Extension Factory Builder
03/02/2013 à 10:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'explosion de joie des Maliens après leur qualification pour les demi-finales de la CAN. L'explosion de joie des Maliens après leur qualification pour les demi-finales de la CAN. © AFP

Le Ghana et le Mali se sont qualifiés samedi pour les demi-finales de la CAN-2013 au détriment respectivement du Cap-Vert (2-0), contre le cours du jeu, et de l'Afrique du Sud, nation organisatrice, aux tirs au but (1-1 a.p., 3-1 t.a.b.).

Les demi-finales de mercredi prennent forme, en tout cas à moitié, en attendant les deux quarts dominicaux: le Ghana affrontera le vainqueur de Burkina Faso-Togo, et le Mali celui de Côte d'Ivoire-Nigeria.

Ghana et Mali s'étaient affrontés l'année dernière dans le match pour la troisième place, remporté par le Mali.

A Port Elizabeth, le Ghana a pris rendez-vous pour la quatrième fois de suite pour le dernier carré de l'épreuve. Les deux hommes décisifs ont été Wakaso, auteur d'un doublé (54e s.p., 90e+5) qui lui permet de rejoindre le Burkinabé Alain Traoré en tête du classement des buteurs (3 buts), et le gardien ghanéen Dauda, auteur de plusieurs grandes parades.

Mais les hommes du match furent plutôt les Cap-Verdiens, qui ont monopolisé les occasions et le jeu. L'archipel lusophone de 500.000 habitants, plus petite nation à avoir participé à une CAN, quitte le tournoi avec les honneurs, teintés de regrets. Les îliens se sont plaint de l'arbitre, qui a accordé un penalty après que Gyan a été déséquilibré épaule contre épaule dans la surface.

Le héros Diakité

A Durban, chaque équipe a eu sa mi-temps : aux Bafana Bafana la première, aux Maliens la seconde. C'est donc naturellement que Rantie a ouvert le score (31e), et que l'homme à tout faire des Aigles, leur capitaine Seydou Keita, a égalisé (58e).

Dans la loterie finale, le gardien malien Diakité, spécialiste des tirs au but, a arrêté les tentatives de Furman et Mahlangu, tandis que Majoro manquait le cadre. Le Mali, qui avait déjà sorti le pays organisateur aux tirs au but l'année dernière (le Gabon), n'a jamais remporté la CAN (une finale perdue, en 1972). Les Aigles veulent surtout donner de la "joie" à leur pays, dont le nord est en passe d'être débarrassé des groupes islamistes.

"Les nouvelles sont très bonnes et les joueurs sont libérés de ce côté-là, avait relevé le sélectionneur Patrice Carteron vendredi. Ils ont envie de participer à ce qui se passe de positif dans leur pays".

L'Afrique du Sud en revanche, qui n'aura battu que le faible Angola dans le tournoi qu'elle organise (2-0), n'a toujours pas connu le dernier carré de l'épreuve au XXIe siècle.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Mali : les cinq humanitaires capturés en février ont été libérés par l'armée française

Les cinq humanitaires maliens, dont quatre employés du Comité international de la Croix-Rouge au Mali, capturés le 8 février ont été libérés jeudi par l'armée fran&cce[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers