Extension Factory Builder
31/12/2012 à 09:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parquet à Benghazi, après l'explosion d'une bombe le 31 décembre 2012. Le parquet à Benghazi, après l'explosion d'une bombe le 31 décembre 2012. © AFP

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi devant le bâtiment abritant les services du parquet à Benghazi, dans l'est de la Libye, causant des dégâts matériels. Samedi, une explosion avait fait deux morts dans une église copte (chrétiens d'Égypte) près de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli.

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche 30 décembre à lundi 31 décembre devant le bâtiment abritant les services du parquet à Benghazi, dans l'est de la Libye, causant des dégâts matériels, a déclaré une source de sécurité.

« Selon les premiers indices, il s'agit une valise bourrée de TNT », a déclaré à un journaliste de l'AFP un enquêteur sur les lieux de l'explosion, précisant qu'aucune victime n'était à déplorer.

L'explosion a endommagé la façade du bâtiment qui avait été par le passé le tribunal du peuple, une cour spéciale créée par le dirigeant déchu Mouammar Kadhafi pour juger les opposants, tout particulièrement les islamistes. La bombe a également provoqué un cratère dans le sol et fait voler en éclats les vitres des véhicules et bâtiments proches.

Berceau de la révolution de 2011 qui a renversé le régime du colonel Kadhafi, tué en octobre de la même année, Benghazi a connu une vague de violences tout au long de l'année 2012. En décembre notamment, une série d'attaques visant des commissariats a causé la mort de sept officiers et forcé le chef d'état major à envoyer des renforts pour mieux assurer la sécurité dans la deuxième ville du pays.

Sécurité fragile

Le reste de l'année, de nombreux responsables de la sécurité et des juges, dont beaucoup avaient servi sous l'ancien régime, ont été assassinés. Nombre de ces attaques ont été attribuées aux islamistes radicaux, bien implantés à Benghazi, qui tenteraient de se venger de leurs anciens bourreaux après avoir été victimes de la répression sous Kadhafi.

L'attaque la plus spectaculaire menée par un groupe jihadiste a visé, le 11 septembre 2012, le consulat américain de Benghazi lors de laquelle quatre Américains avaient été tués, dont l'ambassadeur.

Signe que la sécurité est toujours très fragile en Libye, les nouvelles forces policières et militaires étant notamment en pleine restructuration, une explosion a fait deux morts samedi dans une église copte (chrétiens d'Égypte) près de Misrata, à 200 km à l'est de Tripoli, selon un diplomate égyptien.

« Il y a eu une explosion dans une église copte dans la province de Misrata. Une personne a été tuée et trois autres blessées. L'enquête est en cours », a déclaré la source de sécurité locale, précisant que les victimes étaient toutes de nationalité égyptienne.

(avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Trois ans après Kadhafi, les Libyens entre déception et peur

Le 20 octobre 2011 chutait Mouammar Kadhafi. Trois ans plus tard, nombre de Libyens sont déçus, tant le pays est plongé dans le chaos et livré aux milices.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar au Tchad et la défaite finale de Ouadi Doum

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce quatrième et avant-dernier billet de[...]

Libye : 75 morts en moins d'une semaine dans les combats de Benghazi

Neuf personnes ont été tuées dimanche dans de nouvelles violences à Benghazi, portant à 75 le bilan des morts depuis le début d'une offensive contre les groupes islamistes qui[...]

Libye : les États-Unis et des pays européens réclament la fin des combats

Les Etats-Unis et les grandes puissances d'Europe occidentale ont réclamé samedi la "fin immédiate" des combats en Libye, où des forces gouvernementales ont lancé des[...]

Libye : Abdelhakim Belhadj prend du galon

Ancien opposant à Kadhafi, l'islamiste nationaliste Abdelhakim Belhadj  s'impose comme un interlocuteur incontournable au milieu du chaos libyen.[...]

Libye : au moins 17 morts en 24 heures à Benghazi

Au moins 17 personnes ont été tuées en 24 heures dans les affrontements à Benghazi, selon une source hospitalière.[...]

Libye : la deuxième vie de Khalifa Haftar (suite)

Khalifa Haftar a récemment refait surface en prenant en Libye la tête d'une offensive toujours en cours contre les milices islamistes de Misrata et Benghazi. Dans ce troisième billet de blog, Laurent[...]

Attaque du consulat américain de Benghazi : Ahmed Abou Khattala encourt la peine de mort

Un jury américain a prononcé mardi une nouvelle série d'inculpations à l'encontre d'Ahmed Abou Khattala, le cerveau présumé de l'attaque du consulat américain de Benghazi, en [...]

En Libye, à quoi joue le Soudan ?

À Tobrouk, les autorités libyennes regardent toujours Karthoum de travers...[...]

En Libye, Ban Ki-moon appelle à un cessez le feu et incite au dialogue

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a appelé samedi à la fin des hostilités en Libye, au cours d'une visite éclair destinée à donner un coup de pouce au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers