaient fait fuir des habitants vers le Nord-Ouest de la République démocratique du Congo (RDC) voisine, où ils espéraient échapper à une arrivée présumée des rebelles.

Plus de 2.300 personnes, dont des militaires, s'étaient réfugiés jeudi de l'autre côté du fleuve Oubangui dans le Nord-Ouest de la RDC, a-t-on appris vendredi de source locale congolaise.

Le général Dhaffane a assuré que les ministres Séléka étaient "au travail" mais "attendaient une réponse" du médiateur de la crise le président congolais Denis Sassou Nguesso quant à leurs griefs sur la composition du gouvernement.

Mi-décembre, la coalition de rebelles du Séléka avait pris les armes contre le régime du président François Bozizé, menaçant de prendre Bangui. Après un accord de paix signé le 11 janvier à Libreville, au Gabon, les rebelles ont accepté de participer à un gouvernement d'union nationale.

Mais le Séléka estime que ce gouvernement ne respecte pas l'accord et accuse notamment le président Bozizé d'avoir imposé plusieurs ministres délégués, fragilisant l'action gouvernementale. "On s'est fait violence pour aller au gouvernement et travailler. On ne peut pas aller contre la volonté de notre base, contre celle du peuple centrafricain ou celle de la communauté internationale", a ajouté le général Dhaffane.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Centrafrique

Centrafrique : fin de cavale à Kinshasa pour Vomitiadé, l'ancien ministre du Tourisme

Centrafrique : fin de cavale à Kinshasa pour Vomitiadé, l'ancien ministre du Tourisme

Condamné le 8 avril à deux ans de prison ferme pour viol sur mineure, l'ex-ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé, est aujourd'hui en garde à vue à Kinshasa après s'ê[...]

Centrafrique : vers un nouveau report du forum de Bangui

Prévu initialement du 27 avril au 2 mai, le forum de Bangui devrait finalement avoir lieu du 4 au 12 mai.[...]

Centrafrique : Jean-Jacques Demafouth, qui veut la peau du caméléon ?

Ex-ministre de Patassé, ex-rebelle et aujourd'hui conseiller de Catherine Samba-Panza, il tentait de tirer toutes les ficelles du pouvoir centrafricain. À force, il a fini par faire l'unanimité. Contre[...]

Centrafrique : tout savoir sur les négociations de Nairobi

Les pourparlers inter-centrafricains de Nairobi ont pris fin mercredi avec la signature par les anciens présidents Michel Djotodia et François Bozizé d'une déclaration d'engagement. Retour sur quatre[...]

Y a t-il encore un pilote dans "l'avion" centrafricain ?

Didier Niewiadowski est universitaire et ancien conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France à Bangui. En Centrafrique, on cultive l’embrouillamini, avec une[...]

Centrafrique : attaque contre une base de l'ONU dans le nord, un manifestant tué

Plusieurs centaines de manifestants ont tenté vendredi d'envahir une base de l'ONU à Kaga Bandoro, au nord de la République centrafricaine (RCA), et un manifestant a été tué dans les[...]

Crise centrafricaine : le Grand Orient de France à l'offensive

La loge maçonnique du Grand Orient de France (GOF) estime notamment qu'une deuxième transition doit succéder, en juillet, à celle dirigée par la présidente Catherine Samba-Panza.[...]

Centrafrique : Djotodia et Bozizé seront-ils présents au forum de Bangui ?

Censé regrouper toutes les parties impliquées dans la crise centrafricaine, le forum de Bangui se déroulera du 27 avril au 4 mai dans la capitale centrafricaine. La grande inconnue concerne la[...]

Centrafrique : l'espoir fait vivre François Bozizé

Chassé du pouvoir il y a tout juste deux ans, l'ancien président centrafricain François Bozizé ne se résout pas à ne plus être au centre du jeu et rêve encore du jour[...]

Centrafrique : Djotodia cherche des soutiens

L'ancien chef de la défunte Séléka cherche à rallier d'anciens soutiens dans la perspective de faire son grand retour en Centrafrique. Sans grand succès.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130209105551 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130209105551 from 172.16.0.100