Extension Factory Builder
26/01/2013 à 17:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le mausolée d'un saint incendié dans un haut lieu du tourisme en Tunisie. Le mausolée d'un saint incendié dans un haut lieu du tourisme en Tunisie. © AFP

Le gouvernement tunisien a promis des mesures "d'urgence" pour protéger les mausolées soufis visés par des dizaines d'attaques, une annonce qualifiée samedi de "positive" mais tardive par l'Union soufie de Tunisie qui accuse des groupuscules salafistes de ces saccages.

Mis à jour le 26/01/13 à 17h00

Le gouvernement tunisien a promis des mesures "d'urgence" pour protéger les mausolées soufis visés par des dizaines d'attaques, une annonce qualifiée samedi de "positive" mais tardive par l'Union soufie de Tunisie qui accuse des groupuscules salafistes de ces saccages.

Le ministre de la Culture, Mehdi Mabrouk, a indiqué vendredi soir qu'une "stratégie d'urgence" serait mise en place par "les ministères de la Culture, de l'Intérieur et des Affaires religieuses pour faire face aux agressions répétées contre les mausolées et zaouias", selon l'agence officielle TAP.

Selon lui, la surveillance de ces sanctuaires est devenue "une affaire urgente" étant donné "que des indices claires prouvaient l'existence d'une démarche planifiée par certains partis obscurantistes" contre le patrimoine religieux et culturel tunisien.

Les islamistes radicaux, en particulier les salafistes, considèrent que les mausolées soufis érigés à la mémoire de saints musulmans contreviennent au précepte de l'unicité de Dieu. L'Union soufie de Tunisie les accuse dès lors de chercher à détruire systématiquement ces sanctuaires.

Le secrétaire général de cette association, Mohamed El Heni, a salué la promesse du ministre de la Culture mais regretté qu'aucune mesure concrète n'ait été annoncée, alors que depuis huit mois près d'une quarantaine de mausolées ont été saccagés ou incendiés. "On salue cette initiative mais on répète que le gouvernement a agi très en retard. Nous espérons que (les mesures) seront mises en place rapidement et que ce ne sera pas un simple effet d'annonce", a-t-il déclaré à l'AFP.

Il a relevé que le ministre de la Culture a toujours été à l'écoute des confréries soufies contrairement au ministère de l'Intérieur qui n'a jamais réagi face à la recrudescence des attaques.

Des centaines de personnes ont pu participer sans incident aux cérémonies du mausolée de Sidi Belhassen Chedly, dans le sud de Tunis, qui chaque année attirent la foule le samedi suivant la fête du Mouled, qui marque la naissance du prophète Mohamed, selon un photographe de l'AFP. Des militaires ont été déployés aux abords de ce lieu de culte pour l'occasion.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Présidentielle tunisienne : soulagement général à la fin de la campagne

Le 21 décembre, les Tunisiens décideront qui de Moncef Marzouki ou Béji Caïd Essebsi sera le premier président postrévolution légitimé par les urnes. Jusqu’au bout, les[...]

Tunisie : fin de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle

Les Tunisiens de l'étranger, notamment en France, ont commencé à voter dès vendredi, dernier jour de la campagne pour le second tour de la présidentielle, qui opposera dimanche Moncef Marzouki[...]

Tunisie : le "cas" Marzouki divise Ennahdha

À quelques jours de la présidentielle, au sein du parti islmaiste tunisien Ennahdha, on se demande comment gérer le "cas" Moncef Marzouki avec un minimum de dommages collatéraux ?[...]

Tunisie : des jihadistes revendiquent les assassinats de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi

Abou Mouqatel (de son vrai nom Abou Bakr al-Hakim), un jihadiste tunisien recherché par les autorités, a revendiqué mercredi l'assassinat de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi, tués en 2013.[...]

Documentaire : trois garçons, une fille et la révolution

Mêlant fiction et réalité, la réalisatrice Raja Amari raconte les prémices et le déroulement de la révolution tunisienne à travers quelques documents d'archives,[...]

Marzouki : "Mohamed Bouazizi est devenu un symbole qui a franchi les frontières tunisiennes"

Le président tunisien Moncef Marzouki a tenu un meeting de campagne pour sa réélection à Sidi Bouzid, mercredi, jour anniversaire de l'immolation de Mohamed Bouazizi, un des symboles de la[...]

Tunisie - Aziz Krichen : "Marzouki est l'esclave de sa propre passion dévorante du pouvoir"

À quelques jours du second tour du scrutin présidentiel prévu le 21 décembre, Aziz Krichen, ancien ministre-conseiller en affaires politiques de Moncef Marzouki, analyse les récents changements[...]

Tunisie : Hamadi Jebali, à droite toute !

Déçu des orientations prises par Ennahdha, le dirigeant islamiste tunisien claque la porte du parti. Et prépare la suite... en essayant de doubler Marzouki sur sa droite.[...]

Tunisie : Nidaa Tounes dit avoir trouvé une majorité sans les islamistes

Le parti anti-islamiste Nidaa Tounès est en mesure de former une coalition majoritaire au Parlement pour gouverner sans avoir à nouer une alliance contre-nature avec les islamistes d'Ennahdha, a affirmé[...]

Mali : le Tunisien Mongi Hamdi nommé à la tête de la Minusma

Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Mongi Hamdi, remplace le Néerlandais Bert Koenders à la tête de la Minusma, a annoncé vendredi un communiqué des Nations unies.  [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers