Extension Factory Builder
21/01/2013 à 09:37
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Supporteurs de la RDC le 20 décembre 2013 à Port Elizabeth. Supporteurs de la RDC le 20 décembre 2013 à Port Elizabeth. © AFP/Stephane de Sakutin

Le Ghana, un des grands favoris de la CAN-2013, est tombé de haut en étant rejoint par une rafraîchissante équipe de la RDC (2-2), dans le groupe B où le Mali a peiné pour vaincre le Niger, sur un but de Seydou Keita (1-0), dimanche à Port Elizabeth.

Le Ghana, un des grands favoris de la CAN-2013, est tombé de haut en étant rejoint par une rafraîchissante RDC (2-2), dans le groupe B où le Mali a peiné pour vaincre le Niger, sur un but de Seydou Keita (1-0), dimanche à Port Elizabeth.

Le Mali signe ainsi la première victoire du tournoi, lors d'une journée qui aura vraiment lancé la compétition après les tristes 0-0 de la veille (Afrique du Sud-Cap-Vert et Angola-Maroc, dans le groupe A).

Le Ghana, présent au moins dans le dernier carré des trois dernières CAN, semblait tenir le bon bout avec des buts inscrits aux moments habituellement propres à casser le moral de l'adversaire, de part et d'autre de la pause, par Badu (40e) et Asamoah (50e).

Mais c'était sans compter sur la montée en puissance des Congolais, qui allaient se révolter pour réduire rapidement le score par leur capitaine Mputu (53e) puis égaliser grâce au penalty de Mbokani (69e).

C'était une RDC joueuse et sans complexe qui a donc remonté deux buts, sous la houlette du Français Claude Le Roy, qui établissait sur le banc un record de participations avec sa 7e CAN.

 Le gardien congolais Muteba Kidiaba célèbre un des buts de son équipe. Une des images de cette CAN 2013 :

Le quatrième nul en quatre matches a failli se produire lors du match suivant, surtout au vu d'une première période sans aucun tir cadré, mais le capitaine malien Seydou Keita, déjà auteur d'une frappe sur l'équerre (77e), a délivré les siens en profitant d'une mauvaise sortie aérienne du gardien nigérien (84e).

Le Niger emmené par Maazou, pour sa deuxième participation seulement à une CAN (après 2012) et trop timide offensivement, a échoué à glaner le premier point de son histoire dans le tournoi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois 'spots' tendance pour sortir

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois "spots" tendance pour sortir

Être riche, c'est aussi connaître les derniers lieux à la mode, là où il faut absolument se montrer. Jeune Afrique a sélectionné les trois "spots" du moment.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles[...]

Urbanisme : quand les architectes africains font leur révolution

Fini le tout-climatisation et les constructions grandes consommatrices d'énergie ! Place dorénavant aux bâtiments respectueux de l'environnement et des populations africaines. Du nord au sud du[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef... Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex