Extension Factory Builder
03/02/2013 à 10:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La police anti-émeutes déployée devant le palais présidentiel, le 2 février 2013 au Caire. La police anti-émeutes déployée devant le palais présidentiel, le 2 février 2013 au Caire. © AFP

La situation était calme dimanche matin autour du palais présidentiel au Caire après des heurts sporadiques dans la nuit entre les forces de sécurité et des manifestants, selon des témoins.

Des unités de police en poste près du palais sont intervenues tard dans la nuit à coup de gaz lacrymogènes lorsque des protestataires ont tenté de forcer l'une des entrées du bâtiment, a-t-on ajouté de mêmes sources, sans faire état de victime.Des jeunes, parmi des centaines de manifestants rassemblés samedi soir devant le palais, ont jeté des pierres, des cocktails molotov et des feux d'artifice contre l'enceinte du bâtiment, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ils protestaient contre le président islamiste Mohamed Morsi, en scandant les slogans de la révolte ayant provoqué la chute de l'ancien président Hosni Moubarak il y a deux ans: "Dégage" ou "Le peuple veut la chute du régime".

Funérailles symboliques

Un des manifestants a déclaré samedi soir que le rassemblement visait notamment à rendre hommage, par des funérailles symboliques, à un manifestant tué la veille.

La Garde républicaine, déployée à l'intérieur du palais, n'est pas intervenue contre les manifestants. "Nous ne répondons plus aux provocations de certains manifestants devant le palais", a déclaré son commandant, le général Mohamed Ahmed Zaki, dans une déclaration publiée par l'agence officielle Mena.

Une vidéo montrant un homme nu battu par des policiers anti-émeutes lors des manifestations de vendredi devant le palais présidentiel, diffusée sur internet par des chaînes de télévision, a provoqué des appels de l'opposition à la démission du ministre de l'Intérieur Mohamed Ibrahim, qui a annoncé une enquête.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Brève visite du président égyptien Sissi en Arabie saoudite

Brève visite du président égyptien Sissi en Arabie saoudite

Le chef de l’État égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a effectué samedi une brève visite à Ryad pendant laquelle il s'est entretenu avec le roi Salmane d'Arabie saoudite alors que les deux pay[...]

Espagne : Sissi à Madrid, les défenseurs des droits de l'homme dénoncent la répression en Égypte

Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy a reçu jeudi le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Une visite d'un jour mal accueillie par les défenseurs des droits de l'homme qui[...]

En Égypte, c'est "la restauration"

Peu d'entre vous le savent : les États-Unis ont tranquillement repris, il y a un mois, leur aide militaire de 1,3 milliard de dollars par an à l'Égypte.[...]

Égypte : rassemblement anti-voile place Tahrir, les femmes s'expriment

L’écrivain et journaliste égyptien Cherif Choubachy a appelé, le 6 avril, sur sa page Facebook, les femmes égyptiennes à retirer leur voile sur la place Tahrir le 1er mai. Un appel qui fait[...]

Rapprochement en cours entre la Côte d'Ivoire et l'Égypte

Snobée par certains poids lourds du continent, tels que l'Afrique du Sud et l'Angola, la Côte d'Ivoire a désormais les yeux tournés vers la République arabe d'Égypte, dont elle[...]

Égypte : Mohamed Morsi, sans l'auréole du martyr

Alors que le régime du maréchal Sissi éradique les Frères musulmans à tour de bras, le président déchu écope de vingt ans de prison. Une condamnation à mort[...]

Ligue arabe : réunion des chefs d'état-major, première étape vers une force conjointe ?

Une commission regroupant les chefs d'état-major des membres de la Ligue arabe a entamé mercredi au Caire les travaux destinés à mettre sur pied une force arabe conjointe. Fin mars, l'organisation[...]

Égypte : l'ancien président Mohamed Morsi condamné à vingt ans de prison

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, a été condamné mardi à vingt ans de prison. Il risquait la peine de mort.[...]

Égypte : verdict attendu pour Mohamed Morsi, qui risque la peine de mort

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, pourrait écoper de la peine de mort mardi pour "incitation au meurtre", plus de 20 mois après sa destitution par l'ex-chef de l'armée[...]

Égypte : 11 condamnés à mort pour des heurts lors d'un match de foot

Onze supporters ont été condamnés à la peine capitale dimanche en Égypte lors d'un nouveau procès des émeutes en 2012 à Port-Saïd. Elles avaient fait 74 morts dans un [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130203101349 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130203101349 from 172.16.0.100