Extension Factory Builder
23/01/2013 à 21:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Maroc n'a pu se défaire du Cap-Vert. Le Maroc n'a pu se défaire du Cap-Vert. © AFP

Le Maroc n'a pas arrangé sa situation dans la CAN 2013 en étant tenu en échec par le Cap Vert (1-1) et n'a dû son salut qu'à une égalisation d'El Arabi dans le dernier quart d'heure, mercredi à Durban (groupe A).

Mis à jour le 24/01 à 07h49.

Après avoir fait chuter le Cameroun d'Eto'o en qualifications et avoir tenu la dragée haute à l'Afrique du Sud (0-0), le pays organisateur, lors du match d'ouverture, les coéquipiers du Lillois Ryan Mendes, novices en Coupe d'Afrique, ont failli réaliser la première grosse sensation du tournoi face à des Marocains une nouvelle fois très décevants.

L'Histoire retiendra que c'est Luis Soares, alias Platini, qui a offert le premier but au Cap Vert dans l'épreuve-reine du continent après une belle ouverture de Mendes (35) à la suite d'une énorme erreur de relance marocaine. Mais El Arabi a sauvé les siens en parvenant à égaliser en fin de rencontre (78).

Exploit

L'exploit aurait pu être immense pour le Cap Vert, une nation considérée comme l'une des plus faibles du plateau. Mais en étant encore en vie après deux matches, elle a d'ores et déjà réussi sa CAN-2013.

Pour les Lions de l'Atlas, les craintes apparues contre l'Angola (0-0) se sont justifiées et ils devront maintenant se défaire des Bafana Bafana devant leur public, dimanche, pour espérer atteindre le Top 8. Autant dire que la tâche paraît délicate, leur prestation d'ensemble faisant surtout redouter un nouveau retour à la maison rapide comme en 2012.

Le sélectionneur Rachid Taoussi pensait pouvoir redonner un peu de souffle à son équipe avec la titularisation de Belhanda, enfin totalement apte physiquement. Mais milieu de terrain, dont l'avenir à Montpellier est plus qu'incertain, n'a quasiment rien apporté sur le plan offensif. Et il sera suspendu contre l'Afrique du Sud après avoir reçu un deuxième carton jaune en deux matches.

Héros

Taoussi a tout de même eu le nez creux en faisant entrer après la pause l'attaquant El Arabi, le héros de la soirée.

C'est surtout Mendes et Platini qui ont crevé l'écran. Le premier, auteur de la passe décisive, a donné le tournis à la défense marocaine par sa vitesse et sa technique alors que le second n'a jamais si bien porté son surnom, faisant admirer sa frappe de balle (34) avant son but libérateur.

Tout se jouera donc lors de l'ultime journée de la poule. En cas de victoire face à l'Angola, dimanche à Port Elizabeth, le Cap Vert pourra poursuivre sa formidable aventure alors que le Maroc peut s'attendre à un match aux couteaux contre le pays organisateur avec en jeu une place en quart de finale.

Suivez toutes les infos sur le sport africain avec le compte Twitter @Sport_JA.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Maroc : Abdellatif Hammouchi, de l'ombre à la lumière

Il y a un an, le patron du renseignement intérieur marocain était convoqué par une juge française, ce qui provoquait une crise diplomatique entre Paris et Rabat. Aujourd'hui, la France le[...]

Libye : suspension du dialogue pour une sortie de crise

Le Parlement libyen siégeant à Tobrouk (Est), reconnu par la communauté internationale, a décidé lundi de suspendre sa participation au dialogue sur une sortie de crise parrainé par[...]

Mustapha Hadji : "En football, le Maroc a pris du retard... mais nous pouvons revenir au sommet"

Ballon d’Or africain 1998, Mustapha Hadji est un des meilleurs joueurs de l’histoire du football du continent. Aujourd’hui sélectionneur-adjoint du Maroc, l’ancien milieu de terrain de Nancy, du [...]

Maroc : les nouvelles filières de Daesh

Une série de coups de filet opérés récemment par la DGST d'Abdellatif Hammouchi a révélé une évolution préoccupante des cellules jihadistes dans le nord du[...]

Maroc : les régularisations à l'heure du bilan

Un premier bilan de l'opération de régularisation des migrants clandestins au Maroc a été présenté par le CNDH à Rabat, le 7 février.[...]

Maroc, Tunisie : le bras de fer avec la CAF ne fait que commencer

Durement sanctionné après son refus d'organiser la CAN Orange 2015, le Maroc n'a pas l'intention de se laisser faire. Tout comme la Tunisie, elle aussi visée.[...]

Moi, Aïssatou, Guinéenne régularisée au Maroc, mais toujours en sursis

Aïssatou Barry est une migrante guinéenne qui a survécu à l'enfer du tristement célèbre camp de Gourougou, dans le nord du Maroc, qui abrite les migrants clandestins voulant rallier [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130123213208 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130123213208 from 172.16.0.100