Extension Factory Builder
02/02/2013 à 17:06
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Commissaire des prisons, Paradzai Zimondi, à Harare, au Zimbabwe. Le Commissaire des prisons, Paradzai Zimondi, à Harare, au Zimbabwe. © AFP

Le Zimbabwe a recruté un nouveau bourreau, après sept années de recherches, pour appliquer la peine de mort dans le pays, où 76 personnes attendent leur exécution, a annoncé un haut responsable des prisons.

"En effet, nous avons désormais un bourreau", a déclaré le Commissaire des prisons, Paradzai Zimondi, cité samedi par le quotidien d'Etat The Herald. L'ancien bourreau avait pris sa retraite en 2005. Des publicités avaient régulièrement été publiées par le gouvernement dans la presse, mais les candidats se sont fait attendre.

Sur 16.902 criminels actuellement détenus dans les prisons du Zimbabwe, 76 personnes attendent leur exécution par pendaison, a précisé Paradzai Zimondi.
"Ces personnes doivent encore être exécutées. En fait, personne n'a été exécuté depuis douze ans", a-t-il ajouté.

Certains prisonniers ont été condamnés à mort il y a plus de 14 ans mais avaient entamé une procédure d'appel lorsque le précédent bourreau est parti à la retraite. Deux des condamnés sont des femmes, qui pourraient être épargnées si une nouvelle Constitution est adoptée par référendum cette année.
Le projet de nouvelle Constitution supprime la peine capitale pour les femmes ainsi que pour les hommes de moins de 21 ans ou plus de 70 ans.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Zimbabwe

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

UE-Zimbabwe : après 12 ans de sanctions, 234 millions d'euros d'aide ?

Dans le cadre du processus de normalisation de ses relations avec le Zimbabwe, l'Union européenne (UE) a annoncé vendredi qu'elle était disposée à s'engager dans un "programme d'aide plurian[...]

Tortures au Zimbabwe : la police sud-africaine appelée à ouvrir des nouvelles enquêtes

À la suite d'une requête d'association des droits humains, la Cour constitutionnelle sud-africaine a ordonné jeudi pour la troisième fois à la police nationale d'ouvrir une enquête sur des[...]

Zimbabwe - Robert Mugabe : "Quand mon heure sera venue, je vous le dirai"

Robert Mugabe n'a pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds au sein de son propre parti. Dans des images diffusées mercredi, le président zimbabwéen s'est clairement chargé de recadrer ses[...]

Zimbabwe : Dis-Grace & Bob-la-rallonge... Mugabe(s) forever ?

Jusqu’où ira la tentation oligarchique au sommet de l’État zimbabwéen ? Alors que Robert Mugabe, qui multiplie les mandats à rallonge, montre de plus en plus de signes de faiblesse, sa[...]

Sanctions de l'UE contre la Russie : Mugabe soutient Moscou

À l'issue d'un entretien accordé mardi à Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a apporté son soutien[...]

Zimbabwe : Mick Pearce et l'observation des termites

Et si les termites avaient beaucoup à nous apprendre ? Ce n'est en tout cas pas Mick Pearce qui dira le contraire ! Cet architecte né à Harare en juin 1938 et diplômé de[...]

Zimbabwe : des manifestants de l'opposition violemment réprimés par la police

La police zimbabwéenne a une fois de plus réprimé à coups de matraques une manifestation de l’opposition contre le chômage mercredi 27 août, procédant à une douzaine[...]

La vie devant elle

Avec son style enlevé et ses trouvailles littéraires, NoViolet Bulawayo montre le monde tel qu'il va (plutôt mal) à travers les yeux d'une enfant.[...]

Les papys font de la résistance

Gérontocratie ? Les vétérans de la politique africaine n’entendent pas quitter la scène. En particulier les quatre mousquetaires Abdelaziz Bouteflika, Abdoulaye Wade, Robert Mugabe et Paul Biya.[...]

Zimbabwe : la guerre ouverte au sein de l'opposition s'intensifie

La guerre ouverte au sein du principal parti d'opposition zimbabwéen, le MDC, s'est intensifiée samedi, plusieurs ténors du parti votant la suspension du leader national Morgan Tsvangirai pour violences et [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers