Extension Factory Builder
20/01/2013 à 12:59
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La carte du site gazier de Tiguentourine, près d'In Amenas. La carte du site gazier de Tiguentourine, près d'In Amenas. © Jeune Afrique

25 corps d'otages ont été découverts dimanche par les forces spéciales algériennes qui sécurisaient le site gazier d'In Amenas. La veille, le ministère de l'Intérieur avait fait état de 23 morts, otages étrangers et algériens, civils et membres de la sécurité. Le Premier ministre algérien doit fournir un bilan plus précis du nombre des victimes cet après-midi, lors d'une conférence de presse.

Cet après-midi, à 14h30, le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal doit tenir une conférence de presse pour donner un bilan précis du nombre des victimes de la prise d'otages perpétuée par un commando jihadiste sur le site gazier d'In Amenas.

Samedi soir, le ministère de l'Intérieur avait fait état de 32 islamistes éliminés. Du côté des otages, le bilan pourrait atteindre une cinquantaine de personnes tuées. La télévision Ennahar et le quotidien francophone El-Watan ont annoncé dimanche respectivement la découverte de 25 et 30 nouveaux morts sur le site gazier d'In Amenas, en plein Sahara algérien. La veille, le ministère de l'Intérieur avait fait état de 23 morts, otages étrangers et algériens, civils et membres de la sécurité. Les forces algériennes avaient pu libérer 685 employés algériens et 107 étrangers, avait-il ajouté.

Le ministre de la Communication Mohamed Saïd avait annoncé dimanche matin que malheureusement, le bilan risquait d'être revu à la hausse après un premier bilan provisoire officiel fourni samedi soir de 23 étrangers et Algériens morts, outre 32 assaillants tués par l'armée qui a donné l'assaut final samedi.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

Algérie : l'entraîneur du NAHD limogé après une altercation avec Anelka

L'entraîneur de l'équipe algérienne du NA Hussein Dey, Ighil Meziane, a été limogé après une "altercation" avec l'ancien international français Nicolas Anelka, direc[...]

Moi, Fathy le Fou, maître du "trait pourri"

Mon pays, l’Algérie, a été pionnier dans la zone minée de la caricature politique en Afrique du Nord. J’ai fait partie de ses éclaireurs, envoyé à l’ombre avec[...]

Algérie : la nouvelle Constitution, l'Arlésienne de Bouteflika

En avril 2011, le chef de l'État annonce son intention de faire réviser la loi fondamentale. Quatre ans et plusieurs consultations plus tard, le projet de réforme n'a toujours pas[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Algérie : l'embarrassante affaire Medjdoub

La plainte contre X pour torture déposée à Luxembourg, le 20 octobre 2012, par les avocats de Chani Medjdoub, un homme d'affaires algéro-luxembourgeois poursuivi pour corruption[...]

Algérie : Bouteflika les secrets du quatrième mandat

Pourquoi et comment, malgré un AVC qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une[...]

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première[...]

Massacre de Sétif en Algérie : premier hommage d'un ministre français 70 ans après

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a rendu dimanche un hommage aux victimes algériennes de Sétif, 70 ans après le massacre qui a fait[...]

Massacre de Sétif : un ministre français qualifie sa visite en Algérie de "geste fort"

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a qualifié de "geste fort" sa visite dimanche en Algérie pour marquer le 70e anniversaire du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130120130138 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130120130138 from 172.16.0.100