Extension Factory Builder
07/01/2013 à 08:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président ghanéen John Dramani Mahama, le 10 décembre 2012 à Accra. Le président ghanéen John Dramani Mahama, le 10 décembre 2012 à Accra. © AFP

Le président ghanéen, John Dramani Mahama, vainqueur de l'élection présidentielle du mois dernier, a prêté serment lundi 7 janvier. L'opposition, qui a contesté les résultats du scrutin devant les tribunaux, avait annoncé qu'elle boycotterait la cérémonie.

M. Mahama, 54 ans, devenu président après la mort subite de son prédécesseur, John Atta Mills, en juillet, a remporté l'élection du 7 décembre avec 50,7% des voix contre 47,7% des voix pour le leader de l'opposition, Nana Akufo-Addo.

Les observateurs locaux et internationaux se sont accordés à qualifier le scrutin de "paisible" et de "transparent" dans un pays considéré comme une démocratie exemplaire au coeur d'une région, l'Afrique de l'Ouest, souvent secouée par des troubles politiques.

"Un président mal élu" selon l'opposition

Mais le candidat de l'opposition, qui avait perdu face à M. Mills en 2008 à moins d'un pourcent près, a déposé une plainte devant la Cour Suprême, qui devrait se prononcer prochainement, dénonçant des irrégularités et réclamant d'être proclamé vainqueur.

Son parti, le NPP (Nouveau parti patriotique), a boycotté la cérémonie d'investiture de M. Mahama et a demandé à l'ancien président John Kufuor d'en faire autant.

"Nous ne voyons pas pourquoi nous prendrions part à l'investiture d'un président mal élu",a déclaré Perry Okudzeto, porte-parole du NPP, à l'AFP.

Douze chefs d'Etat africains avaient prévu d'assister à la cérémonie d'investiture, dont les présidents nigérian Goodluck Jonathan et sud-africain Jacob Zuma, ainsi que des délégations des Etats-Unis et de l'Union Européenne.

Des balayeurs sétaient affairés dimanche dans les rues d'Accra, et des portraits de M. Mahama ornaient les grandes avenues de la capitale, alors que le square de l'indépendance, lieu de la cérémonie, était décoré en rouge, vert et or, les couleurs du Ghana.

Selon le porte-parole de la police Freeman Tetty, 4.000 policiers ainsi que des soldats ont été déployés dans la ville pour l'événement.

Enjeux

L'un des grands eujeux du mandat à venir est la façon dont seront dépensés les revenus du pétrole, dont le Ghana est devenu producteur en 2010, alors que le pays, deuxième économie d'Afrique de l'Ouest, grâce à ses exportations d'or et de cacao, manque encore cruellement d'infrastructures de base dans certaines régions.

"La question cruciale (...) est de savoir comment va être gérée l'économie", estime le professeur Isaac Owusu-Mensah, de l'Université du Ghana. "Si (les revenus du pétrole) ne sont pas utilisés à bon escient, ça va poser problème".

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ghana

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

Football : y a-t-il un favori pour la CAN 2015 ?

La CAN 2015 est sûrement l'une des éditions les plus ouvertes de ces dernières années. Le tenant du titre, le Nigeria, n'est même pas qualifié, et depuis la domination égyptienne[...]

Architecture : David Adjaye, des murs qui rassemblent

Ce Britannique d'origine ghanéenne compte parmi les créateurs les plus influents de sa génération. Il est notamment le concepteur du futur Musée de l'histoire et de la culture[...]

Cyrille Nkontchou : "Le bilan boursier pour 2014 est plutôt positif"

 Selon les statistiques fournies à "Jeune Afrique" par Enko Capital, 2014 aura connu vingt introductions en Bourse d'entreprises africaines. Un bon chiffre, mais beaucoup de choses restent à faire,[...]

Comment Unilever veut reconquérir l'Afrique de l'Ouest

Secoué sur les marchés très concurrentiels du continent, le géant anglo-néerlandais souhaite renforcer ses positions. Sa stratégie pour rester sur le devant de la scène ?[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130107085520 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130107085520 from 172.16.0.100