Extension Factory Builder
05/01/2013 à 16:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La police et les pompiers sur le lieu du crash de l'avion, près de Grenoble. La police et les pompiers sur le lieu du crash de l'avion, près de Grenoble. © AFP

Un couple de Marocains et leurs trois enfants ont été tués samedi dans le crash de leur avion, peu après son décollage de l'aéroport de Grenoble, pour des raisons encore non déterminées, selon la gendarmerie.

Mis à jour le 06/01/2013 à 10h30.

Originaires de Casablanca, le couple et leurs trois jeunes enfants, une fille et deux garçons, avaient décollé à bord de leur bimoteur, qu'ils pilotaient eux-mêmes, après avoir passé les fêtes de Noël dans la station de Méribel, en Savoie, a expliqué à l'AFP un responsable de la gendarmerie, non loin du lieu du drame.

Le père, Farid Berrada, 46 ans, était PDG de Colorado, importante société de peinture au Maroc. Il était le fils de Mohamed Berrada, un ancien responsable de l'Istiqlal (parti de l'indépendance au Maroc) et premier directeur du quotidien francophone L'Opinion, décédé à Paris il y a deux ans.

Leur avion s'est écrasé sur une colline boisée proche de Saint-Pierre-de-Bressieux, en Isère. La zone a été bouclée par les gendarmes.

Le porte-parole de l'ambassade du Maroc à Paris, Rachida Jaadi, a déclaré à l'AFP avoir été informé "par la cellule de crise du Quai d'Orsay que cinq ressortissants marocains étaient morts dans le crash". Le consul du Maroc à Lyon (bien Lyon) s'est rendu sur place.

Enquête en cours

Pour une raison encore inconnue, le bimoteur de la famille marocaine s'est écrasé non loin de l'aéroport, quelques minutes après son décollage à 13h20. Aucune hypothèse n'était privilégiée samedi soir par les enquêteurs de la gendarmerie.

L'appareil se dirigeait vers le Maroc, où il était immatriculé, avec escale en Espagne. L'alerte a été donnée par un habitant de Saint-Pierre-de-Bressieux qui a vu l'avion s'écraser contre une colline. Les secours dépêchés sur place ont alors découvert un avion en feu et les cinq corps sans vie.

En novembre 2012, le crash d'un avion de transport de fret militaire algérien en Lozère avait fait six morts. L'avion, un bimoteur de type CASA C-295, transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d'Algérie.
 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc : 15 ans de règne pour Mohammed VI, qui regrette des 'disparités sociales'

Maroc : 15 ans de règne pour Mohammed VI, qui regrette des "disparités sociales"

Le roi du Maroc Mohammed VI a fêté mercredi ses 15 ans de règne. Dans son discours, il a appelé à une "pause introspective" et a commandé une étude au Conseil économ[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Le FMI accorde au Maroc une nouvelle "ligne de précaution" de 5 milliards de dollars

Le Fonds monétaire international (FMI) a renouvelé la ligne de protection ouverte en faveur du Maroc. Valable sur deux ans, ce mécanisme permet au pays de se financer à hauteur de 5 milliards de dollars[...]

Maroc : gnaoua, le blues à l'âme

Menacée de disparaître, la tradition musicale des descendants d'anciens esclaves subsahariens revit grâce au festival d'Essaouira. Mais les maalem doivent aujourd'hui relever un nouveau défi :[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? "Jeune Afrique" a [...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Maroc - Prix Draper : Rachid Yazami, "Monsieur 100 000 Volts"

Le chimiste Rachid Yazami a inventé les batteries au lithium qui font vivre nos téléphones. Il est le premier lauréat français, mais aussi africain, du prestigieux prix Draper.[...]

Maroc : un millier de migrants clandestins tentent en vain de passer la frontière à Melilla

Mercredi, un millier de migrants en provenance d'Afrique subsaharienne ont tenté de pénétrer dans l'enclave espagnole de Melilla au Maroc, ont annoncé les autorités locales. Leur tentative a[...]

Maroc : mort de Hassan II, la nuit du destin

À l'occasion des quinze ans de la mort de Hassan II, Jeune Afrique réedite quelques articles d'époque. Dans celui-ci, paru dans JA n° 2012 du 30 juillet au 9 août 1999, François Soudan[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers