Extension Factory Builder
05/01/2013 à 16:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La police et les pompiers sur le lieu du crash de l'avion, près de Grenoble. La police et les pompiers sur le lieu du crash de l'avion, près de Grenoble. © AFP

Un couple de Marocains et leurs trois enfants ont été tués samedi dans le crash de leur avion, peu après son décollage de l'aéroport de Grenoble, pour des raisons encore non déterminées, selon la gendarmerie.

Mis à jour le 06/01/2013 à 10h30.

Originaires de Casablanca, le couple et leurs trois jeunes enfants, une fille et deux garçons, avaient décollé à bord de leur bimoteur, qu'ils pilotaient eux-mêmes, après avoir passé les fêtes de Noël dans la station de Méribel, en Savoie, a expliqué à l'AFP un responsable de la gendarmerie, non loin du lieu du drame.

Le père, Farid Berrada, 46 ans, était PDG de Colorado, importante société de peinture au Maroc. Il était le fils de Mohamed Berrada, un ancien responsable de l'Istiqlal (parti de l'indépendance au Maroc) et premier directeur du quotidien francophone L'Opinion, décédé à Paris il y a deux ans.

Leur avion s'est écrasé sur une colline boisée proche de Saint-Pierre-de-Bressieux, en Isère. La zone a été bouclée par les gendarmes.

Le porte-parole de l'ambassade du Maroc à Paris, Rachida Jaadi, a déclaré à l'AFP avoir été informé "par la cellule de crise du Quai d'Orsay que cinq ressortissants marocains étaient morts dans le crash". Le consul du Maroc à Lyon (bien Lyon) s'est rendu sur place.

Enquête en cours

Pour une raison encore inconnue, le bimoteur de la famille marocaine s'est écrasé non loin de l'aéroport, quelques minutes après son décollage à 13h20. Aucune hypothèse n'était privilégiée samedi soir par les enquêteurs de la gendarmerie.

L'appareil se dirigeait vers le Maroc, où il était immatriculé, avec escale en Espagne. L'alerte a été donnée par un habitant de Saint-Pierre-de-Bressieux qui a vu l'avion s'écraser contre une colline. Les secours dépêchés sur place ont alors découvert un avion en feu et les cinq corps sans vie.

En novembre 2012, le crash d'un avion de transport de fret militaire algérien en Lozère avait fait six morts. L'avion, un bimoteur de type CASA C-295, transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d'Algérie.
 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Moulay Hafid Elalamy : "Le Maroc doit être généreux avec ses forces productives"

Six mois après son entrée au gouvernement, l'homme d'affaires marocain Moulay Hafid Elalamy vient de dévoiler sa nouvelle stratégie industrielle. Objectif : favoriser l'emploi, la valeur ajoutée[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Kool Food finance sa croissance

Kool Food, le jeune producteur industriel de chocolats fait entrer Abraaj à son tour de table. Objectif de la société marocaine : grandir et exporter.  [...]

Maroc : 20 ans de prison pour un pédophile britannique

Robert Bill, un ancien enseignant gallois de 59 ans, a été condamné mardi à 20 ans de prison pour "enlèvement" et "tentatives de viol" sur mineures.[...]

Maroc : Jesa, dessine-moi un projet

Fruit de l'union entre OCP et l'américain Jacobs, la coentreprise met ses connaissances techniques au service de l'exploitation du phosphate.[...]

Maroc : les islamistes signent une "Charte de la majorité" avec leurs alliés

Le Parti justice et développement (PJD, islamiste), à la tête du gouvernement marocain, a signé une charte avec ses alliés afin "d’accélérer les réformes" et[...]

Maroc : Mohamed Fizazi, le salafiste de Sa Majesté

"Je n'ai pas retourné ma veste, je la porte désormais à l'endroit", explique Mohamed Fizazi. Condamné à trente ans de prison après les attentats de Casablanca en 2003, cette[...]

Maroc : le débat sur la légalisation du cannabis est relancé

En organisant un week-end de rencontre et de débats dans le Rif, le parti Authenticité et modernité (PAM) a récemment relancé le débat sur la légalisation partielle du cannabis[...]

Rachid Benbrahim Andaloussi : "Faire classer Casablanca au patrimoine mondial par l'Unesco"

Lancées à Casablanca en 2009, les journées du patrimoine sont devenues au fil du temps l’un des grands rendez-vous culturels du printemps : 26 000 participants pour la dernière édition[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers