Extension Factory Builder
01/01/2013 à 11:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Ruines de l’église copte attaquée dans la province de Misrata à 200 km à l’est de Tripoli, l Ruines de l’église copte attaquée dans la province de Misrata à 200 km à l’est de Tripoli, l © AFP

Des dizaines de personnes ont assisté lundi 31 décembre aux funérailles de l'un des deux Égyptiens coptes tués dans une attaque contre une église de l'est de la Libye, où la petite communauté chrétienne a dit craindre une montée de l'extrémisme sectaire dans ce pays.

Des inconnus ont attaqué samedi soir l'église copte St-Georges à Dafniya, dans la province de Misrata à 200 km à l'est de Tripoli, selon des médias libyen et égyptien. Les autorités locales ont ouvert une enquête pour déterminer l'origine exacte de l'explosion traitée comme un acte criminel.

"Nous étions en train de prier lorsque nous avons entendu l'explosion qui a frappé une pièce attenante à l'église", a déclaré lundi à l'AFP le père Markos Zaghloul Boulos, responsable depuis 2004 de cette église construite dans les années 1930.

"Je suis très attristé par cet acte lâche et criminel et par la mort de deux fidèles", a-t-il déclaré à l'AFP, en estimant que les chrétiens n'étaient que quelques milliers en Libye.

Moins de 3 % de chrétiens

Les deux victimes ont été enterrées dimanche et lundi: "Dimanche soir, nous avons prié pour l'âme de Wajdi Mlak Abd Hana et aujourd'hui nous l'avons fait pour le martyr Achraf Sami Adly", a déclaré le prêtre. Quelque 150 personnes étaient présentes aux funérailles lundi, selon un photographe de l'AFP.

Les chrétiens, toutes confessions confondues, représentaient moins de 3% des 6,3 millions d'habitants à grande majorité musulmans en Libye avant la révolution qui a provoqué la chute et la mort de l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi en octobre 2011.

La plupart d'entre eux sont étrangers, dont une grande partie venus d'Egypte, où les Coptes sont la plus importante minorité religieuse. "C'est la première fois que nous sommes la cible d'une telle attaque. Les chrétiens n'avaient jamais eu de problèmes particuliers avant ou après la révolution", a déclaré le père Dominique Rezeau de l'église catholique Saint-François à Tripoli.

Restructuration

"Chacun doit être inquiet", a estimé le pasteur ghanéen Edward Blasu. "C'est un crime inhumain qui n'a rien à voir avec l'islam", a dit de son côté le colonel Hadi Chaklawou, chef local de la Sécurité nationale, en précisant qu'aucune arrestation n'avait été effectuée dans le cadre de l'enquête.

L'insécurité est une source d'inquiétude grandissante en Libye, où les nouvelles forces policières et militaires, en pleine restructuration, peinent à faire face aux milices fortement armées nées pendant le conflit de 2011. Le pays a en outre connu des attaques attribuées à des islamistes radicaux.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Libye : le médiateur de l'ONU appelle à arrêter les combats

L'émissaire onusien pour la Libye a appelé vendredi soir à l'arrêt des combats qui ont opposé durant la journée des forces de la coalition Fajr Libya à celles du gouvernement[...]

Tunisie : les terroristes du musée du Bardo ont été entraînés en Libye

Selon le secrétaire d'État tunisien chargé des affaires sécuritaires, les deux auteurs de l'attentat du musée du Bardo à Tunis, qui a coûté la vie à 21 personnes[...]

Libye : douze miliciens tués par des combattants de l'EI dans la région de Syrte

Au moins douze miliciens antigouvernementaux ont été tués mercredi près de Syrte en Libye dans des affrontements avec des jihadistes du groupe État islamique (EI), ont rapporté une source[...]

Bernardino León : Veni vidi Libye...

L'Espagnol dirige les négociations de la dernière chance, à Alger, entre les factions libyennes. Une mission onusienne qui n'a rien d'une sinécure...[...]

Libye : combats entre jihadistes de l'État islamique et miliciens à Syrte

Des combats ont opposé samedi des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et des miliciens antigouvernementaux à Syrte, dans le centre de la Libye, pays plongé dans le chaos, selon des responsables.[...]

Libye : l'État islamique enlève neuf étrangers dans le sud du pays

Neuf étrangers dont un Ghanéen ont été enlevés vendredi lors d'une attaque contre un champ pétrolier dans le sud de la Libye. L'annonce a été faite ce lundi par les[...]

Libye : deux Parlements, une crise et deux médiateurs... le Maroc et l'Algérie

Une réunion de dialogue va s'ouvrir mardi à Alger entre des parties au conflit libyen, a indiqué dimanche Ramtane Lamamra, le ministre algérien des Affaires étrangères. Elle[...]

Dialogue interlibyen au Maroc : les camps rivaux et l'ONU confiants

Les représentants des deux Parlements rivaux, qui tiennent des discussions indirectes au Maroc, ainsi que le médiateur de l'ONU ont affiché leur confiance vendredi quant à la possibilité d'un[...]

France : Claude Guéant placé en garde à vue dans l'enquête sur le financement libyen de Sarkozy

Claude Guéant, ancien ministre de l'Intérieur et fidèle lieutenant de Nicolas Sarkozy, a été placé en garde à vue vendredi matin dans l'enquête sur les accusations de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130101114808 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20130101114808 from 172.16.0.100