Extension Factory Builder
06/01/2013 à 11:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bachar al-Assad lors de son discours télévisé, le 6 janvier. Bachar al-Assad lors de son discours télévisé, le 6 janvier. © Capture d'écran/AFP

Le président syrien, Bachar al-Assad, a prononcé dimanche son premier discours public en sept mois. Il a affirmé que le conflit en Syrie n'opposait pas son régime à l'opposition, mais le pays à ses ennemis, qui souhaitent selon lui sa partition.

Bachar al-Assad a appelé au "dialogue national" après la fin des opérations militaires, précisant toutefois n'avoir pas trouvé de partenaire pour une solution politique.

Le président syrien a affirmé  que le conflit meurtrier en Syrie n'opposait pas son régime à l'opposition, mais la Syrie à ses ennemis, qui souhaitent, selon lui, la "partition du pays".

Dans son premier discours public en sept mois, M. Assad a affirmé que le conflit qui a fait, selon l'ONU, plus de 60 000 morts, n'opposait pas le pouvoir et l'opposition, mais "la patrie et ses ennemis", "le peuple et ses assassins", ajoutant que certains voulaient la partition de la Syrie.

Applaudissements nourris

Le président syrien parlait sous les applaudissements nourris d'une foule réunie dans la Maison de la culture et des arts dans le centre de Damas. Des centaines de personnes ont scandé à son arrivée "Par notre âme et par notre sang, nous nous sacrifierons pour toi".

Le discours du chef d'Etat, contesté depuis près de deux ans par une révolte populaire devenue guerre civile, était retransmis en direct par la chaîne de télévision officielle.

Depuis le début du conflit en mars 2011, le régime de Damas assimile rebelles et opposants à des "terroristes" armés et financés par l'étranger, dénonçant un "complot" contre la Syrie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Le convoi braqué à Paris était celui du fils 'favori' de feu le roi Fahd d'Arabie saoudite

Le convoi braqué à Paris était celui du fils "favori" de feu le roi Fahd d'Arabie saoudite

Le prince saoudien dont le convoi a été attaqué dimanche soir à Paris n’est autre que Abdelaziz ben Fahd, richissime playboy de 41 ans et "fils favori" du roi défunt. Les agresse[...]

Gaza : les frappes israéliennes se poursuivent, le bilan s'alourdit

L'espoir d'une trêve durable entre l'armée israélienne et le Hamas s'est à nouveau brisé mardi avec la reprise des hostilités de part et d'autre de la bande de Gaza. Au total dix[...]

Reprise des hostilités à Gaza entre Israël et le Hamas

Trois roquettes ont explosé dans le sud d’Israël, malgré le cessez-le-feu qui devait courir jusqu'à minuit. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a aussitôt ordonné[...]

Arabie Saoudite : pour le grand mufti, l'État islamique et Al-Qaïda sont les ennemis n°1 de l'islam

Les jihadistes de l'État islamique et d'Al-Qaïda sont "l'ennemi numéro un de l'islam". Mardi, le grand mufti d'Arabie saoudite, Abdel Aziz Al-Cheikh, a pris position contre les idées[...]

Arabie saoudite : quatre hommes décapités pour trafic de haschich

Quatre Saoudiens condamnés à mort pour trafic de haschich ont été décapités lundi dans le sud-ouest du royaume. Le bilan s'alourdit à 32 exécutions depuis le début de[...]

Irak : les combattants kurdes poursuivent leur offensive face à l'État islamique

Les combats continuent de faire rage dans le nord de l'Irak. Après avoir repris le contrôle du plus grand barrage du pays, les combattants kurdes ont poursuivi lundi leur offensive, appuyés par des raids [...]

Gaza : pessimisme sur la signature d'un accord de cessez-le-feu au Caire

Les négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne se poursuivaient lundi au Caire, mais les deux camps se montraient fermes sur leurs exigences, compromettant ainsi les chances d'aboutir à un[...]

Gaza : l'Afrique du Nord solidaire avec les Palestiniens... mais de loin

Malgré l'indignation populaire, le soutien témoigné aux habitants de Gaza semble bien superficiel en Afrique du Nord. Entre instabilité politique et crise économique, les chefs[...]

Le convoi d'un mystérieux prince saoudien braqué à Paris, 250 000 euros dérobés

Le convoi d'un prince saoudien a été attaqué dimanche soir à Paris par un commando armé très bien renseigné. Les malfaiteurs ont dérobé 250 000 euros ainsi que des[...]

Israël : opposé à la guerre, le journaliste de "Haaretz" Gideon Levy est accusé de traîtrise

En Israël, les personnalités anti-guerre comme Gideon Levy, journaliste du quotidien "Haaretz", peinent à mobiliser les foules. Nageant à contre-courant d'une opinion majoritairement favorable[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers