Extension Factory Builder
06/01/2013 à 11:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Bachar al-Assad lors de son discours télévisé, le 6 janvier. Bachar al-Assad lors de son discours télévisé, le 6 janvier. © Capture d'écran/AFP

Le président syrien, Bachar al-Assad, a prononcé dimanche son premier discours public en sept mois. Il a affirmé que le conflit en Syrie n'opposait pas son régime à l'opposition, mais le pays à ses ennemis, qui souhaitent selon lui sa partition.

Bachar al-Assad a appelé au "dialogue national" après la fin des opérations militaires, précisant toutefois n'avoir pas trouvé de partenaire pour une solution politique.

Le président syrien a affirmé  que le conflit meurtrier en Syrie n'opposait pas son régime à l'opposition, mais la Syrie à ses ennemis, qui souhaitent, selon lui, la "partition du pays".

Dans son premier discours public en sept mois, M. Assad a affirmé que le conflit qui a fait, selon l'ONU, plus de 60 000 morts, n'opposait pas le pouvoir et l'opposition, mais "la patrie et ses ennemis", "le peuple et ses assassins", ajoutant que certains voulaient la partition de la Syrie.

Applaudissements nourris

Le président syrien parlait sous les applaudissements nourris d'une foule réunie dans la Maison de la culture et des arts dans le centre de Damas. Des centaines de personnes ont scandé à son arrivée "Par notre âme et par notre sang, nous nous sacrifierons pour toi".

Le discours du chef d'Etat, contesté depuis près de deux ans par une révolte populaire devenue guerre civile, était retransmis en direct par la chaîne de télévision officielle.

Depuis le début du conflit en mars 2011, le régime de Damas assimile rebelles et opposants à des "terroristes" armés et financés par l'étranger, dénonçant un "complot" contre la Syrie.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Gaza : jour de colère en Cisjordanie, 5 Palestiniens tués

Gaza : jour de colère en Cisjordanie, 5 Palestiniens tués

Le dernier vendredi de Ramadan a été marqué par la mort de cinq Palestiniens en Cisjordanie, près d'Hébron (Sud) et à Naplouse (Nord).[...]

Gaza : 15 Palestiniens tués dans le bombardement d'une école de l'ONU par Israël

Le bombardement par Tsahal d'une école gérée par l'ONU à Beit Hanoun, jeudi, a fait au moins 15 morts et 200 blessés, dont de nombreux enfants. On compte désormais 804 Palestiniens[...]

"Menace existentielle"

Ici même, la semaine dernière, j'ai soutenu que, malgré les apparences, notre monde était plus pacifique qu'il ne l'a jamais été. Sauf ce malheureux Moyen-Orient, terre[...]

Irak : Fouad Massoum remplace Jalal Talabani à la présidence

Le Parlement irakien a élu jeudi le politicien kurde Fouad Massoum à la tête de l'État fédéral. Un premier pas qui laisse augurer la formation d'un nouveau gouvernement dans le pays[...]

Gaza : plus de 700 morts palestiniens en 16 jours de bombardements israéliens

Plus de 89 Palestiniens ont été tués mercredi, au seizième jour de l'offensive militaire israélienne contre Gaza. Le bilan total s'élève désormais à 718 victimes[...]

Conflit israélo-palestinien : le médiateur égyptien marche sur des oeufs

Le Caire considère le Hamas à la fois comme une organisation terroriste et comme un rempart contre les jihadistes. Une position qui rend la médiation égyptienne difficile dans le conflit[...]

Conflit israélo-palestinien : de l'audace !

Ofer Bronchtein est président du Forum international pour la paix, ancien conseiller de Yitzhak Rabin.[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

Plus de 600 morts à Gaza, les compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

Alors que l'offensive israélienne sur la bande de Gaza se poursuivait mercredi, le bilan des combats a atteint au moins 636 morts côté palestinien et 31 côté israélien.[...]

Conflit israélo-palestinien : le nid de guêpes

Le conflit israélo-palestinien est monté d'un cran avec l'invasion de Gaza par Tsahal. Alors que les extrémistes de chaque bord soufflent sur les braises, le risque est grand, pour le Hamas et le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers