Extension Factory Builder
03/02/2013 à 10:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'explosion de joie des Maliens après leur qualification pour les demi-finales de la CAN. L'explosion de joie des Maliens après leur qualification pour les demi-finales de la CAN. © AFP

Le Ghana et le Mali se sont qualifiés samedi pour les demi-finales de la CAN-2013 au détriment respectivement du Cap-Vert (2-0), contre le cours du jeu, et de l'Afrique du Sud, nation organisatrice, aux tirs au but (1-1 a.p., 3-1 t.a.b.).

Les demi-finales de mercredi prennent forme, en tout cas à moitié, en attendant les deux quarts dominicaux: le Ghana affrontera le vainqueur de Burkina Faso-Togo, et le Mali celui de Côte d'Ivoire-Nigeria.

Ghana et Mali s'étaient affrontés l'année dernière dans le match pour la troisième place, remporté par le Mali.

A Port Elizabeth, le Ghana a pris rendez-vous pour la quatrième fois de suite pour le dernier carré de l'épreuve. Les deux hommes décisifs ont été Wakaso, auteur d'un doublé (54e s.p., 90e+5) qui lui permet de rejoindre le Burkinabé Alain Traoré en tête du classement des buteurs (3 buts), et le gardien ghanéen Dauda, auteur de plusieurs grandes parades.

Mais les hommes du match furent plutôt les Cap-Verdiens, qui ont monopolisé les occasions et le jeu. L'archipel lusophone de 500.000 habitants, plus petite nation à avoir participé à une CAN, quitte le tournoi avec les honneurs, teintés de regrets. Les îliens se sont plaint de l'arbitre, qui a accordé un penalty après que Gyan a été déséquilibré épaule contre épaule dans la surface.

Le héros Diakité

A Durban, chaque équipe a eu sa mi-temps : aux Bafana Bafana la première, aux Maliens la seconde. C'est donc naturellement que Rantie a ouvert le score (31e), et que l'homme à tout faire des Aigles, leur capitaine Seydou Keita, a égalisé (58e).

Dans la loterie finale, le gardien malien Diakité, spécialiste des tirs au but, a arrêté les tentatives de Furman et Mahlangu, tandis que Majoro manquait le cadre. Le Mali, qui avait déjà sorti le pays organisateur aux tirs au but l'année dernière (le Gabon), n'a jamais remporté la CAN (une finale perdue, en 1972). Les Aigles veulent surtout donner de la "joie" à leur pays, dont le nord est en passe d'être débarrassé des groupes islamistes.

"Les nouvelles sont très bonnes et les joueurs sont libérés de ce côté-là, avait relevé le sélectionneur Patrice Carteron vendredi. Ils ont envie de participer à ce qui se passe de positif dans leur pays".

L'Afrique du Sud en revanche, qui n'aura battu que le faible Angola dans le tournoi qu'elle organise (2-0), n'a toujours pas connu le dernier carré de l'épreuve au XXIe siècle.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Mali : 3 Casques bleus blessés dans l'explosion d'une mine, le chef de la Minusma indemne

Mali : 3 Casques bleus blessés dans l'explosion d'une mine, le chef de la Minusma indemne

Trois Casques bleus ont été blessés au Mali, jeudi, dans l'explosion d'une mine au passage de leur convoi dans lequel avait pris place le commandant en chef de la Minusma, le général danois Micha[...]

Terrorisme : quand Hollande joue les cow-boys au Mali

Au Mali, le président français n'hésite plus à ordonner des assassinats ciblés contre les chefs jihadistes. Une "neutralisation" sans autre forme de procès.[...]

"O Ka" : Souleymane Cissé le justicier

À partir de l'expulsion de ses soeurs de sa maison natale, le réalisateur malien revient sur l'histoire de sa famille. Un film engagé, tourné vers l'avenir.[...]

Mali : un Casque bleu bangladais tué dans une attaque à Bamako

Selon des sources sécuritaires maliennes, un Casque bleu de la Minusma été tué et un autre grièvement blessé par des tirs d'assaillants non identifiés dans la nuit de lundi à[...]

Tomi, IBK, Bongo : des écoutes embarrassantes

Des chefs d’Etat étrangers, qui plus est des amis de la France, écoutés dans le cadre d’investigations judiciaires ? Voilà qui, d’un point de vue diplomatique, et même si[...]

Crise malienne : pourquoi Ménaka cristallise les tensions

Alors que la rébellion du Nord-Mali réclame toujours des amendements à l'accord d'Alger pour le signer, la situation sécuritaire se détériore depuis la reprise de la ville de[...]

Mali : l'armée accusée d'avoir exécuté neuf personnes à Tin Hama

Des combats entre les rebelles de la CMA et l'armée malienne ont eu lieu jeudi matin à Tin Hama, près d'Ansongo, dans le nord-est du Mali. Dans un communiqué, les rebelles accusent les soldats maliens[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Deux importants chefs jihadistes tués dans le nord du Mali par l'armée française

Le ministère français de la Défense a affirmé mercredi dans un communiqué avoir neutralisé deux importantes figures du jihadisme dans le nord du Mali : Abdelkrim al-Targui et Ibrahim Ag[...]

Mali : le chef jihadiste Abdelkrim al-Targui tué par l'armée française

Abdelkrim al-Targui, l'un des principaux chefs d'Aqmi, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi par l'armée française dans le nord-est du Mali. Plusieurs autres jihadistes ont[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers