Extension Factory Builder
26/01/2013 à 18:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La joie des Ivoiriens après le but de Yaya Touré face à la Tunise, le 26 janvier 2013. La joie des Ivoiriens après le but de Yaya Touré face à la Tunise, le 26 janvier 2013. © AFP/Alexander Joe

Bis repetita, mais avec la manière cette fois: la Côte d'Ivoire a logiquement remporté son deuxième match dans la CAN-2013 en surclassant une Tunisie trop timorée (3-0), sous l'impulsion de Gervinho et Yaya Touré, samedi à Rustenburg.

Bis repetita, mais avec la manière cette fois: la Côte d'Ivoire a logiquement remporté son deuxième match dans la CAN-2013 en surclassant une Tunisie trop timorée (3-0), sous l'impulsion de Gervinho et Yaya Touré, samedi à Rustenburg. Avec six points en poche, les Eléphants devaient attendre le résultat du match suivant: en cas de nul lors d'Algérie-Togo, ils seraient qualifiés. Mais quoi qu'il arrive, ils auront lancé leur tournoi.

Et merci à Gervinho et Yaya Touré ! Déjà auteurs d'un premier match énorme (chacun bâtisseur d'un but et auteur d'un autre), l'ailier d'Arsenal et le milieu de Manchester City se présentent comme deux des hommes forts du tournoi. Gervinho, qui avait ouvert le score (21e, 1-0) et insufflé le danger à chacune de ses touches de balle et de ses courses, a servi Ya Konan pour clore la fête (90e, 3-0). Yaya Touré a contrôlé le milieu, secondé par la paire Romaric-Tioté très active à la récupération, et orienté le jeu, avant de tuer le match d'une superbe frappe (87e, 2-0).

Deux buts de fin de match venant matérialiser le réveil ivoirien. Car il était hors de question pour Sabri Lamouchi que ses Eléphants reproduisent la faible prestation de mardi, "la pire" depuis qu'il a pris ses fonctions (fin mai 2012), malgré la victoire (2-1 contre le Togo). Et ils ont bien reçu le message: il y eut plus d'application et surtout de rythme dans leur jeu, d'emblée, avant une seconde période plus gestionnaire.

Il faut dire que le sélectionneur avait tenté un coup façon électrochoc: il a tout bonnement éjecté l'idole Drogba du onze initial ! Drogba (35 ans en mars) est entré à la 68e minute, et on ne l'a pas davantage vu que mardi...

Il est évidemment absurde de faire le comparatif entre le buteur star et la jeune pousse alignée à sa place, Lacina Traoré. Mais ce dernier, qui explose cette saison à l'Anzhi Makhachkala aux côtés d'Eto'o, s'est bien fondu dans l'équipe et montré utile dans ses déviations. S'il a perdu à bout portant son duel avec Ben Cherifia, auteur d'un exploit (21e), et peu pesé en seconde période, Traoré a cependant délivré dans la foulée de son face-à-face la passe décisive à Gervinho au gré d'un une-deux enrhumant Ifa (1-0, 21e).

Ce but récompensait une entame de match d'Eléphants morts de faim qui multipliaient les situations chaudes dans la surface de Tunisiens éberlués. Les Eléphants avaient retrouvé leur stature et leur patte.

Libérés par le but et leurs bonnes dispositions, ils géraient davantage la suite, et auraient même dû obtenir un penalty pour une main flagrante de Chammam dans sa surface (44e). L'idée: ne pas s'emballer face à des Tunisiens qui savent "jouer à l'italienne", comme l'avait relevé Lamouchi après leur victoire au forceps sur l'Algérie (1-0). Alors la seconde période fut plus équilibrée, et les Aigles de Carthage déployaient un peu plus leurs ailes.

Mais de manière stérile, avec simplement ces frappes de Khlifa, non cadrée (48e) et sur Barry alors qu'il était seul devant la cage ivoirienne (85e). Msakni, auteur du but de la victoire mardi et de quelques accélérations de classe, n'a guère pesé, hormis cette dernière tête captée par Barry (90e+2).
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : la police appelle à 'ne pas lyncher' les suspects d'enlèvements d'enfants

Côte d'Ivoire : la police appelle à "ne pas lyncher" les suspects d'enlèvements d'enfants

La police ivoirienne a appelé vendredi à "ne pas lyncher" les suspects d'enlèvements d'enfants, comme cela est déjà arrivé en Côte d'Ivoire où une vague d'assassin[...]

L'audiovisuel ivoirien attend beaucoup de la chaîne A+

La nouvelle chaîne satellitaire de Canal+ mise sur les séries africaines. Une bonne nouvelle pour les producteurs d'Abidjan, qui manquent de financements comme de canaux de diffusion.[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire qualifiée, tirage au sort entre la Guinée et le Mali !

La Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour les quarts de finale en battant le Cameroun mercredi (1-0), mais dans l'autre match du groupe D la Guinée et le Mali ont encore fait un nul (1-1) et seront[...]

Côte d'Ivoire : important dispositif sécuritaire pour lutter contre les enlèvements d'enfants

Le gouvernement  ivoirien n'a pas attendu longtemps pour tirer la sonnette d'alarme sur le phénomène récurent d'enlèvements d'enfants dans le pays depuis quelques mois.[...]

Cameroun-Côte d'Ivoire : Hervé Renard et Volker Finker, deux entraîneurs sous pression

Avant le choc décisif pour la qualification en quarts de finale entre le Cameroun et la Côte d'Ivoire à 19 heures ce mercredi, Hervé Renard et Volker Finke sont dos au mur. Zoom sur leur[...]

Côte d'Ivoire : le "miracle" économique à l'épreuve

Croissance impressionnante, construction à tout va, climat des affaires assaini... La Côte d'Ivoire fait des progrès considérables depuis la crise de 2010. Mais tout le monde n'en profite pas.[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

La malédiction de la CAN 2015 frappe le Mali

La Côte d'Ivoire a égalisé en toute fin de match face au Mali (1-1) après avoir pris tous les risques. Les deux équipes sont au coude à coude dans un groupe qui n'a accouché que de[...]

Côte d'Ivoire : souvenirs du dernier maire d'Abidjan

À 81 ans, Ernest N'Koumo Mobio est toujours épris de sa ville, dont un tableau orne le hall de sa résidence des Deux-Plateaux, à Cocody. Il confie à Jeune Afrique quelques souvenirs de[...]

Côte d'Ivoire : voisins, voisines abidjanais

Ils gagnent leur vie, mais simplement. Ils se croisent chaque jour dans les quartiers modestes ou huppés de Cocody. Rencontre avec Mariette, Éric, Isaac et Franck. Leur quotidien, leurs rêves, leurs[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130126175719 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130126175719 from 172.16.0.100