Extension Factory Builder
03/01/2013 à 09:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ziad Takieddine, le 24 avril 2012 avant son audition par les juges. Ziad Takieddine, le 24 avril 2012 avant son audition par les juges. © AFP

Le sulfureux homme d'affaires Ziad Takieddine a assuré devant un magistrat détenir des preuves du financement par la Libye de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy, a écrit le quotidien Le Parisien mercredi 2 janvier.

Le sulfureux homme d'affaires Ziad Takieddine a assuré devant un magistrat détenir des preuves du financement par la Libye de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy, écrit le quotidien Le Parisien mercredi.

L'intermédiaire franco-libanais, dont le nom apparaît dans plusieurs affaires de corruption en France, a déclaré le 19 décembre au juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke qu'il détenait les preuves d'un financement par la Libye de la campagne de 2007 de l'ancien président de droite.

>> Archives : en avril 2012, dans un entretien accordé à Jeune Afrique, Ziad Takkiedine évoquait déjà le dossier libyen avec un éventuel financement de sa campagne en 2007 et le Qatar...

Démenti de Claude Guéant

Ces déclarations ont été qualifiées de pures affabulations par l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant, directement mis en cause par l'intermédiaire franco-libanais.

Selon le quotidien, M. Takieddine a déclaré au juge qu'il pouvait lui fournir les éléments existants sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy, assurant que le montant de cette aide dépasserait les 50 millions d'euros, somme un temps évoquée par l'un des fils du dictateur libyen Mouammar Kadhafi.

Il a affirmé que plusieurs rencontres avaient eu lieu avant l'élection entre Béchir Saleh, alors secrétaire particulier de Mouammar Kadhafi, et Claude Guéant, directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci était ministre de l'Intérieur avant son élection à la présidence française.

Tout ça est pure affabulation, pure affabulation, a martelé Claude Guéant à la chaîne de télévision i>TELE. Jamais quelque Libyen que ce soit, quelque autorité libyenne que ce soit, n'est passé par mon intermédiaire pour alimenter des enrichissements personnels ou bien la campagne de 2007.

S'il a des preuves, qu'il les apporte, a-t-il lancé, de toute façon, je suis parfaitement tranquille puisqu'elles ne peuvent en aucune façon toucher Nicolas Sarkozy ou votre serviteur, a-t-il ajouté.

M. Takieddine avait déjà évoqué le 9 mai la thèse d'un financement libyen de la campagne de 2007 de M. Sarkozy, la jugeant tout à fait crédible.

L'accusation avait été lancée en mars 2011 par le fils du colonel Kadhafi, Saïf Al-Islam alors que la France s'apprêtait à intervenir en Libye.

Enquête judiciaire

Le journal en ligne Mediapart avait ensuite publié le 28 avril un document attribué à un ancien dignitaire libyen affirmant que Tripoli avait accepté de financer pour 50 millions d'euros la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

M. Sarkozy avait qualifiée d'infamies ces accusations publiées à une semaine du second tour de la présidentielle de 2012 - remportée par le socialiste François Hollande - et avait porté plainte contre Mediapart.

La justice française a ouvert une enquête judiciaire pour blanchiment et corruption visant Ziad Takieddine après la saisie de 1,5 million d'euros en liquide que transportait l'homme d'affaires de retour de Libye le 5 mars 2011.

Cette enquête a été confiée aux juges qui enquêtent par ailleurs sur un éventuel financement illicite de la campagne présidentielle française de 1995, instruction dans laquelle M. Takieddine est aussi inculpé.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Terrorisme : qui sont les groupes jihadistes attirés par l'État islamique en Afrique ?

Alors que 30 personnes, en majorité des militaires, sont mortes aujourd'hui dans des attaques de la branche égyptienne de l'État islamique (EI) dans le Sinaï, tour d'horizon des groupes jihadsites attir&e[...]

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes",[...]

Sommet de l'UA : les pays africains écartent l'idée d'une intervention en Libye

Réunis ce mercredi à Addis-Abeba à l'occasion du sommet de l'UA, les pays membres du groupe international de contact sur la Libye se sont prononcés en faveur d'une solution politique au détriment[...]

Libye : trois questions autour de l'attaque terroriste de l'hôtel Corinthia à Tripoli

L'hôtel Corinthia à Tripoli a été la cible mardi d'une attaque revendiquée par la branche libyenne de l'État islamique. Neuf personnes, dont cinq étrangers, ont été[...]

La branche libyenne de l'État islamique revendique un attentat qui a fait au moins 12 morts à Tripoli

L'hôtel Corinthia, qui accueille régulièrement diplomates et journalistes à Tripoli, a été la cible mardi d'une attaque terroriste. Des hommes armés ont fait au moins douze morts[...]

Mohamed al-Zehawi est mort, confirme le groupe terroriste libyen Ansar al-Charia qu'il dirigeait

Le groupe libyen Ansar al-Charia, classé comme "terroriste" par les Etats-Unis et l'ONU, a confirmé samedi soir dans un communiqué la mort de son chef Mohamed al-Zehawi, annoncée plus[...]

Annonces de cessez-le-feu en Libye, le début d'une sortie de crise ?

Emboîtant le pas à la coalition de milices Fajr Libya, l'armée libyenne a annoncé dimanche 18 janvier un cessez-le-feu dans le pays. Objectif : donner une petite chance à des négociations[...]

Libye : l'armée annonce à son tour un cessez-le-feu

L'armée libyenne a annoncé dimanche un cessez-le-feu, comme l'a fait il y a deux jours la milice Fajr Libya, pour soutenir les négociations de Genève en faveur d'un règlement du conflit qui[...]

Libye : le Conseil de sécurité salue l'annonce d'un cessez-le-feu

Le Conseil de sécurité de l'ONU a salué samedi l'annonce par une coalition de milices, notamment islamistes, d'un cessez-le-feu en Libye et a menacé de sanctions ceux qui feraient obstacle aux efforts[...]

Libye : des barils et des balles

Principale source de revenus de l'État libyen, l'or noir est plus que jamais au coeur de la guerre sans merci que se livrent les différentes factions qui se disputent le pouvoir.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130103093618 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130103093618 from 172.16.0.100