Extension Factory Builder
03/02/2013 à 10:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La police anti-émeutes déployée devant le palais présidentiel, le 2 février 2013 au Caire. La police anti-émeutes déployée devant le palais présidentiel, le 2 février 2013 au Caire. © AFP

La situation était calme dimanche matin autour du palais présidentiel au Caire après des heurts sporadiques dans la nuit entre les forces de sécurité et des manifestants, selon des témoins.

Des unités de police en poste près du palais sont intervenues tard dans la nuit à coup de gaz lacrymogènes lorsque des protestataires ont tenté de forcer l'une des entrées du bâtiment, a-t-on ajouté de mêmes sources, sans faire état de victime.Des jeunes, parmi des centaines de manifestants rassemblés samedi soir devant le palais, ont jeté des pierres, des cocktails molotov et des feux d'artifice contre l'enceinte du bâtiment, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ils protestaient contre le président islamiste Mohamed Morsi, en scandant les slogans de la révolte ayant provoqué la chute de l'ancien président Hosni Moubarak il y a deux ans: "Dégage" ou "Le peuple veut la chute du régime".

Funérailles symboliques

Un des manifestants a déclaré samedi soir que le rassemblement visait notamment à rendre hommage, par des funérailles symboliques, à un manifestant tué la veille.

La Garde républicaine, déployée à l'intérieur du palais, n'est pas intervenue contre les manifestants. "Nous ne répondons plus aux provocations de certains manifestants devant le palais", a déclaré son commandant, le général Mohamed Ahmed Zaki, dans une déclaration publiée par l'agence officielle Mena.

Une vidéo montrant un homme nu battu par des policiers anti-émeutes lors des manifestations de vendredi devant le palais présidentiel, diffusée sur internet par des chaînes de télévision, a provoqué des appels de l'opposition à la démission du ministre de l'Intérieur Mohamed Ibrahim, qui a annoncé une enquête.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Égypte : double attentat au Caire, cinq blessés dont deux policiers

Deux bombes ont explosé mardi au Caire. Cinq personnes, dont au moins deux policiers, ont été blessées.[...]

La danse orientale, à corps perdus

Tantôt vénérée tantôt méprisée, la danse orientale peine aujourd'hui à se produire sur les scènes du monde arabe. Retour sur un art populaire à la[...]

Égypte : une bombe explose au Caire, trois blessés dont deux policiers

L'explosion d'une bombe posée entre deux voitures, près d'un point sécurité dans le centre du Caire, a blessé deux policiers et un civil, selon des sources au sein des services de secours et[...]

La présidentielle égyptienne sera supervisée par l'Union européenne

L'Union européenne va, pour la première fois, superviser l'élection présidentielle prévue fin mai en Égypte. L'ex-homme fort de l'armée, Abdel Fattah al-Sissi, en est le grand[...]

Maghreb : Ô Rap ! Ô désespoir !

De Rabat à Tripoli, ils traduisent, avec des paroles parfois très crues, la colère et les frustrations de la jeunesse face à l'oppression et à l'injustice, mais aussi sa[...]

Égypte : dans les mâchoires d'Al-Qaïda

Quasi démilitarisé par l'accord de paix israélo-égyptien de 1979, le Sinaï est devenu le sanctuaire d'une demi-douzaine de groupes jihadistes dont les attentats vont se multipliant.[...]

Égypte : trois figures de la révolte de 2011 condamnées à de la prison ferme

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 contre Hosni Moubarak ont été confirmées, lundi, par un tribunal égyptien. Ce dernier a[...]

Égypte : la justice confirme les peines de prison de trois figures de la révolution

Les peines de trois ans de prison ferme infligées à trois figures de la révolte de 2011 ont été confirmées lundi par la justice égyptienne. Ils étaient accusés[...]

Égypte : le procès de Mohamed Morsi pour incitation au meurtre ajourné à dimanche

Le procès du président destitué Mohamed Morsi pour "incitation au meurtre" de manifestants a été ajourné à dimanche pour entendre les témoignages de hauts[...]

Égypte : 23 morts dans le Sud dans des heurts tribaux

Au moins 23 personnes ont été tuées samedi dans des affrontements entre tribus dans le sud de l'Egypte, a indiqué un média officiel, tandis que le ministère de l'Intérieur[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers