Extension Factory Builder
19/01/2013 à 11:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Tunis: sécurité renforcée autour de l'ambassade de France. Tunis: sécurité renforcée autour de l'ambassade de France. © AFP

Un important dispositif sécuritaire a été déployé dans le centre de Tunis, notamment autour de l'ambassade de France, alors que Paris était dénoncé pour son intervention au Mali par un imam salafiste, lors de la prière musulmane hebdomadaire du vendredi.

"La France a suivi le chemin des Etats-Unis pour tuer des musulmans, des musulmans qui n'ont rien d'autre que des tentes pour se protéger au Mali", a affirmé l'imam officiant dans une mosquée à l'Ariana, près de Tunis, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans un prêche enflammé, il a aussi dénoncé l'Algérie qui a ouvert son espace aérien à la France pour son intervention au Mali face à l'avancée des groupes jihadistes armés qui occupent le nord du Mali depuis plus de neuf mois.

"Nos frères accomplissent le jihad (guerre sainte) au Mali", a répété l'imam.

Et d'ajouter: "il est interdit aux musulmans d'aider les mécréants à tuer des musulmans", a-t-il décrété, mettant en garde l'armée et le gouvernement tunisiens contre toute implication ou collaboration avec la France au Mali.

L'imam dont l'identité n'a pu être précisée appartient au courant salafiste, un courant radical de l'islam sunnite dont les adeptes contrôlent plusieurs mosquées en Tunisie post-révolution.

Aucune violence n'a cependant été enregistrée vendredi dans le centre de Tunis, où l'ambassade de France était placée sous haute protection. Les forces de l'ordre ont bloqué toutes les rues attenantes à l'ambassade, protégée par des fils barbelés à hauteur d'homme, de nombreux véhicules et d'importants effectifs policiers et militaires pour les deux prières de la mi-journée et de l'après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Ca sera toujours comme ça le vendredi", a affirmé un policier en faction, expliquant que les renforts étaient déployés à l'occasion de la prière hebdomadaire qui donne parfois lieu à des manifestations à la sortie des mosquées.

Appel à la "vigilance

L'ambassade de France avait appelé mercredi les Français "à la vigilance", en raison de l'intervention contre des combattants islamistes au Mali. Elle avait déconseillé tout déplacement dans le grand sud saharien.

L'ambassade des Etats-unis a fait de même, appelant vendredi dans un communiqué ses ressortissants à maintenir un "haut niveau de vigilance et à faire preuve d’une grande prudence".

L’ambassade a évoqué l'arrestation de suspects et la saisie d'une importante quantité d'armes à Médenine (sud) et la prise d'otages en Algérie, et demandé aux ressortissants américains de "signaler toute activité suspecte à la police locale".

La Tunisie s'est inquiétée des "graves répercussions" du conflit armé au Mali sur sa propre sécurité et celle de la région et a condamné la prise d'otages en Algérie, dans un texte publié à l'issue d'une réunion de ses dirigeants politiques et militaires jeudi.

Les autorités ont saisi jeudi une importante quantité d'armes à Médenine dans le sud limitrophe de la Libye, aux portes du Sahara, et avait démantelé en décembre un réseau proche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Tunisie

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Les jihadistes tunisiens de Libye sur le pied de guerre

Sous les ordres d'Abou Iyadh, plusieurs milliers de Tunisiens s'entraînent en Libye. Avec pous but de mener prochainement des actions dans leur pays natal.[...]

Tunisie : le gouvernement Essid confronté à la fronde des enseignants

Pas de chance pour le gouvernement Essid. Entre inondations dans le Nord-Ouest et revendications sociales dans le Sud, il débute son mandat dans un climat social perturbé. Mais les plus grosses turbulences[...]

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Tunisie : Moez Sinaoui, le porte-parole

Moez Sinaoui est directeur de communication et porte-parole de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de[...]

Tunisie : Rafaa Ben Achour, le légiste

Rafaa Ben Achour est conseiller de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : Mohsen Marzouk, le stratège

Mohsen Marzouk est ministre conseiller en charge des affaires politiques de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du[...]

Tunisie : Ridha Belhaj, le dircab

Ridha Belhaj est ministre directeur du cabinet de Béji Caïd Essebsi. C'est l'un des hommes forts du président. Portraits de ceux qui entourent et conseillent le nouveau locataire du palais de Carthage.[...]

Tunisie : les hommes du président Béji Caïd Essebsi

Conseillers, collaborateurs ou proches, ils bénéficient d'un accès direct au palais de Carthage. Et joueront un rôle clé dans le dispositif du nouveau chef de l'État.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130119112118 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130119112118 from 172.16.0.100