Extension Factory Builder
19/01/2013 à 11:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Tunis: sécurité renforcée autour de l'ambassade de France. Tunis: sécurité renforcée autour de l'ambassade de France. © AFP

Un important dispositif sécuritaire a été déployé dans le centre de Tunis, notamment autour de l'ambassade de France, alors que Paris était dénoncé pour son intervention au Mali par un imam salafiste, lors de la prière musulmane hebdomadaire du vendredi.

"La France a suivi le chemin des Etats-Unis pour tuer des musulmans, des musulmans qui n'ont rien d'autre que des tentes pour se protéger au Mali", a affirmé l'imam officiant dans une mosquée à l'Ariana, près de Tunis, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans un prêche enflammé, il a aussi dénoncé l'Algérie qui a ouvert son espace aérien à la France pour son intervention au Mali face à l'avancée des groupes jihadistes armés qui occupent le nord du Mali depuis plus de neuf mois.

"Nos frères accomplissent le jihad (guerre sainte) au Mali", a répété l'imam.

Et d'ajouter: "il est interdit aux musulmans d'aider les mécréants à tuer des musulmans", a-t-il décrété, mettant en garde l'armée et le gouvernement tunisiens contre toute implication ou collaboration avec la France au Mali.

L'imam dont l'identité n'a pu être précisée appartient au courant salafiste, un courant radical de l'islam sunnite dont les adeptes contrôlent plusieurs mosquées en Tunisie post-révolution.

Aucune violence n'a cependant été enregistrée vendredi dans le centre de Tunis, où l'ambassade de France était placée sous haute protection. Les forces de l'ordre ont bloqué toutes les rues attenantes à l'ambassade, protégée par des fils barbelés à hauteur d'homme, de nombreux véhicules et d'importants effectifs policiers et militaires pour les deux prières de la mi-journée et de l'après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Ca sera toujours comme ça le vendredi", a affirmé un policier en faction, expliquant que les renforts étaient déployés à l'occasion de la prière hebdomadaire qui donne parfois lieu à des manifestations à la sortie des mosquées.

Appel à la "vigilance

L'ambassade de France avait appelé mercredi les Français "à la vigilance", en raison de l'intervention contre des combattants islamistes au Mali. Elle avait déconseillé tout déplacement dans le grand sud saharien.

L'ambassade des Etats-unis a fait de même, appelant vendredi dans un communiqué ses ressortissants à maintenir un "haut niveau de vigilance et à faire preuve d’une grande prudence".

L’ambassade a évoqué l'arrestation de suspects et la saisie d'une importante quantité d'armes à Médenine (sud) et la prise d'otages en Algérie, et demandé aux ressortissants américains de "signaler toute activité suspecte à la police locale".

La Tunisie s'est inquiétée des "graves répercussions" du conflit armé au Mali sur sa propre sécurité et celle de la région et a condamné la prise d'otages en Algérie, dans un texte publié à l'issue d'une réunion de ses dirigeants politiques et militaires jeudi.

Les autorités ont saisi jeudi une importante quantité d'armes à Médenine dans le sud limitrophe de la Libye, aux portes du Sahara, et avait démantelé en décembre un réseau proche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a enqu&ecir[...]

Tunisie : Ali Laarayedh... consensuel, vraiment ?

Son passage au gouvernement n'a pas laissé que des bons souvenirs aux Tunisiens, entre échec économique et complaisance envers les salafistes. Pourtant, Ennahdha a fait d'Ali Laarayedh son[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Tunisie : deux soldats tués dans un échange de tirs avec des "terroristes"

Deux soldats tunisiens ont été tués samedi dans un échange de tirs avec des "terroristes" près de la frontière algérienne, a annoncé le ministère de la[...]

Alstom accusé de corruption au Royaume-Uni

La filiale britannique d'Alstom a été inculpée de trois délits de corruption et de trois délits de complicité de corruption. Les accusations concernent de grands projets de transport[...]

Élections en Tunisie : la mobilisation des électeurs est-elle dans l'impasse ?

À trois mois des élections législatives et présidentielle tunisiennes, le pays peine à convaincre ses électeurs de s'inscrire sur les listes électorales. Retour sur les causes -[...]

Adel Fekih : "En Tunisie, il faut dépasser les polémiques"

"Affaire du salon d'honneur", allégeance à Ettakatol... Vivement critiqué malgré un bilan plus que satisfaisant, le diplomate Adel Fekih défend son action à la tête[...]

Tunisie : craintes de "benalisation" de l'État qui durcit la lutte contre le terrorisme

La sanglante attaque qui a tué 15 militaire tunisiens mi-juillet a poussé l'État à prendre des mesures fortes contre les appels au jihad, comme la fermeture de mosquées et de médias. Entre[...]

Défense : quelles capacités militaires pour la Tunisie en 2014 ?

Adoptées au dernier trimestre de l'année 2013, les premières mesures pour pallier les carences des armées de terre et de l'air ont été mises en oeuvre par le nouveau gouvernement tunisien[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers